AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Allô, instit' en détresse appelle super héros pour sauvetage d'enfant ! | CHARLES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

     Amamiya Kaede ;;
avatar
» Messages : 88
» Date d'inscription : 28/04/2011
» Situation : Je me la joue princesse solitaire en haut de sa tour blanche. Reste à voir si un prince charmant ou une courageuse chevalière en armure viendra me délivrer.
» Emploi : Institutrice en école primaire. J'adore les gosses, et eux sont fascinés par mes yeux bleus. Tout le monde est content.
» Pouvoir : Je vois les auras des gens ; j'arrive à voir leurs humeurs par des couleurs autour de leurs têtes. Très joli à voir, mais totalement inutile en cas de danger. Sauf pour savoir quand il ne faut pas emmerder son ou sa chéri(e).

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Allô, instit' en détresse appelle super héros pour sauvetage d'enfant ! | CHARLES   Jeu 28 Avr - 14:31

allô, instit' en détresse appelle super héros pour sauvetage d'enfant !


Nouvelle journée de cours, nouvelle journée à passer au milieu des enfants. Comme tous les matins, Kaede s'était préparée tranquillement. Levée à six heures du matin, une douche, puis un café siroté, bien emmitouflée dans son peignoir, les cheveux enroulés dans une serviette, le journal du jour à la main. Elle avait la manie de se lever un peu trop tôt. Elle ne devait pas partir avant huit heures le matin, sous peine de se retrouver à la porte de l'école où elle travaillait – c'était ça, d'habiter à côté de son lieu de travail. On pouvait prendre son temps, le matin, et Kaede aimait prendre son temps. Sentir ses muscles se réveiller peu à peu, pendant que les rayons du soleil filtraient doucement au travers des grandes baies vitrées de sa petite maison... Elle fit craquer ses orteils, s'étira longuement avant de finalement abandonner sa serviette à cheveux sur sa chaise et d'aller s'habiller. Elle choisit un petit débardeur chocolat ainsi qu'un jean slim gris foncé, une paire d'escarpins argentés à talons hauts allant chausser ses pieds. Laissant ses cheveux libres, la jeune institutrice attrapa ses affaires et sortit finalement de sa petite maison, bouclant la porte à clef. C'était maintenant parti pour une nouvelle journée. Le temps semblait vouloir rester au beau fixe. Pourquoi ne pas proposer à ses élèves une petite heure de course dans la cour de l'école, plutôt que de la gym ?

Les enfants rentrèrent, les cours commencèrent. La proposition de Kaede fit l'unanimité. La matinée se passa tranquillement, évidemment émaillée de questions de la part de ses élèves... « Sensei, pourquoi les poissons ils respirent comme ça et pas comme nous ? » « Kaede-sensei, j'arrive pas à faire l'idéogramme, vous pouvez me remontrer ? » Sensei... Sensei... Pour une fois, la jeune femme était contente de pouvoir souffler à la pause de midi. Ses yeux bleus scrutèrent un moment le réfectoire. Tout était un tourbillon de couleurs. Elle commençait sérieusement à se demander si elle n'allait pas se choper une conjonctivite. Du rose, du bleu, du mauve, du vert, et du jaune et du rouge... Elle sentit soudain une petite main tirer doucement sur sa manche, presque craintivement. Elle posa son regard saphir sur la gamine qui venait de l'interrompre dans ses réflexions. Une de ses élèves, Yoshizawa Hikari. L'aura de la gamine était d'un gris violent, très soutenu, et tourbillonnait en vagues affolées autour de son visage. Inquiétude. Elle ne savait plus quoi faire.

« Qu'est-ce qui se passe, Hikari ? Il y a des problèmes avec quelqu'un ? »
« Ben, c'est Ryutarô, sensei... Il est monté dans l'arbre de la coup pour impressionner ses copains, mais il est monté trop haut, du coup il peut plus redescendre ! On sait pas quoi faire, il faut aller l'aider... »

Kaede sauta sur ses pieds et, attrapant la main de la petite, elle sortit en trombe du réfectoire sous les regards surpris et curieux de ses collègues, mais également des autres élèves. Mais même sans Hikari, elle aurait trouvé l'arbre dans lequel avait grimpé Ryutarô. Le gosse poussait des cris effrayés à en faire pâlir une cantatrice, et s'était réfugié entre deux branches, le visage fourré dans les mains. Même d'en bas, on pouvait voir qu'il tremblait. Kaede poussa un juron sonore et particulièrement vulgaire, retira ses escarpins pour les coincer dans sa ceinture par le talon, et entreprit l'ascension de ce foutu végétal. Y'a des jours, t'aurais mieux fait de pas te lever ! Et putain, y'a des jours où je maudis ce foutu pouvoir qui ne me sert absolument à rien ! Un craquement sourd, et la professeur se retrouvait les fesses par terre, avec une branche aussi grosse que son poignet à côté d'elle.

