AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 opération : réaction ! [ft. Cho Jin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

     Hwang Andréas ;;
avatar
» Messages : 13
» Date d'inscription : 26/05/2011
» Situation : le coeur pris éwè
» Pouvoir : Manipulation marionnette
MessageSujet: opération : réaction ! [ft. Cho Jin]   Mer 1 Juin - 17:03



  • Il ne savait pas ce qu'il lui prenait d'embarquer un pauvre innocent dans des situations d'une telle énormité.
    Après tout, si il tenait tellement a se faire tuer, qu'il y aille seul ! En fait, c'était vraiment ce qu'il voulait faire. Y aller seul et se faire tous les méchants messieurs s'entend. Seulement Cho Jin avait tellement insisté pour l'accompagner qu'il n'avait pas pu résister...Ok, il l'avait d'abord enguirlandé lorsqu'il avait sut que le jeune homme avait pour projet d'aller coincer un des parrains de la triade chinoise tout seul, puis il l'avait fourré dans sa voiture lorsqu'il s'était rendu compte que toutes les morales du monde ne servirait a rien.
    Et pour cause cette triade détenait un enfant avec eux. Un gamin que recherchaient ses parents avec avidité, donc il n'était pas question qu'Andréas ne se laisse embobiner par de belles paroles.

    Alors, coincé dans le siège trois fois trop grand pour lui, il contempla avec curiosité son chauffeur. Leur relation était tout de meme des plus compliqués. Cho Jin était un empathe au physique délicieux qui lui avait tapé dans l'oeuil à l'instant ou il l'avait rencontré. Mais peut etre un peu plus que comme les coups d'un soir qu'il pouvait s'octroyer. Oui...il avait vraiment été séduit, et éprouvait quelque chose de délicieux a son encontre (plus que la simple envie de le mettre dans son lit) et s'était surpris entrain de réver à se caser réellement avec lui. Avoir une nouvelle famille, un véritable foyer et des bras pour l'acceuillir quand il rentrerait le soir. Ouais, ca aurait été merveilleux...Mais avant tout ca il fallait qu'il rende justice a son père. Avant ca, il ne pourrait jamais etre heureux.

    -Heeey Papi ! Fonce ! C'est par ici !

    Il lui indiqua une sortie propice à l'embouchement d'une nouvelle grande rue, et ils plongèrent dans les recoins les plus sombres de Tokyo comme Harry Potter dans l'allée des embrumes. Nonobstant, ils se garèrent finalement devant un grand bâtiment ou était placardé une affiche tout à fait suggestive. En effet, ils avaient devant eux le grand club de strip tease de toute la belle ville. Ici, tout était possible pour les clients fortunés. Verres de vins extrêmement couteux, cigares à volontés, filles et garçons prêts a satisfaire le moindre de leur désir.. Il y avait même des jeux d'argents.
    Et le jeune garçon était bien placé pour le savoir, car, fut un temps il avait travaillé ici comme strip teaseur.
    Chose qu'il n'allait surtout pas dire a son ami. Meme sous la torture !

    Le blondinet se tourna vers son compagnon, qui observait l'enseigne, bouche bée. Andréas eut un petit sourire aguicheur et l'attrapa par la main pour l'attirer avec lui.

    -Allez ferme ta bouche et viens avec moi.

    Une fois au guichet, ils purent passer sans encombre une fois que le plus jeune eut utilisé son pouvoir sur les hommes qui gardaient l'entrer. En vérité, ils les laissèrent passer sans discuter.
    Ainsi, ils pénétrèrent dans le lieu de débauche le plus illlégal mais aussi le plus riche de tout le Japon.
    Grande salle a moquette rouge sang, lambris dorés, hommes en costume noir assis a leurs tables. Il n'avait vraiment rien oublié de cette ambiance. Il s'en rappelait tellement bien qu'il eut un léger frisson.

    Il leva des yeux inquiets vers son compagnon. Il y avait tellement de pensées fortes et négatives dans cette endroit qu'il devait etre très dur pour Cho Jin d'y résister.

    -Si tu commence à avoir mal, sors d'ici, d'accord ?

