Partagez | 
 

 Honey, We're having a baby ||My Casper||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

     Okamoto Akira ;;
avatar
» COOKIE, FONDADMINTOMIQUE
» Messages : 396
» Date d'inscription : 21/04/2011
» Age : 31
» Situation : Célibataire
» Emploi : Eponge en cavale
» Pouvoir : Copie des pouvoirs

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Honey, We're having a baby ||My Casper||   Dim 1 Mai - 19:33

Honey, We're having a baby !


    Il était bon de préciser, qu'à la base, Akira avait été envoyé par son cadet pour accomplir une mission très simple qu'on aurait même pu filer à un gamin. Ramener de quoi se nourrir, ça ne semblait pas si compliqué quand vous vous planquiez d'une Compagnie pas franchement sympathique selon les dires de nos deux héros. D'ailleurs, depuis qu'il avait commencé à coller Charlie, le Kiki avait dû réaliser cette mission très simple plusieurs fois. Pas trop dur quand vous étiez invisible et que vous n'aviez même pas à payer ce que vous consommiez. Raison pour laquelle il se collait davantage à cette corvée que l'écossais. Evidemment, il lui arrivait de râler que le "vieillard", comme il lui arrivait de l'appeler, profitait trop souvent de son grand âge pour lui refiler les corvées les plus chiantes et les moins amusantes.
    Mais au final, puisqu'il aimait tout particulièrement traîner, il finissait par s'exécuter pour toujours revenir plus tard que prévu. Aujourd'hui ne ferait probablement pas exception à la règle.
    Il était 16 heures quand il avait quitté le squat qu'ils avaient finit par se trouver, convenant qu'une chambre de motel pour deux n'avait rien de très pratique. Depuis maintenant trois jours, ils avaient élu domicile dans un entrepôt inoccupé d'un quartier pas très populaire. Au final, ce squat semblait plutôt convenir à Akira qui l'avait aussitôt qualifié de repaire de héros. Avec son vieil ascenseur à la Duncan McLeod, ou encore ces caisses mystérieuses au rez-de-chaussé, il y avait de quoi s'en donner à coeur joie côté imagination.
    En bon jeune, il avait insisté pour ramener des trucs indispensables comme une télé, ou une console avec des jeux vidéos à la con. Il avait laissé le soin à Charlie de penser aux autres aménagements utiles. L'entrepôt comportant un appartement où l'ancien proprio avait laissé pas mal de choses, ils avaient même le droit d'avoir une hygiène. Que demander mieux !

    Bref, quittant son nouveau chez soi, non sans oublier de dire à Charlie de ne pas mater Derrick toute l'après-midi, il s'était retrouvé dans les rues de Tokyo, aussi invisible que d'habitude.
    Depuis une semaine qu'il traînait avec Charlie, les deux hommes étaient devenus plus proches que le temps laissé ne l'aurait voulu. Sans doute leur situation qui faisait ça. Mais selon Akira, ils étaient tout simplement fait pour s'entendre. Oui, la "guerre" lui avait donné un ami précieux qu'il commençait déjà à considérer comme une sorte de grand frère qu'il pouvait charrier quand il en ressentait le besoin. Quoi ? Il le lui rendait bien, inutile de défendre l'aîné !
    Par flemme, aujourd'hui, il s'était naturellement dirigé vers la supérette la plus proche. Vous voulez savoir ce qui lui avait pris autant de temps pour y arriver. Les besoins principaux d'un homme ne sont pas obligatoirement la bouffe ou les matchs de football. Disons qu'il avait discuté un moment en charmante compagnie comme le plus crétin des fuyards qui ne se privait pas de plaisirs simples.
    Voilà pourquoi, à 18 heures 23, il arrivait finalement devant la supérette dans laquelle il n'entra jamais.

    Et ici, il n'était pas question de femme à combler ou autres besoins de playboy.
    Non, ici, il était question des conséquences que peut parfois subir un playboy. Mais on vous rassure nobles gens, celui-ci n'était définitivement pas le sien !
    Une bébé ?
    C'est bien les cris de ce spécimen qu'il avait entendu dans la ruelle, peu avant la supérette. Vous nous direz, pourquoi n'avait il pas continué sa route ? Aussi étonnant que cela puisse vous sembler, Akira n'était pas de ce genre. Il était donc bien entré dans sa ruelle pour trouver dans un carton, un bébé emballé soigneusement dans une couverture.
    Se poser la question de le laisser là ou d'appeler un individu de type féminin ?
    Même pas. C'est sans se torturer l'esprit de mille questions inutiles qu'Akira avait pris le bébé. Ce n'était pas réellement le moment de nous demander ce qui pouvait bien lui passer par la tête.
    Quittant la ruelle avec un bébé dans les bras, il avait volé sur la route pizzas et sac de course à une bonne femme qui devrait reprendre le temps de les faire. Celle-ci n'avait pas compris et elle ne comprendrait sans doute jamais. Mais quand il était question de sauver le monde, il n'y avait plus de limites et ....
    C'est en bouffant des pizzas qu'il comptait sauver le Monde ?
    ... pourquoi pas ? ça peut toujours marcher !

    A 19 heures 06, Akira se rendait de nouveau visible au moment où il pénétrait dans l'ascenseur de l'entrepôt. Et vous allez sans doute trouver ça choquant, mais Monsieur était bien en train de faire des grimaces pour amuser bébé de la manière la plus insouciante au monde.
    Comment il comptait expliquer ça à Charlie ?
    Bah, Charlie se focaliserait peut être uniquement sur le fait qu'il avait encore ramené des pizzas en guise de repas.
    Avec un bébé dans les bras ?
    Il n'était pas encore pro dans la sociologie d'écossais.
    Refermant la grille derrière lui, il était entré dans leur casa, avait posé les sacs et les pizzas sur la table.

    - Chéri ? Je suis rentré !

    ...
    Quoi ?

    - Dépêche toi de venir manger avant que ça refroidisse.

    Et il comptait le lui annoncer quand qu'il avait ramené un bébé en plus du repas ?
    Quand il pourrait voir sa tronche à ce moment là bien sûr !
    Ready ? 5...4...3...2...1...

    - Oui... on a eu un bébé.

    Meilleur moyen de répondre à la gueule du Charlie qui vient d'apparaître.

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heroes.forumgratuit.org

     Duncan Charles ;;
avatar
» BOO, THEGHOSTCODEMASTER
» Messages : 277
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 42
» Situation : veuf, qu'elle infirmière soignera mon coeur blessé?
» Emploi : anciennement soldat et agent des services secrets britanniques, actuellement itinérant
» Pouvoir : ... call me spiderman
MessageSujet: Re: Honey, We're having a baby ||My Casper||   Lun 2 Mai - 0:54

Charlie avait demandé un taudis, il avait eu un taudis. Un taudis qui avait quand même la classe avec son eau courante et Charlie avait réussi à bidouillé ce qui restait du réseau électrique question de faire fonctionner la télé de senior Akira =.= Ce gamin était vraiment un gamin et Charlie ne donnait pas cher de sa peau s’il se retrouvait un jour coincé dans la jungle d’Amérique du sud avec juste une gourde d’eau et un couteau suisse. Ça sent le vécu hein? Eh bha vous n’en saurez rien, c’est classé top secret è.é
Bref, l’endroit avait un certain cachet pour un squat et ils avaient l’occasion de dormir sur des matelas bien que ceux-ci soient défoncés. C’était toujours mieux que de dormir à même le sol et l’entrepôt offrait plus d’espace que la petite chambre de motel où ils étaient précédemment. Comme Charlie n’avait pas la capacité de se rendre invisible, il ne pouvait bien sûr pas sortir se promener à sa guise. Il préférait rester prudent pour les prochains jours, n’étant pas certain si la Compagnie savait qu’il était à Tokyo ou non.

Mais bon que ce squat soit plus grand qu’une chambre de motel, ça ne changeait pas que Charlie était confiné entre quatre murs. Lui qui avait toujours eu horreur de ça depuis aussi longtemps qu’il puisse se rappeler, il était gâté!
Il fallait tout de même voir le bon côté des choses, il était coincé, mais il avait de la compagnie. C’était toujours mieux que d’être coincé tout seul. Quoi que, là tout de suite, Charlie était seul. Il avait envoyé Akira en mission « vivres pour estomac grincheux » et le japonais était parti depuis belle lurette déjà. Trop longtemps pour ne pas être revenu avec la nourriture, mais l’écossais ne s’en formalisait pas encore. Il commençait à le connaître le Kiki. Il savait que le nippon en profitait pour aller se balader. Charlie n’en avait que faire, il était invisible, ce n’était donc pas dangereux. Le seul problème dans ces cas là, c’est que notre grand brun avait beaucoup trop de temps pour penser.

Il fallait qu’il parle à ce professeur de génétique, ça commençait à devenir urgent, surtout si son temps à Tokyo était compté. Ce type avait une théorie intéressante et maintenant que l’écossais avait un traducteur pour mieux comprendre ce qui se disait, peut-être qu’il serait possible d’approcher cet Ishikawa pour en apprendre davantage.
Ensuite venait toujours la question de Primatech qui pouvait l’occuper pendant une heure à elle seule. Qu’est-ce qu’ils manigançaient? Quel était le but ultime de cette organisation? Pourquoi s’intéressaient-ils à certains cas au point d’en faire une chasse à l’homme? Savaient-ils qu’il était à Tokyo en ce moment? Cherchaient-ils à le localiser? Savaient-ils qu’il s’était plus ou moins associer avec un autre de leur prisonnier en fuite?

Et puis l’heure passe et les songes bifurquent sur ce qui est encore moins plaisant que tout le reste réuni. En fermant les yeux, en se concentrant, Charlie arrivait encore à entendre son rire. À voir son petit froncement de nez mécontent quand il se moquait ouvertement d’elle. À sentir les coups à l’épaule pour le punir de ses moqueries. Sans oublier la douce sensation de ses caresses. Il pouvait aussi entendre l’écho de la voix de son fils la nuit après un cauchemar. L’ombre d’un sourire nostalgie s’implantait sur son visage lorsqu’il repensait à toutes ces fois où il avait du jouer à l’agent secret dans la chambre du gamin pour en chasser tous les monstres. Il n’y avait rien qui pouvait surpasser l’étincelle d’admiration que Kyle avait dans les yeux une fois que son père lui assurait que la pièce était sécuritaire.
Mais tout ça, c’était fini. Rien que cette photo effritée par le temps le prouvait. Elle était usée et on y discernait à peine les visages rieurs de sa femme et de son fils, mais c’était la seule photo d’eux qu’il avait. Elle était son plus précieux trésor, il était hors de question qu’il s’en sépare.