« Nom de Dieu, Ryutarô, si je t'attrape, tu vas t'en souvenir... maugréa-t-elle entre ses dents. »

En attendant, elle ne voyait plus vraiment de moyen de grimper là-haut. Elle n'était ni Wonderwoman, ni la réincarnation de Spiderman, alors à moins que quelqu'un apparaisse soudain avec des super pouvoirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Duncan Charles ;;
avatar
» BOO, THEGHOSTCODEMASTER
» Messages : 277
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 42
» Situation : veuf, qu'elle infirmière soignera mon coeur blessé?
» Emploi : anciennement soldat et agent des services secrets britanniques, actuellement itinérant
» Pouvoir : ... call me spiderman
MessageSujet: Re: Allô, instit' en détresse appelle super héros pour sauvetage d'enfant ! | CHARLES   Jeu 28 Avr - 15:25

À force de traîner dans les rues, Charlie allait très certainement s’attirer des ennuis. Oui, c’était ce que sa petite voix lui avait susurré une fois de plus alors qu’il était sorti prendre l’air. Être enfermé, même par nécessité, n’était vraiment pas son truc, il fallait lui donner ça! Et puis, il était bien sympa le Akira, mais on ne se défaisait pas si facilement de sept ans de solitude, l’écossais avait besoin de se retrouver un peu seul avec lui-même.

Alors il jouait au retraité à sortir prendre sa petite marche de santé, mais quoi qu’on en dise, il avait plus la classe qu’un papy édenté è.é Ahem oui bon, tout ceci pour dire que Charlie marchait tranquillement, les mains dans les poches, vaguement attentif à ce qui se passait autour de lui, son cerveau bouillant sous tout ce à quoi il devait quotidiennement réfléchir. Primatech, les autres gens comme lui, Primatech, rester en vie… oh et Primatech!
Mais toutes ces belles pensées furent interrompues par des cris. Redressant la tête, tendant l’oreille, Charlie se rendit compte qu’il longeait le grillage d’une cours d’école primaire. Fronçant les sourcils, se rapprochant de la clôture, ses oreilles lui indiquèrent que les cris venaient de la cours. Un gamin qui en avait poussé un autre? Non, peu probable, on ne criait pas à autant de répétition pour ça.

Continuant son observation, Charlie vit une adulte passer à grands pas pour se rendre au pied d’un grand cerisier. Ah ouais le classique du gamin prit dans son arbre, évidemment! Faisant la grimace en voyant l’enseignante se taper une belle petite chute en tentant de monter secourir l’enfant, l’écossais finit par soupirer. Qu’est-ce qu’ils avaient ces nippons à ne pas garder les pieds sur terre? Sautant le grillage, Charlie se dirigea vers la source du drame. L’autre jour c’était Kotaro qui se la jouait superflic d’Hollywood « moi je fais du saut en hauteur sans perche » et maintenant ce gamin… =.=
M’enfin, on ne cesse pas d’être un soldat comme on dit. L’instinct altruiste de l’écossais était difficile à faire taire, surtout concernant un gamin. Une fois au pied de l’arbre, donc, le grand brun leva la tête pour voir jusqu’où c’était rendu l’enfant. Ah ouais, du joli tout ça, mais bon, rien d’alarmant pour Charlie, il avait vu et fait bien pire!

▬ Un coup de main peut-être?

Et on demande avec un beau grand sourire séducteur, rien de moins. Il faut dire que Charlie était très confiant de nature que ce soit avec les femmes ou les gamins en détresse, alors tout allait bien dans le meilleur des mondes. Du moins en ce qui concerne la situation ici présente… pour le reste on ne préfère pas trop s’étendre sur le sujet.
Sans réellement attendre de réponse, encouragé par le gamin qui hurlait qu’il voulait descendre, l’écossais se frotta les mains l’une contre l’autre en s’approchant davantage de l’arbre. Question d’être subtile, le brun effectua un saut pour atteindre une branche. Certes trop petite en tant normale pour supporter un homme de sa taille et de son poids, mais avec du bol personne ne le noterait. Charlie fut donc en mesure de grimper vite fait bien fait et on remercie une fois de plus le don à la Spiderman!
Une fois arrivé à l’enfant, il s’assit à côté de lui sur la branche, jetant un petit coup d’œil en bas avant d’émettre un sifflement admiratif.

▬ Eh bha dit donc, un vrai petit singe toi!

Mais le gamin n’avait pas trop le cœur à rire et il voulait surtout retrouver le plancher des vaches! Son air à la fois terrifié et désolé de la bêtise qu’il avait faite fut ce qui déclencha l’indésirable… Les souvenirs de jours plus tranquilles et heureux…



▬ Regarde où est ton fils!

Levant les yeux vers le plafond de la grange, Charlie émit un petit O de la bouche pour démontrer sa surprise. Son fils de trois ans et demi était effectivement perché sur la charpente du toit.

▬ Comment il est arrivé là?
▬ J’en sais rien, mais va le chercher Charlie, qu’est-ce que t’attends!
▬ Calme-toi Hannah, tu vas le faire paniquer.

Il embrassa sa femme sur la tempe avant de se mettre en quête d’une solution pour grimper rejoindre son fils. Il en trouva finalement une en cette chère et bonne vieille échelle de bois accrochée à l’un des murs.

▬ Kyle, surtout ne bouge pas mon trésor.

Et pendant que maman paniquait quand même malgré ce que papa avait dit, papa décrocha l’échelle pour la poser contre le mur et se mettre à grimper. Atteindre la charpente du toit fut un véritable jeu d’enfant pour notre homme des services secrets et il put finalement rejoindre son fils.

▬ Hey bonhomme, comment t’as fait pour arriver là?

La seule réponse du fils fut de se jeter contre son père qui lui tapota gentiment le dos en le serrant contre lui.

▬ C’est pas grave mon grand, on n’est pas fâché. T’as juste fait une très grosse peur à maman!