    Il se pencha tellement prêt de lui que leurs joues se touchaient presque.
    -Tu vois l'homme au fond la bas ? C'est le parrain de la triade japonaise. Et il retient le gamin de la personne qu'il m'envoie. C'est a lui que je vais m'attaquer. Alors fais de ton mieux pour localiser le petit, d'accord ?

    Sur ce, il prit son air le plus mignon et assuré, et se faufila vers l'homme qu'il lui avait désigné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Han Cho Jin ;;
avatar
» Messages : 26
» Date d'inscription : 21/05/2011
» Age : 26
» Situation : Tres attiré par un beau blond
» Emploi : Lycéen en dernière année et vendeur dans une boutique de produits coréens
» Pouvoir : Empathie ; Ressent et contrôle les sentiments / émotions des gens ( Actuellement, les ressent seulement, de manière violente )
MessageSujet: Re: opération : réaction ! [ft. Cho Jin]   Jeu 2 Juin - 11:54

Drôle d’histoire entre Andréas et Cho Jin, ils s’étaient connus dans une situation assez bizarres et depuis, ils étaient devenus amis. Le brun devait avouer qu’il avait envie que ce soit plus qu’une histoire d’amitié avec le blondinet. Il était tout à fait à son gout, ils feraient un beau couple, il en était sûr. Bon, le seul hic serait de dire à sa sœur qu’il avait fini par choisir de vivre avec un homme. Min Ji n’était pas homophobe, mais bon, ça serait un gros choc.
Sans trop savoir comment, il avait croisé Andréas et il avait entendu son idée foireuse d’aller se battre contre un parrain de la Triade. Mais il était taré le blondinet ! Il savait où il fourrait son nez ? Donc prit d’un élan d’amour incontrôlé et surtout en ayant l’impression d’être beaucoup plus terre à terre, il prit la décision de lui faire la moral comme l’aurait fait un parent avec son enfant. Voyant que ça me marchait pas, il le tira dans sa voiture, ou plutôt celle de sa sœur pour l’accompagne. Sur le chemin, il continua meme a le sermonner. Il avait peur qu’il lui arrive quelque chose. C’était un bon ami, alors autant essayer de le garder. Lui au moins, il le comprenait, il savait ce qu’il vivait chacun de ses jours. Le brun manqua de freiner sec quand il entendit :

« Heeey Papi ! Fonce ! C'est par ici ! »
« Hey !! J’ai un an de moins que toi !! Je ne suis pas un papi. » Dit-il avec une moue adorable au visage.
Cho Jin suivit quand meme les instructions que lui avait données son ainé d’un an. Ils se retrouvèrent rapidement devant une boite de strip-tease. Il sursauta et resta bouche bée, heu… Il comptait rentrer dedans avec lui. Oh mon dieu, mais dans quoi c’était-il fourré ? Il aurait dû le laisser seul. Le jeune homme poussa un long soupire. Le brun se laissa tirer.

« Mais t’es fou, on a meme pas l’âge d’y entrer, on n’est pas majeur. T’es malade ou quoi Andréas ?! »
Ils passèrent pourtant facilement le barrage des videurs. Ils n’avaient pas l’air de se soucier de qui entrer ou non. Le pauvre brun fut très vite envahit par les sentiments qu’éprouver toutes les personnes présentes. Il y avait du dégout, du plaisir, de la haine, de la colère. C’était assez dur à supporter, mais il pouvait y arriver s’il se calmait un peu. De lui-même, il paniquer a l’idée d’entrer en plein dans la gueule du loup. Etre dans les petits papiers des gens de la Triade n’était pas du tout une bonne chose.
Le brun rougit fortement en sentant sa joue contre celle du blond. Peut-être était-ce une sorte d’excitation incontrôlable. Oui ça devait être ça. Bon sang, ce genre de lieu le rendait vraiment « chaud ».