Secouant la tête, jetant son portefeuille ou se cachait cette fameuse photo sur la caisse en bois qui servait de table de salon, Charlie se leva du canapé défoncé pour aller prendre une douche. Certes, ils n’avaient pas d’eau chaude, mais l’eau glaciale aurait tôt fait de chasser les souvenirs de son esprit.
L’écossai resta donc un certain temps sous la douche, jusqu’à ce qu’il entende le vieil ascenseur se mettre en route. Akira devait être de retour. Charlie coupa donc l’arrivée d’eau et s’épongea rapidement avec une serviette avant de se l’accrocher autour de la taille. En sentant l’odeur caractéristique de la pizza, le brun soupira profondément.

▬ Je t’avais dis que je ne voulais plus de… c’est quoi ça?

Non pas qu’il s’était trompé pour la pizza, mais en sortant de la salle de bain, Charlie avait dû faire face à un élément de surprise majeur. Un bébé, comme était en train de le dire Akira. Ce crétin avait ramené un bébé!

▬ Mais t’es complètement malade!

Hurler lui apporta deux choses. D’abord, la libération. Cette idée était une très mauvaise idée et il faisait beaucoup de bien à Charlie de crier sur le malade en question. Ensuite le bébé. En entendant le hurlement désagréable de Charlie il n’était pas surprenant qu’il se mette à pleurer.
Eh bha voilà! C’était exactement pour ça que c’était une mauvaise idée de ramener un bébé dans leur planque! Un bébé, ça ne pouvait pas se faire discret sur commande è.é Bon, vous direz que c’est de notre faute que forcément on devait savoir qu’en hurlant on le ferait pleurer, mais hey! Soyez indulgent, il y a un bail que Charlie n’avait pas été en mode papa couches et biberon. Deux trois réflexes s’étaient perdus avec le temps, dont celui de garder son calme et parler doucement en présence d’un bébé.

▬ Et tu te trouvais intelligent quand t’as décidé de le ramener?

Charlie, tu continues de crier =.=
Et alors!
Bha on dirait que le bébé fait un concours de celui qui hurle le plus fort alors si tu pouvais la mettre en sourdine un peu è.é

Les épaules de l’écossais tombèrent et il secoua la tête, signe de résilience. Bon il avait ramené un bébé et c’était son idée la plus débile depuis que Charlie le connaissait. Il fallait faire avec maintenant. Et surtout il fallait calmer ce bébé avant qu’il n’alerte toute la ville.
Voyant qu’Akira n’arrivait à rien malgré ses efforts en la matière, l’écossais soupira et se rapprocha pour finalement sortir le bambin de sa couverture et le coller contre lui, posant sa tête dans le creux de son cou.

▬ Là, là, c’est fini.

Berçant doucement l’enfant avec des gestes qui transpiraient le naturel et l'automatisme, ça n’empêchait pas pour autant Charlie de dévisager sombrement Akira. Ça, c’était un truc qu’il n’était pas près d’oublier et il allait le lui faire payer longtemps!
Les pleures du bébé diminuèrent lentement pour finalement s’éteindre et une fois que le silence était revenu, Charlie prit la peine de fermer les yeux une seconde pour se calmer lui-même. Surtout, ne pas se remettre à hurler contre cet abruti.

▬ Tu trouvais marrant de le piquer à sa mère ou quoi?

__________________________________


« That's what we talking about! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Okamoto Akira ;;
avatar
» COOKIE, FONDADMINTOMIQUE
» Messages : 396
» Date d'inscription : 21/04/2011
» Age : 31
» Situation : Célibataire
» Emploi : Eponge en cavale
» Pouvoir : Copie des pouvoirs

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Re: Honey, We're having a baby ||My Casper||   Lun 2 Mai - 16:39

    Muahahahaha.
    Et c’était tout ce que la scène lui inspirait ?
    Fallait le comprendre ! Voir Charlie débarquer pour tirer cette tronche, ça avait de quoi vous amuser une assemblée toute entière. Et c’est d’ailleurs dans un franc sourire qu’Akira avait décidé de commenter la gueule de son partenaire. Trop bon ! Rien que pour ça, il avait bien fait de sauver ce gamin des rues. Certes, il aurait tout aussi bien pu confier le mome à une personne qui inspirait la confiance, mais il n’était jamais trop tard pour le faire. Evidemment, Charlie et lui ne pourraient pas garder le gamin vu leur situation actuelle. Autrement, quel couple de papas merveilleux ils auraient pu faire !
    Bref, ne nous égarons pas. Cet idiot là savait très bien qu’il faudrait le donner à une autorité compétente à un moment. Mais vu l’heure, il n’avait rien trouvé de mieux à faire que de le ramener ici. Un orphelinat ? Même pas en rêve ! James méritait une famille aimante dès le début.
    James ?
    Quoi ? C’est interdit de lui filer un nom pour ne pas l’appeler bébé ? C’est bon, il n’allait pas s’attacher au point d’avoir du mal à s’en séparer.
    Appuyant son doigt sur le nez du bébé à plusieurs reprises, c’est en le taquinant de cette façon gaga qu’il avait répondu à la première réplique de Charlie dans un moqueur :

    - C’est bon, c’est bon. Je me tue déjà à ramener de l’argent dans notre foyer, tu pourrais au moins faire la cuisine. C ’est toujours pareil avec toi ! A part râler ou te réfugier chez ta mère au moindre problème, tu fais pas grand-chose !

    Akira ?
    Laissez-le dans son délire de couple, ça n’a jamais tué personne.
    Et puis, Charlie avait hurlé et il ce qui devait arriver… arriva.
    Baissant les yeux vers le bébé qui produisait alors un volume sonore absolument impressionnant, il n’avait pas tardé à reporter son attention sur Charlie pour lui donner le fameux regard de reproches. C’était pas malin, James était calme et voilà que maintenant il avait décidé de faire valoir ses droits.
    Pauvre gosse ! C’était jamais évident d’assister à la dispute de ses parents !
    Euh Akira ?
    On sait que c’est pas le nôtre ignare !

    - Non mais ça va pas ! Tu l’as fais pleurer idiot !

    Tout à fait entre nous, s’il y a bien une personne qui ne va pas bien dans sa tête, c’est le Kiki pour avoir ramené un bébé à la maison =.=.
    Un héros qui se respectait ne laissait pas un pauvre gamin à la rue.
    Si au moins le gamin intéressait Primatech, on aurait compris. Mais le môme semblait être une couche sur pattes des plus banales. Et encore heureux, imaginez les problèmes autrement ! Ils n’avaient pas franchement besoin de ça. Oui… ils n’avaient pas besoin non plus d’un gosse normal, mais que le Charlie cesse de crier ! Akira trouverait où le placer demain. Tsss, les femmes !
    Roulant des yeux alors que son compagnon de route continuait à faire un concours avec les cris du bébé, c’est après un soupir qu’il avait répondu :

    - Honnêtement ? Oui. Je suis un héros <3.

    Et le héros tentait actuellement de calmer bébé en le balançant de gauche à droite. Premièrement, il n’avait pas l’habitude. Deuxièmement, impossible de le calmer avec Charlie qui avait décidé de lancer une dispute de couple. Et troisièmement, bébé venait de lui lancer un regard de reproches. Comme s’il y était pour quelque chose ! L’écossais avait décidé de se mettre à gueuler tout seul, et comme d’habitude pour un rien…. Bon, pour un rien ou presque.
    Enfin, Charlie avait semblé retrouver son calme… si on veut. Débarrassé du bébé, Akira avait décidé d’admirer la technique tout en ouvrant la boîte de la pizza pour s’en fourrer une part dans la bouche, après avoir vidé la moitié des épices dessus, bien évidemment.
    Se laissant retomber sur la chaise, il avait hoché la tête dans un air à moitié admiratif de la technique de l’écossais pour calmer un bébé. Il avait le coup de main ce fourbe. Un peu trop d’ailleurs.

    - Je l’ai toujours dis que t’étais la femme du couple.

    Réplique prononcée, bien évidemment, la bouche pleine et avec classe. Sans s’offusquer du regard sombre que lui lançait l’écossais, il semblait s’amuser de la petite scène qui s’offrait à lui. Visiblement, l’homme avait l’instinct paternel. On aurait presque dit qu’il était déjà père…. En fait, s’il ne lui avait pas déjà posé la question de famille ou non, il l’aurait supposé tout seul.

    - T’en veux ?

    Pizza tendue vers l’écossais, c’est la seule réponse qu’il avait trouvé à sa question. Oui, on vous l’accorde, aucun rapport !
    Se relevant, il s’était dirigé vers super papa pour agita son bout de pizza sous le nez. Certes, il n’avait pas l’âge d’en manger et encore moins quand elle était autant relevée, mais passons.

    - J’ai rien volé à personne, James était tout seul dans la rue quand papa Akira l’a trouvé. J’te le dis, je suis un héros !

    Papa Akira ferait mieux de se la fermer s’il ne veut pas trop énerver Papa Charlie.

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heroes.forumgratuit.org

     Duncan Charles ;;
avatar
» BOO, THEGHOSTCODEMASTER
» Messages : 277
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 42
» Situation : veuf, qu'elle infirmière soignera mon coeur blessé?
» Emploi : anciennement soldat et agent des services secrets britanniques, actuellement itinérant
» Pouvoir : ... call me spiderman
MessageSujet: Re: Honey, We're having a baby ||My Casper||   Lun 2 Mai - 23:05

Ouais bha Charlie et sa tronche ne trouvaient rien de bien marrant là-dans! Comme si les choses n’étaient pas déjà suffisamment délicates, comme s’ils n’avaient pas déjà suffisamment de variables à prendre en considération, voilà qu’Akira avait décidé de s’improviser maman (oui parce qu’il est hors de question que Charlie porte le jupon, sa virilité et son poil de torse méritaient d’être l’homme è.é).
Au début, Charlie s’était demandé s’il ne s’était pas endormi sur le sofa et qu’il était en train de faire un cauchemar. Un cauchemar certes étrange, mais un cauchemar quand même, soit le contraire de la réalité. Cependant, l’écossais dû s’admettre à lui-même que ceci était bel et bien la réalité.