En entendant Kyle rire, Charlie sut que tout allait bien et il put entreprendre de redescendre de là-haut avec son précieux fardeau.




Repoussant cette nostalgie diabolique qui avait le don de lui filer le cafard, Charlie se concentra à nouveau sur le présent.

▬ Mais c’est pas grave, personne n’est fâché contre toi.
▬ Kaede-sensei est fâchée…
▬ Mais non, elle a juste très peur. Aller vient, on va descendre maintenant.

S’emparant du gamin d’un bras, Charlie entreprit donc de refaire sa petite escalade en sens inverse. Plus prudent cette fois-ci, n’ayant pas l’habitude de faire adhérer plus de poids que le sien contre les surfaces, l’écossais mit un peu plus de temps pour atteindre le sol, mais y arriva sans encombre.

▬ Et voilà mon grand, sain et sauf!

Il reposa finalement l’enfant sur le sol et celui-ci ne semblait pas très enclin à regarder son enseignante dans les yeux. Hum, faut croire que Charlie avait encore à s’entrainer pour être convainquant lorsqu’il disait que la prof n’était pas fâchée…

__________________________________


« That's what we talking about! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Amamiya Kaede ;;
avatar
» Messages : 88
» Date d'inscription : 28/04/2011
» Situation : Je me la joue princesse solitaire en haut de sa tour blanche. Reste à voir si un prince charmant ou une courageuse chevalière en armure viendra me délivrer.
» Emploi : Institutrice en école primaire. J'adore les gosses, et eux sont fascinés par mes yeux bleus. Tout le monde est content.
» Pouvoir : Je vois les auras des gens ; j'arrive à voir leurs humeurs par des couleurs autour de leurs têtes. Très joli à voir, mais totalement inutile en cas de danger. Sauf pour savoir quand il ne faut pas emmerder son ou sa chéri(e).

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Re: Allô, instit' en détresse appelle super héros pour sauvetage d'enfant ! | CHARLES   Jeu 28 Avr - 16:58

« Un coup de main peut-être? » Première réaction, logique. Yeux ronds, air soupçonneux, l'air de dire mais c'est qui ce mec ? Surtout vu le sourire séducteur qu'il arborait. Mais Kaede n'avait plus vraiment le choix, Ryutarô allait faire une crise de panique aiguë s'il restait trop longtemps dans cet arbre. Elle se contenta donc de lever les mains, signe qu'elle le laissait faire. Sans le quitter de ses yeux bleu saphir, elle l'observa prendre son élan, s'accrocher à une branche de l'arbre, puis grimper en quelques mouvements souples jusqu'au perchoir du gamin. La jeune femme pencha la tête. Pour se mouvoir avec une telle facilité dans les hauteurs, il avait dû faire l'armée, ou quelque chose du genre. Mais il y avait autre chose qui la taraudait... « Eh bha dit donc, un vrai petit singe toi! » Singe... Si le singe était trop lourd et la branche trop fine, la branche cassait et le singe tombait... Rapport entre masse en mouvement et surface utilisée... Le grand et bel inconnu aux yeux aussi bleus que Kaede avait pris appui sur une branche définitivement trop mince pour lui ! Elle fut soudainement tirée de ses pensées par un changement d'aura.

L'homme, toujours perché sur son cerisier, Ryutarô dans les bras, avait une aura juste avant très bleue, pâle, sereine et confiante. Elle avait soudain viré au violet, mélancolie et tristesse, souvenirs qu'on préférait oublier... Kaede avait beaucoup étudié les significations des couleurs lors de l'apparition de son don, pour pouvoir s'y retrouver. Même si elle en connaissait certaines grâce à un peu de culture générale – le rouge, associé au feu de l'amour ou de la colère, et le noir, qui trahissait des envies de meurtres et de vengeances haineuses – elle n'avait pu comprendre les autres qu'en se plongeant dans ces bouquins qu'elle avait toujours trouvés stupides. La vague violette reflua comme elle était arrivée, repassant à cette teinte bleu clair, apaisante, et assortie à la perfection aux yeux du monsieur. Hm. Bizarre, tout ça... Non ? Tapant du pied sur le sol après avoir remis ses escarpins, Kaede attendait que les deux garçons redescendent, pour passer un savon à l'un et discuter un peu plus avec l'autre.

« Mais non, elle a juste très peur. Aller vient, on va descendre maintenant. » Ah ça non, elle n'était pas fâchée, mais furieuse ! Elle se prit un instant à penser que son aura avait du virer du vert écœurant au rouge vif en quelques instants, avant de reporter son attention sur Ryutarô, de nouveau les deux pieds au sol. Les bras croisés, le visage fermé, la jeune femme se savait impressionnante, mais elle n'aimait pas faire peur à ses élèves, c'est pourquoi elle préféra plutôt s'accroupir pour le regarder droit dans les yeux.