« Comment tu veux que je le trouve ? Je ne sais pas utiliser ce don, bon sang Andréas… Tu vas me tuer un jour tu t'en rends compte j’espère ! »
Il le regarda partir et commença a clairement paniquer. Bon sang, il fallait qu’il se calme, c’était urgent. Il avait tellement peur pour son ami. Le brun s’installa dans un coin et essaya d’utiliser son don. Il devait vraiment retrouver le gamin, mais il fallait qu’il panique vraiment pour qu’il le sente. Malheureusement une fille vient interrompre sa concentration

« Salut, t’es tout seul, t’es bien trop mignon pour ça. » Dit-elle avec une voix sensuelle.
« Heu… Je… ne suis pas très intéressé. J’attends quelqu’un, vous savez. »
« Je peux te faire passer du bon temps, tu sais beau brun. »
« Non, ça m’intéresse vraiment pas… »
« Okey, okey, je te laisse. »
La demoiselle habille de manière très vulgairement le laissa enfin respirer. Cho Jin poussa un couinement et se concentra de nouveau. Il sentit peu à peu la panique l’envahir, l’enfant était ici, mais où ? Il n’avait jamais encore essayé de trouver la source de son changement d’humeur.

* Bon sang, ou es-tu ? Calme toi Cho Jin, concentre toi, tu dois bien pouvoir le trouver… Ton don ne t’as pas était donne pour rien. *
Il n’y arrivait vraiment pas. Il sentait juste que ça venait de sa gauche, il ne pouvait pas être plus précis. Il lança un regard à Andréas, il avait peur pour lui, alors que le blondinet avait l’air tout à fait maitre de la situation. Le brun était admiratif et bien sûr, à son habitude instable, il décida d’aller avec lui. Il se posta tout près de lui, on aurait dit qu’il avait peur de rester seul dans son coin. D’un autre cote, il venait de se faire aborde par ce qu’il aurait qualifié d’un prostituée, alors autant ne pas rester encore un seul instant sans Andréas près de lui.
Dès qu’il posa ses yeux sur le mafieux, il les détourna, on y voyait la mort et la haine qui lui portait était vraiment forte. Ne pas chercher les ennuis, c’était une chose raisonnable qu’il tenta de faire

« Puis-je savoir ce que deux adolescents font ici ? N’avez-vous pas école aujourd’hui ? »
« Ben en fait, on est en période de réversion. » lança le plus jeune, sans meme s’en rendre compte. * La ferme Cho Jin, tu veux mourir peut être ?! Chut… C’est Andréas le mieux placé. * Il lança un sourire au méchant et se colla au blond pour lui murmurer : « Je ne sais pas où il est exactement, mais il est vers la gauche, enfin, je me concentre pour trouver mieux qu’un espace vague… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Hwang Andréas ;;
avatar
» Messages : 13
» Date d'inscription : 26/05/2011
» Situation : le coeur pris éwè
» Pouvoir : Manipulation marionnette
MessageSujet: Re: opération : réaction ! [ft. Cho Jin]   Ven 3 Juin - 21:31

  • Andréas avait toujours aimé séduire et jouer avec les sentiments d'autrui. Il n'avait jamais vraiment pensé a ce que ses proies pouvaient ressentir, et a vrai dire n'y avait jamais accordé aucune importance, du moment qu'il s'amusait. Seulement voilà que la chose était totalement différente avec son ami.
    Il ne pouvait s'empecher de l'appeller, de penser a lui à longueur de journée ou de fantasmer.
    Il était réellement ridicule. Se mettre dans un état pareil pour un mec...c'était loin d'etre son genre.


    « Mais t’es fou, on a meme pas l’âge d’y entrer, on n’est pas majeur. T’es malade ou quoi Andréas ?! »

    -Mon petit doigs me dit que ce ne sera pas une raison pour ne pas nous laisser entrer, babo.

    Andréas haussa un sourcil vers son compagnon, et un large sourire malicieux s'afficha sur ses lèvres l'air de dire « Tu ne me connais donc pas, depuis le temps ? » Il était sur que son ami se rendait compte qu'il n'y avait pas un endroit dans cette ville ou il ne pouvait pénétrer, seulement celui ci déstabilisé par la réalité. Et le blondinet hésita de nouveau à le renvoyer dans la voiture.
    Mais rapidement la question ne se posa plus. Puisqu'ils avaient franchi les bornes très rapidement et sans se faire remarqué.