Bon, vous direz que ça aurait pu être pire! Après tout Charlie avait une expérience paternelle qui allait forcément servir à quelque chose, mais tout de même… Le grand brun n’avait pas fait ça depuis longtemps et les choses ne sont jamais pareilles lorsqu’il s’agit de votre propre sang. Et un bébé maintenant, c’était un très mauvais timing.
Parce qu’un bébé plus tard aurait été mieux?
Pas de bébé aurait été mieux è.é
Mais bébé il y avait quand même et Akira avait décidé de ne pas prendre la chose au sérieux en jouant à la petite querelle de couple imaginaire. À l’entendre, Charlie remercia le ciel qu’Hannah et lui n’aient jamais été comme ça. Parce que là, tout de suite, Akira pouvait dire merci au fait que son acolyte n’ait aucune arme à portée de main.

▬ Au moins avec ma mère y’a autre chose que de la pizza sur la table =.=

Charlie, l’encouragé dans sa connerie, c’est peut-être pas une bonne idée.
Peut-être, mais au moins en lui répondant de manière aussi débile que lui, ça lui évitait de le tuer. Voyons le bon côté des choses!
Un point x_x

Et puis l’écossais avait crié et bébé avait démarré au quart de tour, évidemment! Un « pourquoi moi, seigneur? » menaça de percer les lèvres de Charlie, mais il se retint de justesse. Se plaindre n’arrangerait pas la situation aussi libérateur cela pouvait-il être. Ce bébé n’était pas non plus une bombe sans possibilité de désamorçage!

▬ Ouais bha bienvenue au 21e siècle, les bébés ça pleure!

Ils pleuraient aussi avant hein et on espère de tout cœur qu’Akira était déjà au courant de ce détail x_x Autrement on était vraiment mal barré. Et, décidément, crier ne faisait qu’empirer les choses, vrai, mais ça faisait aussi beaucoup de bien. D’ailleurs, Akira pouvait ainsi cocher impulsif dans la liste des choses à prendre en note sur Charlie. Mais bon, peut-être allait-il mettre ça sur le compte d’un soldat ayant la phobie des bébés innocents et fragiles.

Et pendant que monsieur se proclamait comme étant un héro et où Charlie se disait plutôt qu’il était le roi des idiots, notre cher écossais démenti de suite l’hypothèse du soldat avec la phobie des bébés. Prenant l’enfant contre lui pour le bercer et lui tapoter tout doucement le dos, il avait réussi à le calmer en quelques instants à peine.
Muhaha win! Même les mioches ne nous résistent point è.é

▬ Tu sais, dans le monde des gens normaux, les pères aussi s’occupent de leur gosse. Et c’est les femmes qui ramènent des bébés non désirés è.é

Et toc! Ouais, on préfère préciser au cas où ça ne se passait de cette manière là dans le monde des Kiki. Parce que vu le type, sait-on jamais! Surtout lorsqu’on le voyait chercher à nourrir un bébé avec une pointe de pizza… ridicule =.= Mais bien sûr, Akira l’avait ramené sans se soucier de comment il allait gérer bouffe, dodo et jolie surprise au fond de la couche! On pouvait mettre impulsif dans la liste d’Akira aussi tous comptes faits.

Arrachant la pizza des mains du japonais, Charlie de dévisage encore quelques secondes de son regard bleu perçant avant de porter la pointe à sa propre bouche. Oui, il en avait marre de la pizza, mais ça ne lui enlevait pas le fait d’avoir le ventre creux.

▬ James? Ça fait trop old fashion.

Un vieux débat qui remontait à l’année 1999, année où Charlie s’était battu d’arrache pied avec sa femme pour éviter à son enfant de s’appeler James. Charlie voyait ça comme les Roger. Ça ne pouvait pas avoir en bas de trente ans minimum! Et dans le cas des Roger, ça n’allait pas avant cinquante x_x

▬ En plus, ton gamin… c’est un bridé.

Sans blague?
Bha quoi… les bridés, ils donnaient des noms de bridés aux gamins bridés, non?
Charlie, arrête de dire bridé avant de te faire étiqueté de raciste =.=
On n’est pas raciste, on est réaliste, nuance è.é

▬ Et comment il va faire le héro pour lui changer ses couches sans couche?

Ha! Win again è.é
Bref oui, Charlie soulevait un point pour le moins intéressant. À cette heure-ci les services sociaux étaient fermés pour sûr. Ils allaient donc devoir au minimum attendre le lendemain avant de pouvoir remettre l’enfant à des gens compétents.
Bon respire, on regarde les choses en face. Ils étaient coincés avec un bébé pour au moins les quinze prochaines heures minimum. Ils devaient donc se procurer de quoi pouvoir s’en occuper convenablement. Charlie ne voulait pas de cet enfant dans leurs pattes, mais il n’était pas un monstre sans cœur non plus. L’instinct du papa ne semblait pas être une chose d’enterrée bien loin. Il lui avait suffit d’un bébé dans les bras pour que l’instinct s’éveille.

Ce fut donc avec une consilience sortie de nulle part que Charlie poursuivit :

▬ Je vais m’habiller et on va sortir aller chercher 2-3 trucs avant qu’il ait faim.

Quittant la pièce principale pour ce qui était cataloguée comme pseudo chambre de Charlie, l’écossais déposa délicatement le plus ou moins prénommé James sur le matelas pour s’habiller en vitesse. Dès qu’il eut ses jeans d’enfiler, Charlie tâta rapidement ses poches et roula les yeux.
Right avec de l’argent ça ira mieux.

▬ Dis, tu ramasses mon portefeuille?

Plus une requête venue de la chambre qu’une question et tout en parlant il passa un t-shirt, puis un pull et s’assit sur le matelas pour enfiler ses bottes. Le temps de les lasser, il glissa son regard sur le bébé qui l’observait se mouvoir avec une expression très attentive.

▬ Tu sais bonhomme, être toi, j’aurais choisi un autre type que Kiki pour me sauver la peau.

Il avait plus ou moins murmuré, utilisant même le surnom qu’il avait pour son fils sans réellement s’en rendre compte. Ce ne fut qu’à la réponse babillée par le petit James que Charlie réalisa ce qu’il avait fait.
Passant à l’autre botte, il avait émis un petit soupire. Non, ce bébé n’était définitivement pas une bonne idée. Quoi que ce n’était pas de la faute du gamin non plus. Une fois la deuxième botte lassée, l’écossais chassa son air morose pour dévisager James sans la moindre gêne.

▬ Tu le dirais hein, si tu savais où elle est ta maman.

Le bébé le fixa de ses grands yeux marrons et Charlie hocha de la tête avant de se lever et de prendre le petit à nouveau dans ses bras.

▬ Bien sûr que tu le dirais. Toi non plus tu ne veux pas être pris avec nous.

Bien plus calme qu’à l’apparition du bébé, Charlie quitta la chambre avec une bonne humeur semi retrouvée. Et attention les yeux, il était même prêt à lancer quelques conneries!

▬ Aller en route ma chérie, si tu veux qu’on revienne à temps pour que tu lui changes sa couche!

Tu sais Charlie… à vous entendre… vous êtes tous les deux la femme du couple x-x
Jamais nous ne céderons, nous serons l’homme coûte que coûte è.é

__________________________________


« That's what we talking about! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Okamoto Akira ;;
avatar
» COOKIE, FONDADMINTOMIQUE
» Messages : 396
» Date d'inscription : 21/04/2011
» Age : 31
» Situation : Célibataire
» Emploi : Eponge en cavale
» Pouvoir : Copie des pouvoirs

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Re: Honey, We're having a baby ||My Casper||   Mer 4 Mai - 12:02

    "Dis, tu ramasses mon portefeuille?"
    Les femmes =.=. ça vous prenait la tête pour un rien et ça vous donnait ensuite des ordres l'air de rien. Poussant un soupir, Akira s'était saisit d'une nouvelle part de pizza, laissant sa réponse se faire désirer. Maintenant, il fallait ressortir alors qu'il avait la flemme. Il se voyait bien passer une soirée télé pizza tranquille et... oui, on sait, dans ce cas il ne fallait pas ramener un bébé. N'empêche que ce n'était pas de sa faute si les courses qu'il avait volé n'étaient pas les courses d'une mère ou au moins d'une personne appartenant à une famille qui avait un bébé. Qu'est-ce qu'il y pouvait si le sort semblait s'acharner contre lui ces derniers temps au point que même faire les courses devenait un véritable défi dans le domaine de la survie. Ce n'était tout de même pas de sa faute s'il était envié au point qu'on veule lui faire endurer des épreuves, même dans les taches les plus quotidiennes. Ce n'était pas non plus....
    On a compris, le mélodrame, il est plutôt doué.

    - Ouais, ouais.... N'empêche que t'es quand même la nana ! Et James ça lui va très bien. Old fashion... et il s'appelle Charles.

    Akira ?
    Arrête d'emmerder tes aînés et prends plutôt le portefeuille. Rends toi utile avant de mettre Rafiki d'une humeur plus mauvaise.
    Mouais... fallait tout de même pas oublier de remettre les choses à leur bonne place. Lui ? La femme du couple ? Non mais sans rire. Il était probablement endormi pour entendre des conneries pareilles.
    Attrapant finalement le portefeuille, il l'avait balancé d'une main à l'autre en attendant que Princesse Charlie se ramène enfin. En tant que femme, logique qu'il soit la dernière et ... on sait, en seulement une semaine, ils sont parvenus à devenir deux gros crétins proches, mais ça aide quand on est crétin de naissance.
    Bref, à force de jouer avec le portefeuille de Madame, la curiosité fut obligée de se manifester quand un bout de papier glissa de l'objet.
    Baissant les yeux au sol, Akira avait alors constaté qu'il s'agissait en réalité d'une photo. Comment le blâmer quand il est difficile de ne pas céder en la remettant à sa place. Accroupi, il avait donc ramassé la photo pour lui prêter davantage d'attention, curieux de voir qui pouvait avoir de l'importance au point de trôner dans le portefeuille de son colocataire.