« Ryutarô, la prochaine fois que je te vois grimper dans les arbres, je te punis de récréation pendant deux semaines, c'est bien compris ? On a tous eu très peur, tu aurais pu te tuer et si monsieur n'était pas venu te chercher là-haut, on aurait été obligés d'appeler les pompiers pour te décoincer de là-haut. Enfin, tu n'as rien, c'est ce qui compte. File. »

Le gosse ne se fit pas prier et s'enfuit presque de l'autre côté de la cour. La foule de gamins se dispersa à son tour et, les mains sur les hanches, Kaede laissa un long moment son regard se porter sur eux. Ils étaient tous un peu comme ses enfants, et les voir ainsi se mettre en danger lui faisait toujours peur. Si encore, elle avait eu un pouvoir plus puissant que celui qu'elle possédait... Son pauvre pouvoir de vision d'auras, si faible... Certes, une fois qu'elle avait parlé avec quelqu'un, il était impossible de la tromper puisqu'elle reconnaissait l'aura de chacun, et elle pouvait déceler quand on lui mentait, puisque dans ces cas-là, l'aura se teintait d'une couleur marron-vert très particulière, peu ragoûtante... Elle secoua la tête, croisa les bras sous sa poitrine avant de se tourner vers le sauveur du jour.

« Merci. Je n'aurais pas pu monter là-haut, apparemment je suis un peu trop lourde... »

Elle l'observa attentivement à cette phrase, le détaillant des pieds à la tête. Il mesurait déjà dix bons centimètres de plus qu'elle, si ce n'était plus, et étant déjà maigrelette de nature malgré tout ce qu'elle pouvait avaler comme cochonneries, monsieur devait donc bien peser une bonne trentaine de kilos de plus qu'elle. Il n'y avait qu'une seule solution. Lui aussi était... étrange, différent des autres. Kaede pencha la tête encore une fois, lui adressa un joli sourire.

« Vous aussi, vous avez un don ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Duncan Charles ;;
avatar
» BOO, THEGHOSTCODEMASTER
» Messages : 277
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 42
» Situation : veuf, qu'elle infirmière soignera mon coeur blessé?
» Emploi : anciennement soldat et agent des services secrets britanniques, actuellement itinérant
» Pouvoir : ... call me spiderman
MessageSujet: Re: Allô, instit' en détresse appelle super héros pour sauvetage d'enfant ! | CHARLES   Jeu 28 Avr - 20:20

Bon, rectification, madame n’était pas fâchée – ça au moins c’est tout à l’honneur de Charlie – mais furieuse! Oups… Ouais oups, dis-ça au gamin =.= Enfin bref, même si l’écossais aurait bien aimé prendre la défense du petit homme en disant « y’a pas mort d’homme, vous savez les gamins » et blablabla, mais il s’abstint. Est-ce que soudainement Charlie avait appris à se mêler de ses affaires? Grand dieu non! Autrement il aurait poursuivit son chemin bien tranquillement sans se soucis d’un enfant qui hurle à la mort! Non, disons seulement que Charlie possédait encore la carte du héro sauveur d’enfants en détresse, mieux valait ne pas la gaspiller. Et pour ceux qui se posaient la question… oui Charlie est un sale dragueur, même quand sa femme était en vie, il adorait jouer de son charisme, ça n’a rien de nouveau, c’est comme un défi à chaque fois pour lui! Et on ne vous parle même pas de tout le défi de se faire pardonner auprès de Madame Duncan après ses conneries de séducteurs durant les soirées cocktails =.=

Enfin bref, tout ça pour dire que Charlie regarda l’enfant se carapater vers d’autres lieux lorsque sa prof lui en donna l’autorisation, un petit sourire planant sur les lèvres.

▬ Ah les gosses!

… Ce n’était pas ta phrase d’introduction la plus fracassante dit donc… T’en reperds mon grand!
Hey, donnez-nous une chance, depuis six mois qu’il est, Charlie n’avait pas trop jouer de son charme étant occupé à bien plus prenant, notamment comprendre les gens du coin, mais également des trucs beaucoup plus sérieux comme cette histoire de théorie de l’évolution…

▬ … … Non? Trop tôt pour les clicher, je vois.

Vas-y, plantes-toi en beauté et tourne le couteau dans la plaie en plus. Tu ne serais pas un peu maso des fois?
… Sur certaines choses peut-être, mais surement pas pour un couteau dans une plaie o.o
Et il fait exprès d’être con même avec sa conscience, on aura tout vu =.=

Moment de sérieux attention, elle venait de sous entendre l’anormalité de sa facilité à avoir escalader cet arbre. Oh oh! Ici, il devrait y avoir l’alarme « ENNUIS » qui sonne à grands cris!

▬ Ne faites surtout aucun régime, vous êtes absolument splendide comme ça!

Eh bha non, aucune alarme à l’ennui on dirait bien =.= Pourtant, il aurait fallu, trois fois fallu! Mais dieu merci, Charlie était un maître baratineur et ne tiqua pas le moins du monde lorsque la demoiselle évoqua le mot tant redouter de toutes conversations de mutants, le mot don.

▬ Un don? Si vous trouvez que savoir grimper aux arbres est un don, je devrais peut-être le mettre dans mon CV!

Juste en dessous de champion international de la taré-titude et au dessus de crétin professionnel >.>
Se rapprochant de la miss, regardant à droite à gauche l’air de vouloir confier un grand secret, Charlie se fit soudainement très sérieux.
Tu ne vas quand même pas livrer ton état de monstre de l’évolution génétique juste comme ça? O.O

▬ Je sais aussi me désaper en sept secondes les yeux fermés, je devrais le mettre dans mon CV ça aussi?

=.= Tu sais que tu peux être vraiment con quand tu t’y mets?
Oui *0*
Tant que t’es au courant…

▬ Désolé, on me dit toujours que j’en fais trop =/

Et on se demande bien pourquoi =.=

▬ J’étais dans les forces spéciales madame, c’est trois fois rien ce genre d’acrobaties.

