Partagez | 
 

 Kotani Akane ; ghostbusters ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

     Kotani Akane ;;
avatar
» FUFU, ADMIGRAPHIKUSHI
» Messages : 16
» Date d'inscription : 23/04/2011
» Age : 30
» Situation : Célibataire
» Emploi : Miss Météo
» Pouvoir : Copy Cat

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Kotani Akane ; ghostbusters ?   Dim 24 Avr - 0:10


Kotani Akane


feat SASAKI NOZOMI – by Fufu

» Nom : Kotani
» Prénom : Akane
» Âge : 23 ans
» Date de naissance : le 25 décembre 1987
» Né(e) à : Nagano
» Nationalité : Japonaise
» Orientation sexuelle : Hétéro
» Pouvoir : Copy Cat : Akane peut reproduire absolument tout ce qu’elle voit. Peignez la Joconde devant elle, elle vous la reproduira sans problème. Effectuez une cascade mortelle en vous en sortant indemne, elle sera tout aussi capable de la faire après vous. Frustrant hein ? Enfin, pour vous seulement.
» Métier : Présentatrice météo

Caractère

Quand vous avez été la fille qui arrive toujours après les autres et que vous avez l’opportunité de passer au premier plan, c’est toute votre vie qui change radicalement. Passer du statut de looser à celui de battante à qui tout réussit, c’est ce dont Akane avait toujours rêvé. Attention mesdames et messieurs, si vous vous êtes habitués à la jeune adolescente peu sûre d’elle et toujours derrière les autres et que vous ne l’avez pas revue depuis, vous risquez d’être surpris. Car à présent, il n’y a plus rien de cette pauvre fille, qui a cédé sa place à la jeune femme parfaitement épanouie qu’est Kotani Akane. Croquant à présent la vie à pleine dent, la demoiselle est loin de se laisser marcher sur les pieds. Pitié, on le lui a déjà fait tellement souvent avant, quand elle ne réussissait pas et passait après tout le monde, qu’elle est un peu immunisée contre ce genre de traitement. Sachant comment se faire remarquer tout comme respecter, le premier qui se fout d’elle risque de prendre très cher. Ce n’est pas qu’elle est méchante. Plutôt susceptible, disons que quand on la cherche, on la trouve très rapidement. Et la demoiselle est loin d’avoir la langue dans sa poche. Pas garce pour autant, disons juste qu’elle a son caractère, bien trempé d’ailleurs, et qu’il serait un peu inconscient de venir chercher des problèmes là où elle peut démarrer au quart de tour. Vivant parfaitement bien sa situation de femme dans un monde qu’elle estime encore assez machiste, Akane aime savoir qu’elle peut encore faire quasiment tout ce qu’elle veut sans avoir à vendre son corps. D’un autre côté, vue la fierté que la jeune femme a développé en quelques années et cette personnalité qu’elle a toujours eu dans le fond, le premier qui lui fait une proposition de ce genre peut dire adieu à toute descendance.

Sociable, souriante, Akane croque dans sa vie à pleine dent tout en menant le petit monde qui l’entoure à la baguette. La demoiselle ressent en effet un besoin presque permanent de contrôler son environnement ainsi que tous ceux qu’elle côtoie. Rien de malsain là-dedans, rassure-vous. Il s’agit juste du seul moyen qu’elle a trouvé pour se sentir vraiment en sécurité. Maintenant que la demoiselle a trouvé une stabilité qui lui plait avec le travail qu’elle a toujours rêvé avoir, elle n’est pas prête de la laisser partir en fumée. Certes, son don y est pour beaucoup, mais elle la mérite aussi largement cette réussite ! Du genre à savoir ce qu’elle veut et ce qu’elle ne veut pas, elle ne s’encombre jamais bien longtemps de ce qui pourrait la déranger. C’est-à-dire ? Un copain agaçant, un dragueur lourd, une nana bizarre… Peu importe. A partir du moment où on la soûle, vous pouvez lui dire adios. La demoiselle ne va pas se prendre la tête pendant trois plombes pour une histoire qui pourrait être réglée en deux secondes. Du genre très direct, elle ne tourne jamais autour du pot et sait toujours utiliser le ton pour bien se faire comprendre, qu’il soit agréable ou non. Ni méchante, ni gentille, aujourd’hui… Akane pense avant tout à elle, fidèle à la promesse faite des années plus tôt. Assez méfiante envers les autres depuis qu’elle a découvert son don, elle n’a jamais été suffisamment folle pour en faire la confidence à quelqu’un et n’est pas prête de le faire. S’il en existe d’autres ? Elle le pense. Et apparemment, ils ont tous choisi de faire pareil qu’elle.