    Il s'agissait d'une vieille photo. Par son aspect, il pouvait dire qu'elle avait tripoté pas mal de fois. Mais le plus étonnant était ce qu'elle représentait. Levant les yeux vers la pièce où se trouvait Charlie, Akira avait semblé assez perturbé. Il ne lui avait pas dit qu'il avait personne ? Cette femme et ce môme... c'était les siens ?
    S'il en avait, il ne lui aurait pas caché....
    Rapidement, entendant du bruit dans la pièce d'à côté, il avait remis la photo à sa place.
    La ferme Akira. Si Charlie ne t'en as pas parlé, c'est qu'il y a une bonne raison. C'est peut être seulement une cousine, ou une ex qui lui avait envoyé la photo du môme qu'elle avait eut avec son nouveau mec pour le faire enrager... et il l'aurait gardé dans son portefeuille ?
    On sait, on sait.
    Balançant son portefeuille au propriétaire, il avait détourné les yeux pour fixer la porte avant de finalement reprendre un air à la con pour déclarer:

    - C'est le travail de la femme imbécile. Bon sang, mais vous apprenez vraiment rien en Ecosse ! T'en fais pas mon lapin, jvais t'éduquer et bientôt tu repasseras comme une reine !

    Sujet photo à éviter ?
    S'il était capable de s'y tenir, ce serait une bonne chose. Après tout, il avait des sujets qu'il n'avait pas abordé non plus. Ils n'étaient pas obligés de tout se dire et... oui, avoir un môme c'était sacrément important. Mais ne pas le dire... allez, pas de mauvaises pensées Akira ! En route pour l'aventure.
    Ouvrant la grille de l'ascenseur de sa chère et tendre comme un parfait gentleman, il était rentré à sa suite. Quelques secondes plus tard, ils se retrouvaient en fin au rez-de-chaussé, Akira toujours visible.
    Oui, il était con. Mais il n'allait pas tripoter Charles & bébé James pendant tout le trajet. Fallait arrêter d'être parano dans la vie. De toute manière, vous voulez qu'on vous dise, ils dominaient trop le monde pour se laisser avoir par quelques pecnos qui n'avaient rien de mieux à foutre que de distribuer du papier.

    Dans la rue, enfin, il avait tapoté l'épaule de Charlie avant de s'allumer une cigarette. Pas bon pour le bébé ? ça va oh è.é. Il n'avait pas bébé dans les bras, et notons qu'il avait eu l'intelligence d'utiliser un briquet.
    Prenant la direction de la supérette la plus proche, un sourire sadique s'était dessiné sur ses lèvres avant qu'il ne reprenne la conversation:

    - On devrait en profiter pour t'acheter une teinture pour masquer tes cheveux blancs.

    Muahahahaha.
    Idiot.
    Toujours mieux que d'aborder le sujet qui le rendait si curieux après tout.

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heroes.forumgratuit.org

     Duncan Charles ;;
avatar
» BOO, THEGHOSTCODEMASTER
» Messages : 277
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 42
» Situation : veuf, qu'elle infirmière soignera mon coeur blessé?
» Emploi : anciennement soldat et agent des services secrets britanniques, actuellement itinérant
» Pouvoir : ... call me spiderman
MessageSujet: Re: Honey, We're having a baby ||My Casper||   Mer 4 Mai - 22:49

Ah les enfants… dès qu’ils entrent dans un couple, toute la dynamique en devient transformée, pour ne pas dire chamboulée! Voyez le résultat vous-mêmes, ces deux là avaient un bébé depuis cinq minutes que déjà ils commençaient à marmonner l’un contre l’autre o.o Mais ne vous en faites pas, Duno (haha, ça fait don’t know **out** et aka la contraction de Duncan et Okamoto pour les incultes è.é) était un couple fort et uni. Notre modèle de virilité et de testostérone survirerait à cette épreuve… et pour Kiki bha on vous le dira lorsque ce sera terminé, c’est assez difficile à dire pour l’instant =/

▬ Hey… je te signale que j’ai pas choisi comment je m’appelle =.= … crétin.

Aie aie aie, les couteaux volent bas mes amis x_x
Et ce n’est pas peu dire. Les couteaux auraient même poignardés le Kiki peu respectueux si le vieux sage en question savait comment l’autre le surnommait dans ses sombres pensées de débile qui ramasse des bébés abandonnés dans la rue. Certes, cet adjectif est plutôt long, nous travaillons sur plus court, mais pour le moment c’est tout ce que nous avons en stock =(

Bref allant dans sa pseudo chambre pour s’habiller – parce que oui un Charlie en serviette était très agréable pour l’œil, mais nous sommes à peu près certain qu’il y a une loi interdisant les gens de se balader comme ça dehors, hélas pour le délice anticipé des yeux – l’écossais fini par ressurgir de la pièce quelques minutes plus tard, fin prêt pour la mission « équipons-nous de trucs pour bébé parce qu’un idiot a cru futé d’en ramener un à la maison ». Encore une fois… nous sommes actuellement en révision de titre pour avoir plus court.
Attrapant sans mal son portefeuille au vol, le brun le glissa dans sa poche arrière, tenant l’officiellement James – nous en déplaise (qui a dit que c’était faux? è.é) hélas – de son autre bras. Ils s’engagèrent ensuite dans l’ascenseur pour finalement sortir dehors. Ah l’air frais du soir… mine de rien, pour Charlie qui avait passé la journée enfermé, ça faisait du bien.

… Du bien jusqu’à ce que l’odeur caractéristique de la nicotine vienne lui chatouiller les narines. Sans tourné la tête vers le pollueur d’ozone et futur tueur d’enfants, Charlie glissa tout de même un œil dans sa direction avant de finalement changer bébé James de bras. Oui, nous sommes au courant que si peu de distance supplémentaire entre le gamin et son tueur ne changerait pas grand-chose à l’affaire, mais laissez-nous y croire è.é

▬ … M’ouais et toi on devrait en profiter pout t’acheter… Nha laisses tomber. Ils vendent pas encore de matière grise dans ces trucs-là =/

Aoutch. T’es cruel Charlie…
Ouais bha il n’avait qu’à parler de choses aussi fausses que des cheveux blancs è.é Trente-cinq ans c’est pas vieux è.é
Ça veut rien dire tu sais, certains en ont à vingt-cinq!
Ouais bha pas nous è.é

Bref, ils marchèrent encore un peu avant de finalement croiser une supérette susceptible de pouvoir leur offrir ce don ils avaient besoin. À l’exception de la matière grise évidemment. Et de la teinture, puisque nous n’en avons pas besoin è.é
… Vous pouvez prendre note que la vieillesse est un sujet délicat pour l’écossais x_x

Enfin, trêve de cheveux et de non intelligence, pensons bébé! Penser bébé… Sûrement dans la liste du top cinq des choses que Charlie était certain de ne pas faire aujourd’hui =.= S’emparant d’un panier, donc, le grand brun déposa James dans le joli petit espace exprès pour ça et poussa le panier jusqu’à l’allée qui les intéressait. Bon, l’allée du chocolat et des confiseries était très alléchante, mais il fallait être courageux et resté fixé sur son but malgré les distractions è.é
Tu veux dire comme la jolie femme qui devait avoir la fin vingtaine et qui était occupée à regarder les gel-douche hydratant?
Ouais… genre ça é.è

Mais bon, ça n’empêcha pas Charlie de se rincer discrètement l’œil tout en poursuivant son chemin. Il y avait un petit bout de temps qu’aucune gentille demoiselle ne s’était pas chargée de prendre soin de lui <3 Pauvre homme =/
S’arrêtant finalement devant la marchandise pour bébés, l’écossais balada ses yeux bleus sur les étalages à la recherche de marques qu’il aurait pu reconnaître. Après tout, si ça avait été bon pour Kyle, ça serait bon pour celui-là!
S’emparant de couches pour commencer, le brun lança le paquet sans ménagement au fond du panier pour passer aux biberons et lait en poudre. Si le Kiki restait aux couches pour prendre la peine de lire les étiquettes et faire un comparatif, Charlie allait le buter. Où à tout le moins le menacer de castration. Dans les deux cas, il allait passer pour le méchant encore fâché bien qu’il ne l’était plus vraiment. Il voulait juste en finir au plus vite et il savait ce qu’il faisait alors il ne souhaitait pas être ralenti inutilement.

Un biberon et du lait en poudre plus tard, l’écossais passait aux purées. S’appuyant les bras sur les poignées du panier, Charlie s’abaissa pour avoir la tête à la hauteur de James qui se mit à le fixer également, par curiosité.

▬ Alors bonhomme. Carotte ou potiron?

Arquant un sourcil en attente de réponse, oui Charlie s’attendait à ce que James prenne une décision. Aussi bien développer son autonomie le plus vite possible hein! … Oui bon d’accord, on avoue, Charlie n’avait jamais été le créatif du couple lorsqu’il était question de trouver des purées cool. Sa femme lui avait pourtant dit que son manque d’implication à ce sujet finirait par lui rebondir au nez. Hannah était une visionnaire, carrément!
S’emparant des deux fameuses purées qu’il avait proposé, Charlie les présenta à Bébé dont la petite main quitta sa bouche – hélas aucune purée à saveur de main de bébé, autrement aucune question ne serait posée – pour se poser sur le pot à la carotte.

▬ Ouais, je te comprends, moi non plus, je suis pas fan du potiron.

__________________________________


« That's what we talking about! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Okamoto Akira ;;
avatar
» COOKIE, FONDADMINTOMIQUE
» Messages : 396
» Date d'inscription : 21/04/2011
» Age : 31
» Situation : Célibataire
» Emploi : Eponge en cavale
» Pouvoir : Copie des pouvoirs

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Re: Honey, We're having a baby ||My Casper||   Jeu 5 Mai - 7:34

    Qu'est-ce qu'il venait de dire le Rafiki ? Tournant un regard de reproches vers lui, sa tête avait finit par se secouer de droite à gauche avant qu'il ne lui envoie sa fumée dans la tête délibérément. Douce vengeance pour accusation de débilité quand on sait que l'homme n'était pas franc admirateur de la cigarette. Un sourire sadique sur les lèvres, il lui avait ensuite tapoté le dos comme on le faisait à un ami dans un geste compatissant.