Glissa-t-il finalement avec beau petit salut militaire qui lui aurait valu un mois de permissions aux vidages pour sa manière très relaxe et détachée de l’effectuer.
M’ouais… espérons qu’elle avale ça.
Mais si, mais si <3 En plus... ça reste la vérité!... partiellement...

__________________________________


« That's what we talking about! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Amamiya Kaede ;;
avatar
» Messages : 88
» Date d'inscription : 28/04/2011
» Situation : Je me la joue princesse solitaire en haut de sa tour blanche. Reste à voir si un prince charmant ou une courageuse chevalière en armure viendra me délivrer.
» Emploi : Institutrice en école primaire. J'adore les gosses, et eux sont fascinés par mes yeux bleus. Tout le monde est content.
» Pouvoir : Je vois les auras des gens ; j'arrive à voir leurs humeurs par des couleurs autour de leurs têtes. Très joli à voir, mais totalement inutile en cas de danger. Sauf pour savoir quand il ne faut pas emmerder son ou sa chéri(e).

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Re: Allô, instit' en détresse appelle super héros pour sauvetage d'enfant ! | CHARLES   Ven 29 Avr - 20:54

« Ah les gosses! … Non? Trop tôt pour les clicher, je vois. » Si Kaede ne répondait pas, c'était surtout qu'elle était toujours plongée dans sa contemplation. Et dans ses pensées. Mais elle finit toutefois par remettre les pieds sur Terre et remercier le sauveur d'enfants, tout en glissant une allusion à sa facilité à grimper à cet arbre, alors qu'elle-même, pourtant légère et relativement menue, avait réussi à casser une branche. « Ne faites surtout aucun régime, vous êtes absolument splendide comme ça! » Peu habituée à des compliments aussi francs, la jeune femme piqua un fard monstrueux. Mais ce ne fut pas ceci qui l'empêcha de poser LA question qui lui trottait dans la tête, tout sourire, et surtout en scrutant attentivement l'aura de l'homme.

« Un don? Si vous trouvez que savoir grimper aux arbres est un don, je devrais peut-être le mettre dans mon CV! » Kaede eut un léger sourire, parfaitement satisfait. Elle avait sa réponse. Il n'avait peut-être pas d'alarme aux ennuis dans son esprit, mais son aura était une mine d'informations... Un passage furtif du bleu serein au vert foncé de l'affolement lui avait suffi pour confirmer ses doutes. Mais soudain, il se pencha vers elle, comme pour lui confier un secret. « Je sais aussi me désaper en sept secondes les yeux fermés, je devrais le mettre dans mon CV ça aussi? » La demoiselle écarquilla les yeux avant d'éclater de rire, tandis que monsieur s'excusait. « Désolé, on me dit toujours que j’en fais trop. »

« Ce n'est pas grave ! Pour tout dire, ça faisait longtemps que je n'avais pas ri comme ça... »

Finalement, il lui plaisait bien, ce grand occidental charmeur ! Elle s'essuya les yeux, où perlaient quelques larmes de joie, avant que son maquillage ne soit totalement fichu. En effet, elle n'avait pas ri autant depuis bien longtemps... Rien ne lui avait donné une telle occasion. « J’étais dans les forces spéciales madame, c’est trois fois rien ce genre d’acrobaties. » Kaede hocha la tête comme si elle y croyait, les mains glissées dans les poches arrières de son jean. Finalement, un nouveau sourire amusé flotta sur ses lèvres.

« Hm, j'imagine, oui... Surtout quand les arbres dans lesquels on grimpe ont les branches trop fines pour supporter son poids, ça doit aider... »

Ho qu'elle aimait ses petites allusions. Un nouveau sourire tout à fait innocent, et la jeune occidentale finit par tendre la main à l'homme, façon française, tout en se présentant.

« Je m'appelle Kaede. Amamiya Kaede. Je sais, on croirait pas que je suis de nationalité japonaise simplement en me regardant, c'est que j'ai été adoptée, je suis d'origine française. Autant le dire tout de suite, ça m'évite les habituels questions et regards surpris ! »

Serrant la main du vraiment très bel occidental aux yeux bleus, elle finit toutefois par se hisser sur le banc placé à l'ombre du cerisier, les fesses posées sur le dossier, les pieds sur l'assise. Elle savait que son comportement, tout autant que son visage d'occidentale, ne passait pas inaperçu dans la masse tokyoïte. Ayant passé plus d'un an en France, elle avait fini par adopter une majeure partie des habitudes et autres points culturels de son pays natal, tout en gardant son éducation bien japonaise.