    -Tu vois ? Je te l'avais dit.

    Enfin, il se décida à expliquer la situation a son compagnon sans pour autant lui donner les détails de sa mission. Sinon, il était a peu près sur que Cho Jin le ramènerait sur le champ a la voiture, et par la force si il le fallait. Et quand bien même il était un sacré bagarreur, Andréas était aussi réaliste et savait qu'il ne pourrait jamais gagner contre lui.
    Il se contenta de lui conseiller d'essayer de « sentir » le petit et surtout de rester loin du lieu principal de l'action.

    « Comment tu veux que je le trouve ? Je ne sais pas utiliser ce don, bon sang Andréas… Tu vas me tuer un jour tu t'en rends compte j’espère ! »

    Ce qui eut le don de courroucer sérieusement le blondinet, qui, les yeux lancant des éclairs, mit ses mains sur ses hanches. Ah non, il n'allait pas le faire se sentir coupable alors qu'il n'y était pour rien dans tout cela. D'ailleurs, il ne se géna pas pour lui faire savoir a quel point il trouvait sa facon de penser injuste.

    -Hey dis donc mon vieux, c'est TOI qui a voulu me suivre, je te rappelle. Je n'ai jamais voulu que tu viennes...Je....je n'aime pas te savoir en danger.

    Sur ce, tout rougissant (et pas habitué a exprimer ses sentiments de cette manière) il tourna les talons pour rejoindre sa proie. Fujigara Tatsuya. 45 ans. Gros fumeur qui aimait les garçons qui ont du cran. C'était quelqu'un de facile à distraire et à amuser. Ce que Andréas savait parfaitement puisque quelques années auparavant il avait été un des amants les plus appréciés de Tatsuya.
    Bien que tout son être le répugnait, Andréas ne pouvait s'empêcher de se sentir à l'aise dans ce monde. C'est peut être tout simplement parce qu'il y avait passé le plus de temps.
    Il s'autorisa à jeter un regard en arrière pour croiser le regard d'une jolie fille maquillée comme une voiture volée qui venait de se faire gentiment rencarder par son compagnon qui l'attendait sagement.
    Il ne put s'empecher de ressentir la jalousie lui bruler les veines alors qu'il jettait un regard peu amène a la jeune femme, qui lui rendit bien.
    Heureusement, le plus jeune eut la très bonne idée de venir le rejoindre. Au moins, se dit il, de la il pourrait au moins le surveiller.

    « Puis-je savoir ce que deux adolescents font ici ? N’avez-vous pas école aujourd’hui ? »

    Le blondinet fit une moue faussement choquée et vexée qui eut le mérite de faire briller une lueur d'amusement dans les yeux de tueurs du méchant.
    Ce qui, de plus, lui fit totalement oublier la remarque trop maladroite de son compagnon.

    -Dites donc Tatsuya, je ne vous croyait pas capable d'un tel affront.

    En apparence, il semblait totalement calme, mais en vérité à l'intérieur, il bouillonnait totalement.
    Il espérait juste qu'il pourrait sortir de la a temps avec le petit avant que ne commence l'échaufourée. Ainsi, il manqua de mourir de surprise lorsqu'il se retrouva pratiquement plaqué à Cho Jin. Chose qui lui aurait surement plus à un autre moment.

    « Je ne sais pas où il est exactement, mais il est vers la gauche, enfin, je me concentre pour trouver mieux qu’un espace vague… »

    Le plus vieux lui fit un signe d'assentiment. Mieux valait ne pas trop parler avec toutes ces oreilles indiscrètes qui trainaient ca et la. Bien qu'effectivement, le mafieux sache parfaitement pourquoi il était venu. D'ailleurs, l'espion le voyait bien a sa facon d'agir...Comme si il voulait faire durer le suspens.

    -Quel bon plaisir de te revoir ici, Andréas. Il jeta un coup d'oeuil curieux à son compagnon. Mais apparemment tu t'es rangé, alors ce n'est pas pour ma seule présence que tu es ici...Qu'est ce qu'il t'ammene ?