    - Si tu veux mon avis, c'est plus urgent pour tes cheveux vieillard.

    Oui, visiblement, c'était vrai ce qu'on disait. Un enfant pouvait vous détruire un couple sans rien faire de spécial.
    Ne nous emballons pas, ils n'avaient pas attendu l'arrivée de James pour se chercher ces deux là. C'était quelque chose qu'ils avaient instauré dès le premier jour, croyez-nous. Dans cette petite chambre de motel, il n'avait pas fallut une heure à Kiki pour commencer à l'appeler vieillard juste pour le faire chier. Et il n'en n'avait pas fallut plus à Charlie pour qu'il réponde justement aux remarques.
    Mais vous savez ce qu'on dit ? Qui aime bien, châtie bien ?
    En voilà une belle excuse pour se chercher sans limites.
    Quelques minutes plus tard, le japonais écrasait sa cigarette pour rentrer à la suite de l'écossais et de James dans la supérette.
    Les mains dans les poches, il avait marché derrière son aîné et n'avait pas manqué de regarder sa faiblesse du moment. Et oui, si Charlie avait pris la voix de la sagesse pour se diriger vers le rayon des courses, Akira n'avait pas manqué de remarquer l'hésitation du mâle.
    Ok... fallait lui reconnaître qu'il avait plutôt bon goût. Mais ce n'était pas ce bon goût qui venait de lui rapporter une tape derrière la tête.

    - T'es trop vieux pour elle ! Et puis même, t'es trop vieux tout court ! Non mais c'est pas vrai ça, à peine arrivé au Japon que tu développes déjà le syndrome du vieux pervers. Jpeux vraiment pas te laisser sans surveillance mon vieux !

    Arrête de dire vieux où Charlie va te fusiller sur place.
    Tournant la tête pour mieux regarder la demoiselle, un sourire s'était dessiné sur ses lèvres. Ok, vraiment bon goût. Mais qu'est-ce qui pouvait empêcher un Kiki de chercher son Charlie ?
    Rien du tout !
    Finalement au rayon couche, notons la médisance de l'écossais. Non, Kiki n'était pas resté dans ce rayon pour choisir un meilleur paquet de couche. Ce n'était pas un si grand merdeux.
    Akira, il était resté aux couches pour bouquiner le magasine qu'il avait pris à l'entrée.
    Minute, pourquoi sur la couverture il y a des nanas en bikini ?
    Parce qu'Akira a toujours des lectures intellectuelles.

    Et parce qu'un merdeux ne pouvait pas rester au rayon couches toute sa vie, il avait finit par s'accroupir près de son aîné qui parlait à bébé pour continuer à parfaire sa culture qui était déjà bien remplie, vous pouvez nous croire.
    Tournant le magasine pour voir les posters, il avait levé les yeux vers Charlie pour lui donner une tape sur la cuisse et attirer son attention alors que celui-ci votait avec James pour les carottes:

    - Tu veux que jten prenne un avec le troisième âge mon vieux ? Doit bien y'avoir ça dans le rayon tricot !

    Akira, si en plus de ramener un bébé, tu l'emmerdes, tu risques pas de vivre très vieux.
    Ouais mais ça, c'était toujours mieux de le dévisager en mode père parfait. Plus il y pensait, plus il était convaincu que le môme sur la photo ne pouvait être que le sien. Y'avait qu'à boire comment il se débrouillait avec James. Ce type avait déjà connu ça.
    Alors pourquoi ne pas lui en avoir parlé ? Pourquoi était il au Japon au lieu de se trouver auprès de sa famille ? Parce qu'il avait peur que Primatech s'en prenne à eux ?
    Ne plus se poser ces foutues questions. Sinon, il ne résisterait pas bien longtemps avant d'aborder le sujet sensible que Charlie n'avait peut être pas envie de partager avec lui.
    Baissant les yeux vers sa revue, il avait ouvert le paquet de bonbons qu'il avait pris dans le rayon qu'il fallait en théorie éviter, avant de se fourrer une sucette dans la bouche. Oui, ce type semblait avoir pas mal de vices. Mais ce n'était pas foncièrement un défaut non ?
    Toujours accroupi, il avait filé un nouveau coup dans la jambe de Charlie. Oui, un Kiki qui n'a pas l'attention de son écossais est un Kiki malheureux.

    - Vise moi un peu celle-là maman !

    Tournant la revue vers lui, il avait alors déplié le poster d'une jeune nippone en bikini qui ne couvrait pas grand chose.
    Et tu fais ça devant James ?
    ça va, il a déjà vu les seins de sa mère non ?

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heroes.forumgratuit.org

     Duncan Charles ;;
avatar
» BOO, THEGHOSTCODEMASTER
» Messages : 277
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 42
» Situation : veuf, qu'elle infirmière soignera mon coeur blessé?
» Emploi : anciennement soldat et agent des services secrets britanniques, actuellement itinérant
» Pouvoir : ... call me spiderman
MessageSujet: Re: Honey, We're having a baby ||My Casper||   Jeu 5 Mai - 14:22

Allaient-ils s’étendre sur le sujet des cheveux PAS blancs de Charlie encore longtemps? À en croire Akira, oui. Mais soyons réalistes, ça n’allait pas durer. Nha, l’écossais finirait par l’éliminer avant que ça ne dégénère (et non un meurtre n’est pas une situation qui dégénère dans la tête de Charlie x-x). C’était d’ailleurs une chose qu’Akira semblait oublier quand il s’amusait ainsi aux dépends de son coloc.

▬ Ouais bha le vieillard, il peut te tuer rien qu’avec l’index et le pouce, alors à ta place, les cheveux seraient le dernier de mes soucis en ce moment.

Charlie, c’est pas beau les menaces et le regard digne d’un tueur en série qui vient avec x_x

▬ Et recommences ça et je te la fais avaler ta clope è.é

Ouais, pas gentil le Kiki de réveiller les vieilles faiblesses d’un Charlie. Parce que oui, evil Charlie fumait à une époque è.é Mais une femme enceinte ça fait si peur – surtout Hannah o.o – et c’est si convaincant que, depuis, notre homme n’avait plus touché à la diabolique nicotine.

Bref une fois dans la supérette, Charlie avait joué les vils mateurs en série. Un petit regard tout simple, tout discret, qui n’engageait à rien sinon le délice des yeux et voilà qu’il se mangeait une claque derrière le crâne et un sermon sur son vieil âge…

▬ J’ai trente-cinq ans, pas quatre-vingt-cinq! Et c’est pas vieux.

Le visage de boudeur n’arrangera rien Charlie, laisse tomber. Il t’a catalogué sans chance de révision, t’es fichu mon grand x_x
Enfin, une fois couches, biberons et lait en poudre passés, Charlie avait entamé la conversation avec James pour décider de quelle purée il allait se délecter. Le brun s’était à peine formalisé de la patte trainante d’Akira qui tardait à suivre le mouvement. Un seul regard derrière lui et au magazine qu’arborait le japonais et Charlie n’avait même pas cherché à faire la moindre remarque. Ce type était une cause perdue, tout simplement.
Laissant le pot de purée choisi aux bons soins de James qui se mit à tripoter la chose de manière fort intéressée, l’écossais avait plissé les yeux en direction d’Akira qui le traitait encore une fois de mec du troisième âge. C’était décidé, Charlie s’achetait une pelle pour pouvoir enterrer ce fichu nippon derrière l’entrepôt où ils avaient élu domicile!

▬ Tu veux que je te prenne une pierre tombale? Doit bien y avoir ça dans le rayon débile =.=

Ne soit pas si grincheux Charlie. Kiki veut juste faire un peu d’humour <3
Ouais bha, qu’il ait un meilleur humour dans ce cas-là =.= Cette fichue nostalgie que Bébé faisait naître en lui sans le vouloir n’était pas franchement ce qui lui donnait le plus envie de se battre contre les blagues idiotes d’Akira.

Roulant d’ailleurs les yeux face au poster que lui montrait maintenant le Kiki des plaines, Charlie les écarquilla par la suite en constatant que James avait tourné sa petite bouille curieuse vers l’image libidineuse. L’écossais cacha les yeux chastes du bébé d’une main pour repousser la revue de l’autre.

▬ T’as vraiment aucune classe x_x

Sentant James batailler avec cette main qui lui cachait la vue, Charlie ne résista pas laissant le môme jouer avec ses doigts pendant qu’il le débarrassait du pot de purée de son autre main.

▬ J’espère pour toi que tu n’as jamais eu dans l’idée de te reproduire.

Dur dur le Charlie!
Dur, mais réaliste x_x Imaginez un peu le genre d’enfant que ça donnerait s’il était élevé par ça o.o
Et parlant d’enfant, le provisoirement nôtre venait de se mettre allégrement le pouce de Charlie dans la bouche. Ouais… pas très hygiénique tout ça, mais voyons le bon côté. James allait avoir un système immunitaire fort è.é

▬ On ferait mieux d’activer, il a faim.

S’emparant d’un second pot de purée question d’assurer leur arrière si James s’avérait être un ogre, Charlie poussa ensuite le panier jusqu’à la caisse sans se douter que cette dernière remarque devait probablement attiser encore plus la curiosité de son acolyte à son sujet.
Une fois à la caisse, Charlie posa les articles sur le comptoir avant de sortir Bébé du panier. De plus en plus accommoder à la présence de cet étranger, l’enfant prenant ses aises, ne se gênant pas pour lui tâter le visage, les cheveux et l’oreille. Lorsque ce fut au tour du nez, pendant que Charlie cherchait à prendre une carte de crédit – qui ne lui appartenait bien sûr pas – dans son portefeuille, le brun remonta de dix ans sans s’en rendre compte.

▬ Bonhomme, papa est occuper à dépenser, attend une minute.

Il repoussa vaguement la main potelée de son nez pour ensuite tendre sa carte à la caissière qui ne pouvait s’empêcher de les regarder avec un sourire attendrit. Ah les bébés, ça fait toujours un bel effet sur la gente féminine. Effet totalement gâché par un Kiki qui jette sa revue de charme avec le reste des articles.