« Il faudra que vous m'appreniez vos... petites acrobaties. Ca peut toujours servir... »

Tu vas passer pour une dragueuse, Kaede. e_e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Duncan Charles ;;
avatar
» BOO, THEGHOSTCODEMASTER
» Messages : 277
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 42
» Situation : veuf, qu'elle infirmière soignera mon coeur blessé?
» Emploi : anciennement soldat et agent des services secrets britanniques, actuellement itinérant
» Pouvoir : ... call me spiderman
MessageSujet: Re: Allô, instit' en détresse appelle super héros pour sauvetage d'enfant ! | CHARLES   Sam 30 Avr - 2:08

Eh bien il fallait croire que la franchise grotesque marchait encore de nos jours! Bon, il y a certaines franchises plus agréables que d’autres, c’est certain. Une fille reçoit toujours bien l’idée d’avoir un physique agréable. Différent lorsqu’il s’agit de lui dire que son décolleté est un appel au viol – aussi vrai cela puisse-t-il être – étrangement, c’est moins bien reçu… Évidemment si elle ne voulait pas entendre ça, il ne fallait pas porter le décolleté du grand canyon, mais ça… Charlie n’a jamais vraiment su comprendre les femmes sur ce terrain là =/
Mais peu importe, là n’était pas le sujet. Le sujet était le compliment qui avait eu l’effet escompté, muhaha! Une fille qui rougit, c’est toujours mignon <3

Une fille rougissante qui n’en était pas moins observatrice. Charlie était plutôt étonné qu’elle relève le détail, mais bon, ce n’était pas comme s’il n’avait pas deux trois atouts dans sa poche. Il était plutôt agile et aventureux de nature, sa tendance de casse-cou était née bien avant sa capacité d’adhérence. Et puis, il fallait dire que l’écossais était difficile à désarçonner. On ne fait pas le clown en étant menacé par une machette libanaise sans avoir une confiance et un contrôle de soi en béton.
Quoi que le coup des fringues était peut-être de trop… On se trouve quand même dans une école primaire mon grand, tu devrais surveiller un peu mieux ce que tu dis.
Pas la peine, elle le prend bien *0*
Étonnant o.o

▬ Vous auriez dû me voir essayer de le prouver en 96. C’est pas mal plus difficile en plein désert du Soudan et huit bières dans le corps…quoi que si je me souviens bien… le désert n’était pas tant un obstacle…

M’ouais, là t’en fais un peu trop >.>
Ou trop peu pour endormir la vigilance de la brunette. Est-ce qu’il allait devoir le refaire avec les pieds pour lui prouver que c’était facile?
Surtout pas O.O
Ouais bha en attendant elle revenait à la charge du côté de la grimpette =.=
Insuffisant pour perturber le fier représentant de la cornemuse!

▬ Vous êtes une septique vous, les magiciens doivent en arracher quand vous êtes là. Tout est dans la façon de grimper. À l’armée, on n’apprend pas juste à marcher au pas et faire son lit madame.

T’as oublié l’art du fouet avec la serviette mouillée!
Moooo, faut pas tout déballer tout de suite, faut en garder pour plus tard voyons <3

Serrant la main tendue d’une bonne poignée de main à la fois assurée et sympathique, Charlie ne put s’empêcher d’arquer un sourcil lorsqu’elle mentionna son nom. Pourquoi même les gens qui voyaient encore lorsqu’ils riaient – aka les non-bridés – avaient des noms à couché dehors par ici?

▬ Ça fait très… Mamamia o.o

M’ouais qu’on te voit l’appeler comme ça =.=
Serait-ce un défi?
… T’es vraiment pas possible quand tu t’y mets >.>

▬ Moi c’est Charlie et je ne crois pas être adopté… J’ai déjà soupçonné que je pouvais être le fils du laitier par contre…

Triste, mais révélateur.

▬ Je crois que ça a vexé ma mère que j’insinue qu’elle ait trompé mon père… elle m’a fait manger de la soupe de petits poids pendant une semaine après ça =/ Un mois après mon père s’est cassé la jambe en voulant me montrer une figure de skateboard…. Je n’ai plus jamais douté de mes gênes <3

Casse-cou de père en fils et débile par-dessus le marché, comme c’est surprenant =.=
Ah ce cher papa <33
Papa dont elle se fiche bien la donzelle, puisqu’elle revient encore sur le sujet de l’escalade.
Très bien, nous ne montons définitivement plus aux arbres en présence de jolies institutrices française adoptée par des bridés è.é
… T’inquiète, les chances que ça se reproduisent sont plutôt minces x_x

▬ Han, mais si je vous montre, je servirais à quoi après ça? O.O

Hummm, à rien?
Si peu délicat é.è
T’es supposé de la jouer ninja invisible mon gros, t’as oublié?
Ouais bha si on pouvait, on le serait invisible, mais nous tout ce qu’on sait faire, c’est se taper la grimpette è.é
T’as oublié franchement emmerdeur de conscience =.=
C’est elle qu’y a commencé è.é
… =.=

▬ J’aurais dû écouter Mémé Spencer… elle disait toujours que j’aurais dû faire gigolo, autrement je servais à rien é.è

Ouais, la grand-mère de ta femme, c’était une femme lucide!
C’était une perverse reluqueuse de fessiers de soldats, rien d’autre è.é
Perversité n’empêche pas lucidité <3
>.>

__________________________________


« That's what we talking about! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Amamiya Kaede ;;
avatar
» Messages : 88
» Date d'inscription : 28/04/2011
» Situation : Je me la joue princesse solitaire en haut de sa tour blanche. Reste à voir si un prince charmant ou une courageuse chevalière en armure viendra me délivrer.
» Emploi : Institutrice en école primaire. J'adore les gosses, et eux sont fascinés par mes yeux bleus. Tout le monde est content.
» Pouvoir : Je vois les auras des gens ; j'arrive à voir leurs humeurs par des couleurs autour de leurs têtes. Très joli à voir, mais totalement inutile en cas de danger. Sauf pour savoir quand il ne faut pas emmerder son ou sa chéri(e).