Histoire

Pour naître un 25 décembre, il faut sacrément avoir la poisse. C’est du moins ce qu’Akane a toujours pensé depuis qu’elle a été en mesure de comprendre l’arnaque dont elle était naturellement victime. Et ceci n’était finalement que le premier élément d’une longue, très longue chaîne qui ferait qu’elle n’occuperait jamais la première place durant son enfance et son adolescence, se contentant simplement de laisser les autres lui passer devant sans trop avoir le choix. Petite, son anniversaire était à peine fêté puisqu’il y avait avant tout Noël et les cadeaux. Lorsque son frère arriva dans la famille, les parents trouvèrent normal qu’il reçoive le même nombre de cadeau que sa sœur pour Noël, afin de ne pas rendre jaloux un enfant gravement malade. A qui en vouloir alors ? Au petit frère ? Aux parents ? Parce qu’Akane a un excellent fond, elle préfère envoyer des lettres de menace au Père Noël pour lui dire de décaler sa fête. Malheureusement, ce dernier s’avère être un remarquable goujat, si bien que jamais il ne lui répondit. Certainement parce qu’elle n’était pas importante. Toujours habituée donc à passer après tout le monde, celle qui rêve de gloire et d’avoir sa propre fête d’anniversaire se réveille un matin avec la ferme envie de devenir présentatrice météo. Pourquoi ? Simple. Les présentateurs météo étaient bien les seuls à savoir quel temps il ferait ! Et donc ? Et donc c’était forcément eux qui choisissaient la météo. Un peu de logique que diantre ! Et faisons simplement l’effort d’entrer dans la tête d’une gamine de huit ans qui n’avait jamais eu de vrai anniversaire, qui passait toujours derrière un petit frère malheureusement gravement malade et qui n’avait que très peu d’amis à l’école, tout simplement parce que ses parents ne pouvaient pas payer et les médicaments du frangin et les rendez-vous à l’hôpitaux, et les beaux vêtements, jouets et autres trucs de petite princesse que toute gamine rêve d’avoir.

A l’école donc, idem. Pas beaucoup d’amis, si ce n’est ceux qui sont aussi invisibles qu’elle. Même si tous sont d’accord pour dire qu’Akane est celle qui a le moins de chance. Pas très douée ni en sport, ni en mathématique, ni en langue, la gamine s’en sort toujours de justesse pour passer à la classe supérieure. Plus elle grandit, moins ses professeurs ont d’espoir pour elle. Les beaux garçons ne font pas attention à la petite beauté qui se cache derrière des longs cheveux sans coupe et un uniforme rapiécé. On ne lui prête vraiment pas la moindre attention. A part quelques fois deux ou trois filles qui se moquent d’elle, juste parce qu’elle passe et passera toujours après tout le monde. Et même si Akane a déjà une personnalité assez explosive, elle laisse faire, persuadée qu’elles doivent avoir raison. Une sorte de période de vide complet pour elle. Quand elle rentre chez elle, elle ne travaille pas, préférant laisser ses devoirs et ses livres dans son sac pour rester auprès de son petit frère, Seiji, atteint d’une leucémie. Tous les jours, elle lui lit quelques pages de son livre préféré. Et ça continue, encore et encore. Ils sont proches. Enormément proches. En même temps, leurs deux parents travaillent d’arrache-pied pour pouvoir payer toutes leurs factures. Puis un jour… Un jour, à son retour à la maison, Seiji n’est plus là. Sur son lit, elle retrouve un mot signé de sa mère, lui disant de les rejoindre à l’hôpital dès qu’elle lirait ce message. Il ne lui faut pas plus de deux secondes pour partir en courant. Elle a dix-huit ans à cette époque. La veille, son frère semblait aller bien. Alors pourquoi l’hôpital ? Pourquoi aujourd’hui ? Elle lui avait promis qu’il aurait une vie normale un jour. Elle lui avait promis qu’elle réussirait ses examens haut la main. Ne lui restait plus que la gymnastique. Bon, elle avait toujours été nulle pour ça, mais Seiji était son seul et unique soutien. Celui qui était resté derrière elle, le seul à la faire passer en premier plan. Avant tout le monde.