▬ Il est hors de question que je paie pour ça è.é

C’est même pas ton fric =.=
Pas grave, question de principe è.é

__________________________________


« That's what we talking about! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Okamoto Akira ;;
avatar
» COOKIE, FONDADMINTOMIQUE
» Messages : 396
» Date d'inscription : 21/04/2011
» Age : 31
» Situation : Célibataire
» Emploi : Eponge en cavale
» Pouvoir : Copie des pouvoirs

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Re: Honey, We're having a baby ||My Casper||   Sam 7 Mai - 12:16

    - Dans ton Monde c’est pas vieux. Dans son monde à elle, t’es un pédophile mon grand !

    Ah oui ? On ne disait pas souvent que les femmes aimaient bien les mecs plus âgés. Peut être, mais inutile de le lui rappeler. C’était moins chiant de le mentionner, et le but du Kiki était visiblement d’emmerder son Charlie. Après le bébé, il avait décidé d’insister sur son grand âge. Mais ce n’était pas mieux que de lui parler de la fameuse photo ? Sans aucun doute !
    Se concentrant donc sur sa revue plutôt que sur les courses. Retournant la revue à sa guise, il avait tâché d’être le moins coopératif possible. C’était du moins l’impression qu’il donnait, et tant mieux visiblement.
    Relevant les yeux vers Charlie qui proposait l’achat d’une pierre tombale, il avait semblé réfléchir ou non à son utilité pendant quelques secondes avant de secouer la tête dans la négation.

    - Non… tu t’ennuierais trop sans moi. Et puis, si je te laisse sans surveillance, tu vas finir en taule pour pédophilie.

    Tu sais que la fille de tout à l’heure semblait majeure et que dans ce cas précis ce n’est pas de la pédophilie ?
    Il sait, il sait. Mais c’est plus marrant de prétendre l’ignorer.
    En tout cas, une chose était certaine selon le jeune homme plein d’assurance : Charlie s’emmerderait sans son Kiki. On sait, ils ne se connaissent que depuis peu. Mais honnêtement, ils n’ont pas déjà trop la classe genre duo invincible ?
    Si tu le dis….
    C’est certain è.é.
    Finissant par se redresser sous l’accusation de non classe alors que James semblait vouloir manifester un manque de classe à son jeune âge, il n’avait rien trouvé de mieux à répondre :

    - Peut être… mais on voit que le petit ressemble à son père !

    Hein ? Pas son fils ? Encore heureux ! Il n’était pas prêt pour entrer dans les joies de la paternité. Se penchant vers le chariot et plus particulièrement vers James, il avait ajouté sur un ton plus doux :

    - Fais pas attention à maman, c’est une rabat-joie. Bien sûr que papa te fera un petit frère ou une petite soeur <3.

    S'il voulait traumatiser Charlie ? Probablement vu le registre. Mais ne nous étalons pas trop sur le sujet, en peu de temps, Akira était parvenu à prouver à son partenaire qu'il n'était pas exactement un ange.
    Bref, hochant la tête à la remarque de son aîné, il s'était dirigé vers la caisse la plus proche sans rouspéter. A quoi bon quand ce bon vieux Charlie allait vous payer occupante et nourriture ? C'est toujours beau de rêver, on sait.
    S'accoudant contre celle ci, il avait dévisagé la caissière quelques secondes. Caissière qui ne devait pas être son genre puisqu'il avait préféré reporter son attention sur Papa Charlie en pleine démonstration de ... hum... "je postule au diplôme du père de l'année".
    Oui, on aurait cru que les réflexes de bonnes vieilles habitudes étaient revenus. Détournant les yeux plutôt que d'afficher une gêne évidente face à cette situation, il n'avait pas tardé à revenir dans le registre crétin en balançant sa revue parmi les autres articles. Ce qui, bien évidemment, n'avait pas loupé côté râlage.
    Poussant un soupir blasé, il avait plutôt répondu à la vendeuse qui lui avait lancé un regard de reproches... c'est sûr que le papa poule l'emportait toujours sur le pervers en ce qui concernait la gente féminine:

    - Faites pas gaffe à lui, il est gay. Il s'est mis dans la tête que je l'étais aussi et bref... tout ça pour dire qu'à la moindre manifestation de mon hétérosexualité, il râle.

    ...
    Quoi ? N'y a t'il pas meilleure stratégie que d'attaquer un écossais sur sa virilité ?

    - Bref, mettez ça sur sa note.

    Et c'est donc sans attendre un quelconque accord que le Kiki avait quitté la supérette. Voler ou payer une connerie, ce serai le dilemme de l'écossais. Dilemme qui ne préoccupait pas le moins du monde Akira qui avait déjà pris la direction de leur entrepôt. Oui, un jour, peut être, on retrouvait son corps, inerte sur le sol. Mais ce jour là, il y aura probablement au moins une personne pour dire qu'il l'avait bien cherché.

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heroes.forumgratuit.org

     Duncan Charles ;;
avatar
» BOO, THEGHOSTCODEMASTER
» Messages : 277
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 42
» Situation : veuf, qu'elle infirmière soignera mon coeur blessé?
» Emploi : anciennement soldat et agent des services secrets britanniques, actuellement itinérant
» Pouvoir : ... call me spiderman
MessageSujet: Re: Honey, We're having a baby ||My Casper||   Sam 7 Mai - 15:43

Et voilà. Quand nous pensions qu’Akira ne pouvait pas faire pire, quand nous nous disions que le tuer rien que pour lui rappeler son statut d’ainé ne pouvait pas être une raison suffisante pour être mis à mort, il fallait que le nippon fasse effectivement pire =.=

▬ Je suis pas gay! è.é

Nha mais oh! Avec son visage à damné les saintes, son torse viril et son accent qui appelait même les sirènes à la fornication – c’est pas nous, c’est Billy qui le dit è.é – Charlie ne pouvait pas être gay. Impossible! Faire ça à la gente féminine serait un crime contre l’humanité et digne de l’immolation.

Trop tard, Akira était déjà loin, ayant demandé à la caissière de mettre la revue de charmes sur la note. Pffff, il peut toujours rêver. S’emparant du magazine avant la pauvre femme, Charlie la jeta sans ménagement derrière lui avec une tête qui traduisait fortement son mécontentement. Payant les articles, Charlie s’empara du sac plastique avant de se retourner ultimement vers la caissière, bien droit et avec dignité.

▬ Je vous jure, je suis pas gay.

Certes, la scène rendait moins bien avec un James qui décide qu’il est grandement important de s’accrocher la main à votre lèvre inférieure, mais que voulez-vous… Ce gamin avait été intoxiqué par le Kiki! Charlie allait devoir batailler dur pour inverser la tendance.
Levant le menton pour se mettre la bouche hors de portée de Bébé, l’écossais quitta la supérette pour se mettre lui aussi en route pour l’entrepôt. James n’en était pas encore aux larmes, mais son agitation montrait bien qu’il désirait soutirer quelque chose de celui qui le tenait dans ses bras, soit de la nourriture.

Marchant à grands pas, Charlie n’eut pas grand mal à rattraper Akira qui avait déjà une petite longueur d’avance sur lui. Commençant par garder le silence, oui Charlie était encore arrêter sur cette histoire d’orientation sexuelle.

▬ Tu sais, c’est pas parce que je connais deux trois trucs sur les bébés que ça veut dire que je suis homo.

Parce que tu dois réellement le préciser? Ça ne fait certes pas longtemps que vous trainez ensemble, mais depuis le temps, Kiki avait remarqué tes yeux glissés plus d’une fois sur une poitrine ou une paire de fesses alléchante de femme x_x
On précise quand même, sait-on jamais è.é

▬ J’aime les femmes. Et d’ailleurs j’aimais les femmes avant même que tu saches ce que c’était une fille è.é

Et voilà c’est reparti sur le débat de l’âge x_x
Maintenant on comprend pourquoi nos duos étaient toujours composés de gens issus de la même génération… Ce conflit était définitivement sans fin =.=

Ah si seulement Charlie savait. Mais comment aurait-il pu savoir qu’être chiant, pour un Kiki, c’était sa façon de bouder parce qu’il voyait que son pote lui cachait un truc important? La réponse à cette question était très simple, il ne le pouvait pas. Charlie était un homme ouvert et facile d’approche tant que l’on n’appartenait pas à la Compagnie, mais il y avait une chose qu’il ne disait jamais à personne et c’était bien évidemment le sujet délicat de sa famille. Il avait pris pour habitude de ne simplement jamais évoquer l’affaire, ce pourquoi, même avec Akira qui était de loin la personne avec qui il avait été le plus proche depuis des années, il ne pensait pas à lui livrer un tel fait. Sa femme et son fils, c’était son petit jardin secret et il ne pensait même pas que le japonais pouvait se questionner sur son passé.

Bref, atteignant finalement l’entrepôt, Charlie posa le sac plastique sur la table en émettant un bon soupire de satisfaction. Mission accomplie! Bébé allait pouvoir survivre jusqu’à demain et ils étaient revenus en vie. Parce que oui, tout le monde sait qu’acheter des couches peut s’avérer hautement dangereux.