    Andréas s'efforça de ne pas rougir au mot « rangé ». Ca semblait effectivement improbable. Et pour cause ! Ce n'était pas réel.

    -Il se trouve que tu as quelque chose qui m'appartient.

    Le jeune homme sautillait pratiquement sur place a présent tant la situation était angoissant. Mais, a son plus grand soulagement on ne tarda pas à entendre un véritable varcarmes de moteurs pétéradants...Voila des renforts, pensa t'il alors qu'il pouvait enfin se détendre.
    Le parrain, quand à lui, riait à gorge déployée comme si il venait de lui faire une bonne blague.

    -Et ses parents sont assez idiots pour confier leur gamin à un autre ? Tu ferais mieux d'abandonner, mon mignon, tu joues dans la cour des grands ici.

    Au meme instant, la porte d'entrée se fracasse violemment, et policiers comme motard cernèrent l'endroit en quelques secondes.

    -Merde, Cho Jin, COURS !

    Aussitôt dit, aussitôt fait, on commenca à tirer de tous les cotés, et Andréas ne se fit pas prier pour entrainer le beau garcon dans sa course. Mais une violente sensation de brulure sur sa hanche le fit légèrement gémir de douleur et ralentir...
    Mais sentant les explosions venir de tous les cotés, il décida rapidement de ce qu'il fallait faire.
    Alors, soutenant son flanc, il fonça jusqu'à ouvrir les portes des loges et se faufiler à l'intérieur.
    Hors, les loges étaient le seul endroit susceptible de cacher l'enfant qui se trouvait à gauche.

    -Alors...Maintenant...Tu le sens ?

    Du sang commençait déjà a couler de la blessure que lui avait fait la balle en éraflant sa hanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Han Cho Jin ;;
avatar
» Messages : 26
» Date d'inscription : 21/05/2011
» Age : 26
» Situation : Tres attiré par un beau blond
» Emploi : Lycéen en dernière année et vendeur dans une boutique de produits coréens
» Pouvoir : Empathie ; Ressent et contrôle les sentiments / émotions des gens ( Actuellement, les ressent seulement, de manière violente )
MessageSujet: Re: opération : réaction ! [ft. Cho Jin]   Sam 4 Juin - 16:54

« Mon petit doigts me dit que ce ne sera pas une raison pour ne pas nous laisser entrer, babo. »
« Babo toi-même… Je me vengerais Andréas, soit en sûr. » Dit-il sur le ton de la plaisanterie.
N’empêche que Cho Jin devait avouer qu’il était assez mal à l’aise à l’idée de poser ses pieds dans un club pour adultes. Il était loin d’être un pervers, meme s’il adorait charmer les autres. Oui, ce n’est pas bien, et il le sait très bien, mais bon, sans ca, le blondinet ne lui aurait surement pas accorde autant d’intérêt. En parlant de celui-ci, il entra sans problème suivit d’un brun et bien sûr, il lui envoya une bonne pique histoire qu’il comprenne qu’ici, l’âge n’était pas la priorité.
Le plus jeune écouta ce qu’avait à lui dire son ainé. Bon, il s’était encore fourré dans des histoires pas possibles. Un jour, oui, un jour il lui hurlerait dessus pour lui faire comprendre qu’il prenait des risques inconsidérés. Bon d’un autre cote, il ne savait meme pas si ça changerait quelque chose. Il était têtu le petit bout de chou. Le lycéen rigola en voyant son ami devant lui, cet Andréas était vraiment un garçon appart. C’était peut-être pour ça qu’il le trouvait tout à fait à son gout.