Elle était arrivée. La porte était fermée, sa mère attendait dehors, soucieuse. A peine cette dernière l’avait-elle vue qu’elle avait fondu en larmes. Là encore, elle n’avait pas pu exprimer son inquiétude, penser d’abord à elle. Il fallait rassurer leur mère. Tout irait bien. Elle l’avait promis. Elle avait promis qu’il vivrait normalement. Elles avaient attendu des heures et des heures dans l’inquiétude. Sa mère, exténuée par son travail et l’inquiétude, avait fini par s’endormir, la tête posée sur son épaule. Akane ne bougeait pas, fixant la porte pour voir Seiji sortir. Il sortirait bientôt, oui. Les médecins leur diraient que tout s’était bien passé. Qu’il allait être transféré en salle de réveil et qu’elles pourraient aller le voir dans quelques heures. Ils disaient toujours ça dans les séries télé. Oui, c’était ce qu’ils disaient. Ca se passait toujours bien. Il n’y avait pas de raisons. Enfin, l’un des médecins était sorti. Il s’était dirigé vers elle. Doucement, l’adolescente avait relevé la tête vers lui. Seiji ne serait pas en salle de réveil. Seiji ne vivrait jamais une vie normale. Sa mère dormait toujours sur son épaule. Akane ne l’avait pas réveillée. Juste pour cette fois… Elle voulait la laisser se reposer une dernière fois avec l’espoir de revoir son fils à son réveil. C’était la dernière fois. Elle n’avait même pas laissé de larmes couler sur ses joues, ni de sanglots secouer son corps. Lorsque la pauvre femme avait ouvert les yeux, le silence avait été bien plus efficace que les mots. La mère s’était immédiatement levée pour aller voir le corps de son enfant. Et elle, elle était restée là. Simplement incapable de bouger, paralysée. Sans même s’en rendre compte, des larmes s’étaient mises à couler sur ses joues. Elle était restée là sans savoir depuis combien de temps elle était… Simplement là. Lorsqu’elle s’était décidée à aller dans la chambre de son frère, ce dernier semblait dormir paisiblement. Elle s’était assise à côté de lui, lui avait pris la main, puis dans un murmure, elle lui avait fait cette promesse qu’il lui avait souvent réclamée, cette promesse qu’elle s’efforçait de suivre encore aujourd’hui.

Le lendemain, elle était allée à son examen de gymnastique, fixant les différents élèves passer chacun leur tour, se concentrant pour ne penser à rien d’autre. Puis ç’avait été son tour. Elle était montée sur la poutre, avait réussi l’exercice à la perfection, obtenu la note maximale sans comprendre ce qui se passait. Elle avait toujours été nulle. Semblant comprendre, Akane n’avait rien dit. Ce don, elle l’avait considéré comme un cadeau d’adieu. Comme une sorte de moyen pour l’aider à respecter cette dernière promesse qu’elle lui avait faite. Quand le lycée s’était terminé, elle avait tout envoyé valser pour devenir indépendante et vivre enfin cette vie dont elle avait rêvé. Enchaînant les petits boulots jusqu’à sa majorité, dès qu’elle avait célébré ses vingt ans, elle avait pris le premier billet pour Tokyo. Un aller simple pour oublier tous ces souvenirs qu’elle laissait à présent derrière elle. C’était une Akane qui entrait dans ce train, c’en serait une autre qui en ressortirait. Et en effet, quand elle en était descendue, le changement était presque marquant. Véritable battante, laissant exploser sa personnalité, elle n’avait finalement pas eu de mal à réaliser son rêve : devenir présentatrice météo. Rassurons-nous, elle savait très bien qu’elle n’allait pas décider de la pluie et du beau temps. Mais l’ambition était restée. Ca n’était ni trop haut, ni trop bas. Rencontrant plusieurs charmantes personnes, elle s’était fait des amis, avait rencontré un certain succès auprès des garçons, acheté son propre appartement, début de réussites qui ne cessaient finalement de s’accumuler. Son don, elle l’avait gardé pour elle comme s’il s’agissait du dernier secret partagé avec Seiji, malgré son meilleur ami scientifique, Takeo le fou aux théories plus qu’improbables, mais pourtant vraies. Elle en était bien la preuve ! Aujourd’hui jeune femme épanouie virant de sa vie d’un coup de pied au cul le premier qui viendrait la soûler. Malheureusement, ça ne marche pas tellement pour les esprits. Seul problème du moment ? L’appartement de la belle présentatrice serait hanté. Des volontaires pour la sauver ?