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Re: Allô, instit' en détresse appelle super héros pour sauvetage d'enfant ! | CHARLES   Sam 30 Avr - 3:09

« Vous auriez dû me voir essayer de le prouver en 96. C’est pas mal plus difficile en plein désert du Soudan et huit bières dans le corps…quoi que si je me souviens bien… le désert n’était pas tant un obstacle… » Non Kaede, ne l'imagine surtout pas en train d'essayer. Et pourquoi j'essaierais pas ? POUR EVITER DE LUI EXPLOSER DE RIRE AU NEZ, GOURDASSE ! Kaede se mordit l'intérieur de la jour en sentant son fou rire pointer le bout de son nez pointu. Non, vraiment, mauvaise idée de se foutre de sa gueule ouvertement. Elle avait des principes, tout de même. Et vu qu'elle se l'imaginait très volontiers en train de faire un strip tease en plein désert, bourré et pas tout à fait maître de ses gestes, elle doutait que cette image lui fasse vraiment plaisir. Non parce que bon, si elle lui riait au nez, il allait lui demander pourquoi elle se poilait, et si elle lui disait... Non, non, mieux valait garder son self-control.
Allez Kaede, t'inspires à fond et tu te calmes. C'est bieeeen.
Retourne plutôt à la charge sur le sujet de ses acrobaties douteuses, tu veux ?
« Vous êtes une septique vous, les magiciens doivent en arracher quand vous êtes là. Tout est dans la façon de grimper. À l’armée, on n’apprend pas juste à marcher au pas et faire son lit madame. » Elle roula des yeux, l'air vaguement – et faussement – agacé.

« Je n'aime pas les magiciens. On devrait plutôt les appeler imposteurs. Et je ne remets pas en doute l'entraînement de l'armée, il s'agit simplement d'un phénomène physique tout à fait banal... La branche qui ne donne pas assez de surface pour soutenir le poids d'un individu et donc, qui casse. Enfin... qui est censée casser, plutôt. Même si ces derniers temps, j'ai vu trop de phénomènes totalement surréalistes. »

Oups. Tu viens de faire une connerie.
Non, tu crois ? J'avais pas remarqué...
Une connerie qui risquait de mettre à mal l'identité de douce et sage institutrice sans histoires qu'elle essayait tant bien que mal de garder, depuis l'apparition de son don. Elle se mordilla la langue. Il lui arrivait parfois de faire des faux pas, notamment quand elle questionnait certaines personnes sur leur humeur, alors qu'elle n'était pas censée en connaître grand-chose.
Espérons qu'il ne remarque rien si tu te présentes et que tu lui serres sagement la main.
« Ça fait très… Mamamia. »
Gagné !
Kaede eut une petite grimace un peu outrée. Mais bon, on lui avait souvent fait la remarque.

« Appelez-moi simplement Kaede, dans ce cas... Ca évitera les confusions. »

« Moi c’est Charlie et je ne crois pas être adopté… J’ai déjà soupçonné que je pouvais être le fils du laitier par contre… » Haussant un sourcil curieux, la jeune femme alla s'installer confortablement sur le dossier du banc placé sous le cerisier, sans le quitter du regard. Et, tout en continuant de scruter son aura, elle écouta bien sagement son anecdote. « Je crois que ça a vexé ma mère que j’insinue qu’elle ait trompé mon père… elle m’a fait manger de la soupe de petits poids pendant une semaine après ça. Un mois après mon père s’est cassé la jambe en voulant me montrer une figure de skateboard…. Je n’ai plus jamais douté de mes gênes. » Elle eut un petit sourire attendri à cette histoire.

« Tel père, tel fils après tout ! »

Retourne à la charge !
Non !
Si !
Mais... Bon, d'accord é.è
Kaede, toujours souriante, finit par lui demander s'il pouvait lui montrer deux ou trois trucs d'escalade. Non parce qu'elle n'était pas une grimpeuse, la demoiselle. Et puis bon, elle avait bien envie de le scruter un peu plus. L'aura de Charles était tout bonnement hypnotique. Elle ne changeait quasiment jamais de couleur, même lorsqu'il racontait ses anecdotes dont elle doutait de la véracité, mais ses remous étaient fascinants. Elle ne cessait de bouger, à l'image de son possesseur, finalement. « Han, mais si je vous montre, je servirais à quoi après ça? » Sortant de sa contemplation, Kaede pencha la tête d'un air interrogateur. « J’aurais dû écouter Mémé Spencer… elle disait toujours que j’aurais dû faire gigolo, autrement je servais à rien. » En riant de nouveau, la jeune femme appuya ses coudes contre ses genoux, offrant de ce fait – et bien involontairement – une jolie vue plongeante sur son décolleté – pourtant décent – à qui voulait en profiter.