« Hey dis donc mon vieux, c'est TOI qui a voulu me suivre, je te rappelle. Je n'ai jamais voulu que tu viennes...Je....je n'aime pas te savoir en danger. »
« Je te signale que t’as pas voulu m’écouter, c’est TOI qui nous a mis en danger… T’aurais pas pu trouver un passe-temps plus normal ? » Dit-il, il était inquiet lui aussi, et ça devait se sentir.
Il le regarda s’éloigner, et peu après, une fille l’aborda, non mais aucun tact la demoiselle. Le pauvre n’était pas vraiment habitue a tout ça. D’habitude, c’est l’homme qui aborde la femme et pas l’inverse. Il se sentait un peu déstabilisé. Pourtant, il avait réussi à la faire dégager, et pour être sûr de ne plus être aborde, il décida de rejoindre le blondinet. Le brun se disait que c’était vraiment une mauvaise idée d’être venu ici. Bon, il avait une bonne raison, mais ils y jouaient leur vie. Le garçon soupira. Essayant de rassurer son ami sur leur fuite rapide, il décida de se rapprocher pour lui murmurer a l’oreille qu’il avait sentir la peur du petit garçon. Bon, c'était une chose assez rassurant, ils n’auraient pas à courir partout pour le chercher. Dans certaines situations, ce don était assez utile.

Cho Jin sursauta en entendant le mafieux parler. Andréas était déjà venu, et apparemment pas une seule fois. Le plus jeune était choque, bon sang, mais qu’est ce qu’il avait foutue ici cet idiot ?! Le bruit des moteurs le fit de nouveau sursauter, il se passer quoi ? Ca ne le rassurait pas du tout d’entendre ce bruit. Il avait l’impression d’être encercle. Il ne devait pas angoisser, ce n’était pas du tout le moment. Mais portant, l’angoisse le prit rapidement quand il entendit :

« Merde, Cho Jin, COURS ! »
Ça voulait dire qu’il y avait des problèmes. Le brun suivit donc son ami, mais bon, il avait bien fallut qu’un des deux soient blesser avec toutes ses balles, et ce fut le blond. Ils réussirent à se réfugier dans une loge. La réalité attrapa le plus jeune quand son aine lui parla.

« Alors...Maintenant...Tu le sens ? »
« Andréas pour le moment j’ai mal pour toi. » Dit-il en s’approchant de lui. « Laisse toi faire. »
Il leva son T-shirt et leva le débardeur qu’il portait en dessus. Cho Jin remit son t-shirt et releva un peu celui de son ami. Il fallait éviter qu’il perde trop de sang, ça serait trop dur de sortir après. Il lui attacha donc son débardeur autour des hanches et serra un bon coup pour faire une sorte de garrot. Ca suffirait pour le moment.

« Tu te fourres encore dans un truc comme ça, et je te tue moi ! »
Il s’éloigna de lui, pour pouvoir sentir autre chose que ça douleur. Il ferma les yeux et chercha à trouver d’où venait se sentiment de peur et d’inquiéter. Le lycéen devait se concentrer pour faire ce genre de chose. En plus c’était une grande première. D’un coup, il eut l’impression de sentir exactement ou était le gosse. Il frissonna en sentant la peur du petit l’envahir.

« Je sais où il est ! »
Il attrapa Andréas et l’entraina avec lui, le brun sentait la peur s’amplifier en s’approchant de la loge du fond. Il était-là, c’était sûr. Aucun homme de ce club ne ressentirait ce genre de sentiments aussi vivement. Il ouvrit la porte et vit un enfant avec un foulard entre les dents pour qu’on ne puisse pas l’entendre hurler. Son cœur s’arrêta de battre un instant en pendant a tout ce que ces enfouies avaient pu lui faire. Les enfants c’est sacrés… Il s’approcha doucement du garçon qui recula autant qu’il put, et finir par être colle au mur.

« Hey… Laisse toi faire, on va te sortir de là, hum ? »
Il l’attrapa doucement et lui leva le foulard sur sa bouche et les cordes sur ses poignets.

« On doit vraiment sortir, maintenant, ou on va rester ici, nous aussi, j’espère que tu sais par où on va pouvoir sortir ! »
Il regarda son ami droit dans les yeux avant de prendre le gamin aux bras, il ne pourrait jamais courir aussi vite qu’eux, en plus, il avait vraiment l’air faible. Il fallait le sortir de la et très vite ou, cette histoire finirait très mal.
Tout d'un coup, on put entendre distinctement

« Je sais où vous êtes... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: opération : réaction ! [ft. Cho Jin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

opération : réaction ! [ft. Cho Jin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes ::  :: Commerces & Co :: Night Clubs-