__________________________________


« That's what we talking about! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Okamoto Akira ;;
avatar
» COOKIE, FONDADMINTOMIQUE
» Messages : 396
» Date d'inscription : 21/04/2011
» Age : 31
» Situation : Célibataire
» Emploi : Eponge en cavale
» Pouvoir : Copie des pouvoirs

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Re: Honey, We're having a baby ||My Casper||   Dim 8 Mai - 13:47

    Notre Kiki boudeur avait donc pris la direction de l'entrepôt sans se soucier du paiement de sa revue ou non. Oui, on sait, si seulement il pouvait se contenter du côté boudeur plutôt que de s'exprimer en étant un emmerdeur.... Les choses seraient plus simples, la vie de Charlie plus douce, et il n'aurait probablement pas à marmonner dans sa barbe quand l'écossais ne se trouvait pas dans les parages. Quoiqu'il en soit, se retournant à plusieurs reprises pour voir si ce dernier le rattraperait bientôt, il avait finit par soupirer pour ralentir un peu la cadence. Inutile de le semer pour arriver le premier à l'appartement ! Qu'est-ce qu'il pouvait devenir con parfois... ça le dépassait. Si la question le préoccupait réellement, pourquoi ne pas directement la poser à son compagnon de route ? Au moins, il serait fixé et arrêterait de penser à cette stupide photo plutôt qu'aux moyens de la chasser de son esprit en étant un crétin de chieur.
    Mouais, si Charlie n'avait pas abordé le sujet, il était prêt à parier qu'il le prendrait mal quand Akira le ferait. Se la fermer était sans doute la meilleure solution. Même si parti comme il l'était, il finirait par poser cette maudite question qui jetterait probablement un froid à l'atmosphère ambiante. Se contenir et rester dans le mode chieur.
    Finalement rattrapé par l'écossais, il avait tourné les yeux vers lui avant de pousser un soupir pour lui répondre:

    - Deux trois trucs, pour un peu, on penserait que t'as déjà fais ça pendant un bout de temps.

    C'est pas en lui tendant une perche qu'il va tout avouer.
    Ok, ok, mais la phrase était plus sortie toute seule qu'autre chose. Les mains dans les poches, Akira avait tourné les yeux vers papa et fils sans un mot de plus. Se concentrer pour ne pas jouer au con, c'était pas une si mauvaise idée que ça. Roulant des yeux l'instant d'après, il avait ajouté:

    - Être vieux n'empêche pas d'être gay !

    Alors quoi ? En plus de son âge, il allait désormais le faire chier sur sa sexualité. Fallait croire que oui.
    Finalement de nouveau à l'entrepôt, Akira avait pris une nouvelle part de pizza qui était désomais plus froide que chaude avant de se laisser tomber dans le canapé pour allumer la télévision. Laisser à Charlie s'occuper des corvées parentales alors qu'il avait ramené James à la maison ? C'était bien dans son idée, mais l'écossais semblait avoir plus d'expérience après tout, il n'allait pas le priver dans son rôle de papa gâteau. Zappant sur les chaînes de la télévision, il avait repris la parole sans tourner les yeux vers son colocataire qui serait un jour son meurtrier, à n'en point douter:

    - Comment ça se fait que tu te démerdes aussi bien avec les gosses d'ailleurs ?

    Mordant dans sa pizza, l'air plus concentré sur le feuilleton débile qui passait à la télé plutôt que sur Charlie, Akira avait semblé poser une question sans s'y intéresser réellement. Oui, tater le terrain sans en avoir l'air semblait faire partie d'une nouvelle stratégie. Moins risqué que de rentrer directement dans le vif du sujet en touchant ouvertement un point sensible.
    Zappant une nouvelle fois, Akira avait finit par se redresser un peu dans le canapé sur lequel il était complètement avachi. Posant alors son regard sur Charlie, un sourire chieur sur les lèvres, il s'était comporté en Kiki qui n'avait aucun soupçon quand il avait ajouté:

    - Laisse moi deviner, tu piquais les poupées de ta soeur quand t'étais gamin ? GI Joe, ça a jamais était ton truc !

    ...
    Quoi ? Un Kiki chieur était un Kiki plus normal qu'un Kiki curieux.

    - En tout cas, puisque t'as l'air d'avoir autant d'expérience, tu changes les couches maman !

    Ben voyons !
    Celui qui donne la corvée le premier gagne, et pas le droit de changer la donne ! C'était dans le code des...
    Le code des gamins crétins ?
    Ouais, un truc dans ce goût là.

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heroes.forumgratuit.org

     Duncan Charles ;;
avatar
» BOO, THEGHOSTCODEMASTER
» Messages : 277
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 42
» Situation : veuf, qu'elle infirmière soignera mon coeur blessé?
» Emploi : anciennement soldat et agent des services secrets britanniques, actuellement itinérant
» Pouvoir : ... call me spiderman
MessageSujet: Re: Honey, We're having a baby ||My Casper||   Sam 14 Mai - 14:00

Intérieurement, Charlie se glissa une bonne gifle. Il n’aimait pas parler de ça et voilà qu’il tendait une perche avec une pancarte « assomme-moi avec! » toute belle à Akira. En temps normal, l’écossai aurait simplement menti, prétextant un frère ou une sœur beaucoup plus jeune que lui ou alors le fait qu’il ait dû jouer à la gardienne de bébé au lycée pour X raison, bref… il aurait sorti n’importe quoi sauf la vérité pour expliquer sa connaissance élargie des bébés! Mais allez savoir pourquoi, avec Kiki, Charlie n’avait pas envie de mentir. Au contraire, une petite partie de lui avait envie de partager la chose avec le japonais. Le seul problème était que cette petite partie était vraiment microscopique pour l’instant. Une semaine et une planque commune, ce n’était pas suffisant pour que l’ancien soldat se décide à parler de la chose la plus importante et tragique de sa minable existence.

Gardant donc simplement le silence, Charlie avait soigneusement fait fit de ne pas voir le regard que lui lançait le nippon. Ce dernier ne tarda pas à relancer la conversation en traitant naturellement l’écossais de vieille chose homosexuelle. Absolument charmant =.= Mais bon, on assume hein, on a couru après.

▬ Je ne suis pas vieux! Ni gay! Ni coulrophobe!

… Ok, que tu précises pour le vieux et le homo, on veut bien croire que c’est normal. En plus d’être un immature débile, ça fait partie de la conversation quoi. Mais pourquoi préciser que tu n’as pas peur des clowns?
Parce que c’est vrai è.é
Ouais, mais y’avait strictement aucun intérêt à… oh et puis laisse tomber, on abandonne!

Enfin, passons le reste du trajet pour nous concentrer directement sur l’arriver à la casa d’el duetto de la muerto. Akira s’était précipité sur le reste de pizza et sur la télévision pendant que Charlie posait le sac d’emplettes sur la table. Il y posa ensuite les fesses de Bébé, se servant de son corps comme rempart pour que James ne se ramasse pas sur le plancher, libérant ainsi ses deux mains pour vider le sac de ce qu’il contenait.
Ce fut pendant cette tâche que Darth Kiki – ouais il ne pouvait être qu’un méchant Sith pour être ainsi cruel – revint à la charge, questionnant Charlie et son savoir inexpliqué sur les gosses. Mentir ou ne pas mentir? Le dilemme était encore entier pour l’écossais qui, avouons-le, se pensait sorti d’affaire avec tout à l’heure.

Peut-être l’était-il vraiment si on en croit l’allusion homosexuelle qui fut relancée ensuite. Plissant les yeux dans la direction du japonais, Charlie ne les descendit même pas sur James lorsque celui-ci pencha dangereusement sur la droite. Le grand brun ne fit que mettre son bras en guise de barrière et ramener Bébé sur le droit chemin, continuant de fixer Akira.

▬ Je n’ai pas de sœur et je n’ai jamais touché une poupée autrement que pour la décapitée!

Pauvre petite Jenny. Voisine de Charlie quand il était gamin, elle était deux ans plus jeune que lui et aussi bien dire que la pauvre fille en avait bavé durant son enfance. Si aujourd’hui elle ne consulte pas un psy à cause de lui et de tous ces meurtres sordides de poupées… eh bien chapeau, elle a un moral plus fort qu’on ne le pensait!

▬ Et tu vas changer les couches monsieur « je ramène des bébés en pensant qu’ils savent s’occuper d’eux-mêmes et je suis vraiment taré de penser ça! » … C’est pas si terrible, je te monterai, même toi tu dois pouvoir y arriver.

Si quelqu’un demande, ça, c’était pour le gay et le vieux de tout à l’heure.
James ayant définitivement trop la bougeotte, Charlie s’en empara pour ensuite aller le mener au Kiki pour qu’il le surveille le temps que l’écossais lui prépare convenablement sa nourriture.

▬ Aller, rends-toi un peu utile pour changer.

Et pendant que Charlie mettait en œuvre l’opération « pégase », qui une fois le nom de code décrypté veut simplement dire « préparons la purée de Bébé », il pesait le pour et le contre de balancer la vérité à Akira. Positif, Kiki arrêterait les sous-entendus qu’ils soient accidentels ou non. Négatif, Charlie allait devoir raconter le pire épisode de sa vie. Pas franchement réjouissant.
Une fois l’opération pégase terminée, l’écossais vint rechiper Bébé à Akira et s’asseoir sur le canapé pour entreprendre de nourrir la bête. Ce fut donc en gardant les yeux soigneusement sur ce qu’il faisait que Charlie prit la parole d’une voix un peu résignée.
S’ils devaient continuer de trainer ensemble – et mine de rien Charlie n’avait plus trop envie de retourner à la cavale en solo, être deux ça faisait du bien – aussi bien le dire maintenant, ça sera fait.

▬ T’as raison…

Oui mais encore?
Oh la ferme, si on peut plus prendre notre temps pour dire les choses difficiles è.é

▬ J’ai déjà fait ça. Avant toute cette connerie avec Primatech… j’étais marié.

Ce qui sous-entend évidemment le gosse puisqu’on parle du savoir des bébés ici.

__________________________________


« That's what we talking about! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Okamoto Akira ;;
avatar
» COOKIE, FONDADMINTOMIQUE
» Messages : 396
» Date d'inscription : 21/04/2011
» Age : 31
» Situation : Célibataire
» Emploi : Eponge en cavale
» Pouvoir : Copie des pouvoirs

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Re: Honey, We're having a baby ||My Casper||   Mer 18 Mai - 12:55

    - Alors là t'es dur.