Et moi, je suis…

» Prénom/Pseudo : Chan Chan/Fufu.
» Âge : 20 ans.
» Double-comptes : Nakamura Yasuo
» Comment êtes-vous arrivé là ? Par l’opération de la chambre froide !
» Un avis ? Une idée ? Go go go, we’re gonna rule the world !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Okamoto Akira ;;
avatar
» COOKIE, FONDADMINTOMIQUE
» Messages : 396
» Date d'inscription : 21/04/2011
» Age : 31
» Situation : Célibataire
» Emploi : Eponge en cavale
» Pouvoir : Copie des pouvoirs

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Re: Kotani Akane ; ghostbusters ?   Dim 24 Avr - 0:39

xDD tu reveux le message ou quoi ?
Hey par contre, le Père Nouël s'est finalement prosterné ? Parce que t'as mis ton birthday en novembre xD
Il est temps que my Chan Chan file au lit. Mais t'en fais pas, el Kiki vient dormir avec elle. Ce soir, on fera sans chambre froide au risque d'avoir la fever honey ! El conquistador il va te faire connaître l'équateur tellement que toi y'en a pas revenir !
Jte love et je hanterai tes nuits bwahahahah
Et juste pour te faire plaisir:

HEY TOI !


Bienvenue l'ami ! Tu veux que je te dise ? Quand je t'ai vu débarquer, j'ai tout de suite su que t'y arriverais ! Te voilà désormais validé(e) et prêt à partir à l'aventure. Mais attention, avant d'enfiler ta cape et tous les autres gadgets ridicules si l'envie t'en prend, il y a quelques trucs importants à ne pas oublier. Que tu sois dans le camp des gentils ou celui des méchants, tu auras besoin d'amis. Je sais pas si t'es au courant, mais Rémi a très mal terminé. Et c'est pour rester en contact avec eux que tu pourras avoir le dernier téléphone à la mode ou un ordinateur flambant neuf dans la partie multimédia du forum. Et tu pensais peut être que notre grande générosité allait s'arrêter là ? Tête de gnou ! Où tu comptes vivre ? Dans la rue ? Va donc faire ta demande de logement plutôt ! Mais c'est pas une raison pour geeker tous les jours à la maison ! On te voit venir à choisir un appartement avec le Mc Do en bas de la rue, Sumo n'est pas un super pouvoir gros malin. Alors tu vas nous faire le plaisir de bouger tes fesses et de partir à la découverte du Monde avec tes nouveaux coupains ! A chaque aventure terminé, tu peux nous aider à protéger l'environnement en le signalant dans le sujet des topics terminés. Et si jamais le besoin de prendre l'air frais de la campagne et de t'absenter quelques jours te prend, n'oublies surtout pas de le signaler aux autorités ! Les flics du coin sont pas des tendres et effacent toutes traces de ton existence au bout de deux semaines d'absence ou sans participation. Et si jamais tu te fais tabasser dans ta fuite, tu peux toujours te refaire faire le portrait par ici.
Une dernière chose. En entrant, tu auras probablement remarqué le staff de top models. Sache qu'ils n'ont pas qu'un physique. Et oui, aussi étonnant que celà puisse paraître, ils savent également lire, écrire et peut être même compter. Pour cette raison, n'hésite pas à leur demander conseil si t'es paumé. Maintenant fais un gros bécot à Tonton et file t'amuser en faisant vivre cette aventure !

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heroes.forumgratuit.org

     Nakamura Yasuo ;;
avatar
» FUFU, ADMIGRAPHIKUSHI
» Messages : 114
» Date d'inscription : 21/04/2011
» Age : 33
» Situation : Célibataire
» Emploi : Employé de la Compagnie
» Pouvoir : Electrokinésie

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Re: Kotani Akane ; ghostbusters ?   Dim 24 Avr - 0:44

J'ai la flemme de changer de compte, c'est mal docteur ?
Ouais pour le novembre, c'est parce que j'suis à l'ouest xD J'ai édité my love.
Ha ouais trop bien, le message de validation *O* Vazy, tu m'as même pas dit que t'étais touché et tout. Alors que jj'ai même éveillé la sensibilité d'un canard s'te plaît !
Bref, merci honey pour la validation. Pas chambre froide ? Mais... Bon d'accord, vue la proposition, je ne peux qu'accepter <33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: Kotani Akane ; ghostbusters ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kotani Akane ; ghostbusters ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes ::  :: Characters' Presentations :: Présentations Validées-