« Mémé Spencer avait tort, le métier de gigolo ne vous irait pas. Vous êtes bien mieux en ancien des forces spéciales, ça vous a laissé une silhouette magnifique, ferme et musclée, on en mangerait presque. Et sinon, vous pourrez toujours m'aider à récupérer des gamins imprudents au sommet des arbres ! Parce que bon... J'suis pas très sportive ! »

Elle courait, mais sans plus...
Tu parles ! De la gnognotte ! Incapable de tenir plus de 15min de course sans frôler l'apoplexie !
La faute à la cigarette !
T'avais qu'à pas fumer !
J't'emmerde, la conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Duncan Charles ;;
avatar
» BOO, THEGHOSTCODEMASTER
» Messages : 277
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 42
» Situation : veuf, qu'elle infirmière soignera mon coeur blessé?
» Emploi : anciennement soldat et agent des services secrets britanniques, actuellement itinérant
» Pouvoir : ... call me spiderman
MessageSujet: Re: Allô, instit' en détresse appelle super héros pour sauvetage d'enfant ! | CHARLES   Sam 30 Avr - 13:40

Il était vrai qu’imaginer un Charlie pompette qui cherchait à prouver qu’il était capable de se déshabiller en sept secondes était quelque chose d’assez marrant, mais ce n’était rien comparé à le voir pour de vrai! L’écossais nota que l’enseignante ravala son rire comme elle le pu et même si elle lui avait éclaté de rire au nez, il ne l’aurait pas mal pris. S’il n’avait pas voulu qu’elle se moque, il ne l’aurait tout simplement pas dit, voilà tout. Charlie était de ceux qui ne prenaient que rarement la moquerie au sérieux. Difficile de faire autrement pour un type qui tourne même les insultes qui lui sont destinées en rigolade x_x

M’enfin se retenir de rire n’était rien comme sa remarque sur les magiciens. Cette femme se permettait-elle d’être simplement éblouie de temps en temps? Sans doute pas et c’était bien dommage. Parfois, se laisser prendre au jeu – même en pleine connaissance de cause – rendait les choses bien plus agréables!

▬ Peut-être qu’eux ils ont compris que parfois c’est plus facile de croire aux choses qui ne sont pas forcément vraies.

La réalité n’est pas toujours le mieux, ça Charlie le savait probablement mieux que beaucoup de gens. Combien de fois s’était-il réveillé en souhaitant aller vivre dans ses rêves? Retrouver sa femme et son fils pour quelque chose d’aussi banale que de s’asseoir par terre et regarder les cartoons du samedi matin avec Kyle pendant qu’Hannah leur préparait des pancakes… Ce n’était plus la réalité de Charlie depuis sept ans, mais la magie des rêves était aussi douce qu’elle était cruelle.
Chassant cette pensée d’un coup de tête presque imperceptible, l’écossais se concentra davantage sur la seconde partie de ce qu’avait dit la jeune femme.

▬ Ne soyez pas vexée parce que vous avez choisi la mauvaise branche, ça arrive aux meilleurs d’entre-nous <3

Chic, vraiment =.=
Roh, mais vous ne voyez pas qu’on fait ce qu’on peut là? è.é

▬ Je vous comprends. Moi-même je pige pas ce que ces gamines trouvent à Twilight x_x

Façon subtile d’avoir décelé le côté surréaliste qu’elle avait évoqué, bravo =.=
Hey, on n’est pas con hein, on préfère encore jouer celui qui n’a rien vu de sérieux plutôt que d’entrer dans son petit jeu.
Clairement, cette fille cachait quelque chose, mais ce n’était pas du genre à Charlie de se dévoiler pour que l’autre en fasse autant. Règle numéro 1 de la survie, toujours rester évasif. Après tout, il ne lui avait même pas donné son véritable nom quand on y pense.

▬ Très bien Kaede, vous pouvez m’appeler Charlie!

Dah! T’es vraiment, mais vraiment attardé quand tu veux =.=
La connerie, c’est toujours le meilleur moyen de se faire sous-estimer et d’endormir la vigilance!

Et parlant de connerie, Charlie s’employa à raconter comment il avait douté de ses origines pour finalement avoir pleine confiance en son cher papa. Bon, dans l’histoire il avait dû se farcir de la soupe de petits poids, sûrement pourquoi il n’avait plus jamais mis en doute la fidélité de sa mère x_x

▬ Il parait oui ^^

Et là on se demande bien à quoi aurait ressemblé Kyle s’il était encore en vie… Vu la propension des Duncan à empirer de génération en génération… non finalement, on préfère ne pas se l’imaginer. Pire que Charlie devait être traumatisant rien qu’à l’évoquer x_x En plus, en entendant parler de la grand-mère Spencer, ce petit bonhomme devait être un cocktail de gènes explosif! Pas pour rien qu’il ne fallait surtout pas le quitter des yeux plus d’une seconde.

D’ailleurs, parlant d’yeux, ceux de Charlie n’avaient pu faire autrement que d’être attiré pendant un quart de seconde vers le décolleté de la demoiselle. Évidemment, Charlie était un homme après tout et il n’était pas du genre à le cacher!
Surtout lorsque la demoiselle en question décide de vous flatter l’ego dans le sens du poil. Eh bha mon grand, on dirait bien que t’as une touche!
Héhé, personne ne nous résiste, que ce soit les mémés perverses ou les enseignantes de primaire!

▬ Je suis sûr qu’avec le bon tour de main, vous vous débrouilleriez comme une chef. Mais ce sera un plaisir pour moi de revenir sauver vos gamins de leurs bêtises ;)

Han han, quand on n’a pas de futur, on n’évoque pas de repasser, abruti è.é
Moooo ça va, ce n’est pas comme s’ils se promettaient le mariage hein, on se calme =.=

__________________________________


« That's what we talking about! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: Allô, instit' en détresse appelle super héros pour sauvetage d'enfant ! | CHARLES   

Revenir en haut Aller en bas
 

Allô, instit' en détresse appelle super héros pour sauvetage d'enfant ! | CHARLES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes ::  :: Schools-