    Dis Kiki, tu veux qu'on reparle de ta prétendue petite soeur à qui tu défigurais toutes les poupées ?
    Mmh... pas spécialement dans ce moment là. Laissez lui le plaisir d'avoir l'air d'un Saint qui n'a jamais emmerdé de gamine pour le moment.
    Roulant des yeux pour zapper de nouveau la chaine, il avait semblé se désintéresser de la situation pour le moment. Dans le fond, il avait simplement noté de ne plus poser la question en ajoutant une touche chieuse qui permettait à notre Charlie de dévier la conversation sur le point qui l'arrangeait.
    Le fait qu'il ne réponde pas à la question principale ne lui faisait avoir que plus de doutes. En fait, s'il était quasi certain dans son imagination que les deux personnes sur la photo constituaient la famille proche de Charlie, ce qui le retenait était simplement le mystère que préférait conserver le jeune écossais. Un sujet sensible à éviter, et il devait s'y tenir.
    Malheureusement pour eux deux, Akira semblait lancer sans pouvoir se tenir à la bonne résolution qu'il avait prise en voyant la photo tout à l'heure. La curiosité était un vilain défaut, mais si on y ajoutait l'inquiétude d'un cadet qui appréciait déjà, plus qu'il ne l'aurait du vu le peu de temps qu'ils avaient passé ensemble, son aîné... on pouvait le pardonner de se montrer si insistant au lieu de se tenir à une décision plus raisonnable et respectueuse du mystère que semblait vouloir garder son compagnon de route.
    Touchant ? Pitié, Akira était un mâle, un vrai. Alors n'allez pas dire à l'écossais que le chieur se faisait en réalité du soucis pour lui. Ouais, il aurait eu l'air con, aucun doute.

    Zappant une nouvelle fois, Akira n'avait semblé accorder de l'attention à la situation que lorsque le mot couches était venu dans la conversation.
    Hum ? Lui ? Changer des couches ? Charlie l'avait bien regardé ?
    C'était du moins les questions qu'on aurait pu mettre sur l'expression qu'il venait de lancer à Charlie. Un air indigné, profondément outré, et du choc.
    Marrant, il aurait donc oublié de mentionner à Mister Duncan ici présent qu'il était le chargé officiel de couches ? Ces temps-ci, il avait tendance à oublier les choses les plus importantes.
    Mouais, mais d'un autre côté, quand on ramène un gamin dans une planque alors qu'on est en pleine cavale pour conserver un minimum de vie... on peut assumer les conséquences un minimum et prendre en charge la partie couche.
    No way è.é

    - Hey ho, c'est pas moi la super maman. T'es tellement plus doué que moi, je suis certain que James préfère que tu manies ses fesses délicates plutôt que Papa Kiki. En plus, j'ai déjà taffé pour ramener de l'argent au foyer, je suis creuvé et je me sens incapable de bouger. J'ai même super mal... là.

    Pointant son poignet d'un doigt, on aurait pu lui dire qu'il pouvait toujours s'en occuper avec l'autre main, mais vu que le Kiki semblait décidé à être chieur jusqu'au bout des doigts, laissons le.
    Poussant un soupir quelques secondes plus tard quand il s'était vu récupérer la charge de James, il avait tendu la télécommande à bébé pour que ce dernier s'amuse avec. Succès là dessus puisque James semblait vouloir changer les chaînes plus vite que son ombre. Lui frottant affectueusement la tête, il avait tourné les yeux en direction du coin cuisine pour surveiller le retour du héros des couches. Retour qui ne se fit pas attendre bien longtemps.
    Repiquant la télécommande à bébé tandis que Charlie prenait place à côté de lui, il avait de nouveau zappé pour tomber sur une chaine sportive qui donnait les derniers résultats des dernières compétitions.
    Se fixant sur cette chaine parce qu'il était un mâle ou parce que le ton de la voix de son compère l'avait intrigué, il avait tourné les yeux vers ce dernier dans un "hum ?" qui demandait plus de renseignements.

    Tendu ? Lui ? Juste un peu. Et pourtant, ce n'était pas lui qui avait à parler de son passé. Il l'avait voulu de toute manière. Connaître le mystère qui entourait l'écossais ou au moins une partie. Et s'il était gêné désormais, c'était bien parce qu'il redoutait la suite. Qu'est-ce que vous voulez ? On pouvait s'attacher rapidement à une personne, et la suite qu'il supposait pour cette personne ne l'enchantait pas réellement. Qu'il pose la question ou non, de toute manière, la suite de l'histoire ne changerait pas.

    - Qu'est-ce qui s'est passé ?

    Pas de ton étonné ? Rien ?
    Il n'allait pas simuler alors qu'il avait trouvé cette photo dans son portefeuille non ?
    Si ramener James était une bonne idée pour bébé et lui permettait d'en apprendre plus son compagnon de route... ce n'était visiblement pas une bonne idée pour les mauvais souvenirs de Charlie.
    Détournant les yeux pour les porter sur l'écran de la télévision, probablement parce qu'il pensait que les choses étaient plus faciles à raconter quand on n'avait pas un regard rivé sur soi, il n'avait pas prêté attention une seule seconde aux derniers scores de baseball.

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heroes.forumgratuit.org

     Duncan Charles ;;
avatar
» BOO, THEGHOSTCODEMASTER
» Messages : 277
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 42
» Situation : veuf, qu'elle infirmière soignera mon coeur blessé?
» Emploi : anciennement soldat et agent des services secrets britanniques, actuellement itinérant
» Pouvoir : ... call me spiderman
MessageSujet: Re: Honey, We're having a baby ||My Casper||   Dim 29 Mai - 15:12

Gérer les imbéciles n’est pas toujours facile ni donné à tout le monde. Mais ne vous en faites pas. Si Charlie pouvait affronter un commando de trente hommes surentrainés pour infiltrer la casa d’un seigneur de guerre sans se faire choper et en neutraliser le tiers avant d’être grillé, il pouvait très bien enseigner l’art de changer une couche à Akira!
En es-tu certain? Parce qu’à l’entendre, le kiki semble des plus réticent à effectuer ce genre de tâche.
Il n’aura pas le choix è.é Believe, avec un flingue sur la tempe on revoit ses priorités assez vite merci!
Tu ne vas quand même pas menacer ton pote avec une arme pour qu’il change une simple couche o.o
Oh que si au besoin è.é Il n’avait qu’à pas le ramener ce fichu bébé! Sans lui, Charlie aurait pu continuer de se la coulée douce dans sa roue de tristesse, d’accablement et de culpabilité sans y inclure personne comme il l’avait toujours fait è.é Quelqu’un devait payer pour ça et comme Charlie ne faisait pas de mal aux bébés… c’était Akira qui écopait!

S’entêtant donc à fixer uniquement ses gestes et Bébé qui mangeait allégrement, Charlie s’était tout de même employé à révéler la vérité. Du moins une ébauche de début de quelque chose qui ressemble vaguement à une tentative d’esquisse de confidence. On le sait, ça reste encore très très imprécis, mais donnons-lui une chance de se rattraper avec la suite. Akira demandait des détails, évidemment, qui ne l’aurait pas fait après ça et Charlie soupira profondément.

▬ C’est une longue histoire.

Et, c’est sans surprise qu’Akira avait tout son temps pour entendre le récit des heures sombres de l’écossais.

▬ J’étais en mission. Me demande pas où, c’est secret défense. J’étais éclaireur, je devais prendre contact avec le terrain, on avait aucun moyen de savoir comment procéder autrement. J’ai mal jugé la sécurité et je me suis fais choper. Seulement, au lieu d’y aller avec la bonne vieille balle dans la tête, ils ont voulu faire de moi un exemple spectaculaire. Tu te souviens, je t’avais parlé de ce seigneur de guerre qui voulait me balancer du haut d’un trente étages?

Ce ne fut qu’à ce moment, alors qu’il avait gardé un rythme lent et uniforme dans ses phrases, que le grand brun daigna jeter un petit coup d’œil au japonais avant de ramener ses yeux bleus sur James qu’il continuait de nourrir.

▬ Je me suis fait plutôt remarquer ce jour-là. Quand je suis rentré chez moi, y’avait ces types qui m’attendaient à l’aéroport. C’était eux, des gars de chez Primatech. À l’époque, je ne pensais pas qu’une telle organisation pouvait exister…

Serrant les dents une seconde, c’était là que le récit commençait à se corser et devenir plus difficile à raconter.

▬ Ils voulaient que je les accompagne, sans dire pourquoi. Dans mon métier, on apprend vite que les gens qui ne vous donnent aucun détail sont à éviter. J’ai pu leur fausser compagnie sans trop de problème, mais quand je suis rentré à la maison… ils étaient là.

Le temps d’une petite pause et de ramasser un peu de purée glissée au coin de la bouche de James, Charlie se remit à lui offrir des cuillérées, luttant contre le son des hurlements d’Hannah et des pleures de Kyle qui lui revenait en mémoire.

▬ Ils me voulaient moi, pour comprendre ce que j’étais. Je me suis rendu. Moi, plutôt que ma femme et mon fils. Depuis que j’étais entré aux services secrets, ce choix-là était fait. Alors quand j’ai du le faire, je n’ai pas hésité une seconde.

Fermant les yeux quelques secondes, l’écossais prit une profonde inspiration.

▬ J’ai pas vu comment ça c’est passé, mais il a dit qu’il prenait mon fils… Ils voulaient savoir si le gène était héréditaire, un truc comme ça… Il n’avait que quatre ans…

Charlie quitta à nouveau James pour planter ses yeux bleus brillant d’émotions dans ceux d’Akira.

▬ Quatre ans et ils l’ont arraché à sa mère pour ça.

Inhumain. Tout simplement inhumain. Et même, ce mot n’était pas assez fort au goût de Charlie.

▬ Hannah a cherché à résister. J’ai essayé de m’interposer, mais je n’ai rien pu faire. Ils l’ont tuée. Ils ont tué une femme juste parce qu’elle ne voulait pas abandonner son fils.

L’écossais ne se rendit même pas compte qu’une larme avait coulée. James tirant sur son pull pour avoir plus de purée attira son attention et Charlie piocha à nouveau dans le pot sans se presser avant de porter la cuillère à la bouche du bébé.

▬ Kyle est mort quelque chose comme trois semaines après. J’avais perdu le fil des jours… Ils ont tué mon bébé à coups d’expériences comme s’il s’agissait d’un simple rat de labo. C’est là que je me suis évadé. J’avais aucun plan, mais je m’en fichais d’y rester.

Chose qui est toujours le cas d’ailleurs. C’était même un miracle d’avoir survécu depuis sept ans.

__________________________________


« That's what we talking about! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: Honey, We're having a baby ||My Casper||   

Revenir en haut Aller en bas
 

Honey, We're having a baby ||My Casper||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes ::  :: Habitations :: Squat de Charles Duncan & Okamoto Akira-