AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Guess what ? I'm not dead !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

     Okamoto Akira ;;
avatar
» COOKIE, FONDADMINTOMIQUE
» Messages : 396
» Date d'inscription : 21/04/2011
» Age : 32
» Situation : Célibataire
» Emploi : Eponge en cavale
» Pouvoir : Copie des pouvoirs

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Guess what ? I'm not dead !   Lun 2 Mai - 16:40

Guess what ? I'm not dead !


    Il y avait des jours comme ça où le destin vous faisait faire des choses bien stupides. Okamoto Akira n'échappait pas à la règle. Rien que l'idée de sortir prendre un peu l'air aurait pu être classé dans la catégorie "chose idiote à ne pas faire". Oui mais, quand on avait le pouvoir de se rendre invisible, on voyait les choses d'une autre manière. Prendre l'air ne présentait, selon lui et pour lui, absolument aucun risque. C'est d'ailleurs ce qu'il aurait fait remarquer à Charlie si celui n'était pas déjà absent. Mais puisqu'il n'avait pas à donner une raison aujourd'hui, autant en profiter pour savourer le plaisir d'une promenade au soleil en plein coeur de Tokyo.
    Comment ça il flotte ? Et alors ? Nous ne voyons pas du tout le problème !
    Reprenons donc, Akira ne voyait aucune raison pour ne pas profiter des plaisirs d'une promenade sous la pluie. De toute manière, il allait devenir dingue s'il ne reprenait pas quelques habitudes de glande rapidement.
    C'est après avoir enfilé une veste qu'il avait décidé de quitter le lieu commun pour se rapprocher du public si cher à son coeur. Marchant au hasard des rues, sans but précis, il avait profité d'une bousculade pour acquérir son nouveau téléphone. L'ancien étant repéré par Primatech et la nécessité d'être joignable quand on s'était trouvé un super copain, il n'avait pas d'autres choix que de dépenser ses économies.

    Oui, on vous voit venir, acheter un portable invisible, vous trouvez ça con. Mais quand on ne l'achète pas ....
    Ben on ne dépense pas.
    En théorie. Mais il avait tout de même dépensé de son temps pour le subtiliser à la demoiselle qui était en pleine conversation passionnée avec une copine pouffe. Raccrochant au nez de cette dernière, il avait repris sa route tandis que la bousculée tentait de trouver ce qu'elle venait de heurter. Dans quelques secondes, elle se rendrait compte que son portable avait pris la fuite. Et après avoir cherché partout autour d'elle et dans ses affaires, elle se mettrait enfin à crier au voleur.
    Mais puisqu'on ne le voyait pas et qu'en plus il serait déjà loin... aucun soucis à se faire !
    Rangeant son nouveau téléphone dans sa veste, il avait continué sa route sans se soucier du reste du Monde. Le problème quand on se sait invisible, c'est qu'on vit un peu en étant seul au monde et en faisant donc ce qui nous faisait envie.
    Démonstration à nouveau, quelques secondes plus tard, quand il avait piqué sur le nez d'un playboy les lunettes de soleil qui lui avaient tapé dans l'oeil. Quoi ? Il pleuvait, cet abruti n'en n'avait pas besoin.
    Pas plus que lui, certes, mais elle lui allait mieux <3. Raison suffisante pour être plus con qu'un autre.

    Un sourire sur les lèvres, cet imbécile semblait prendre son pied en s'occupant de cette manière. En fait, il se serait probablement divertit comme il le pouvait pendant un moment si sa route n'avait pas croisé un visage connu. Et quand il l'avait vu, Akira s'était stoppé net pour la voir passer près de lui. Difficile pour elle de le voir certes, mais de son côté, il l'aurait reconnu entre mille.
    Premièrement, difficile pour elle de passer inaperçue avec les traits d'une occidentale.
    Deuxièmement, on n'oubliait pas une amie pareille aussi facilement.
    Troisièmement, en bon playboy, il mémorisait les jolies filles sans grande difficulté.
    Amamiya Kaede, son amie depuis des lustres maintenant. Et pourtant, ils ne s'étaient pas vus depuis des années. Du jour au lendemain, pour des raisons qu'il était le seul à connaître, il avait disparu sans donner aucunes nouvelles. Il avait du l'inquiéter, elle qui se la jouait toujours grande soeur, mais ça ne l'avait pas empêché de lui passer zéro coup de fil.
    Quand on était en cavale, il y avait des choses où on avait pas le choix.
    En fait, ici, il aurait probablement du continuer sa route et oublier qu'il venait de la voir. Refaire surface était une très mauvaise idée. Il suffisait d'un petit coup de malchance, qui semblait être pas mal présente dans sa vie actuellement, pour que ça foire.

    Alors pourquoi il était en train de la suivre ?
    Parce que c'était bien connu qu'Okamoto Akira était du genre à s'écouter plutôt qu'à écouter la voix de la sagesse. Raison pour laquelle, quelques minutes plus tard, il la suivait toujours dans les rues de Tokyo.
    Se rendre visible et la saluer ?
    Pourquoi pas directement appeler Primatech à la place ?
    Con, mais pas au maximum, soyons sérieux.
    Le bon moment, il attendait simplement le bon moment pour aller la voir comme s'il n'avait pas disparu pendant autant de temps.
    Et si Primatech était en contact avec elle ?
    ça l'étonnerait fortement.
    Tout comme Yasuo ?
    La ferme, laissez à l'homme invisible le temps de se concentrer comme il le devait pour trouver le meilleur moyen de l'aborder sans attirer l'attention.

    A présent dans une boutique de fringues féminines, le meilleur moment pour lui avait été un moment qu'on aurait pu qualifier de moment pervers.
    Non, attendre qu'elle aille dans la cabine d'essayage pour y faire irruption à son tour n'était pas une réaction de gentleman.
    Mais, il avait pensé à se rendre visible avant. Elle n'était pas toute nue. Et puis allez quoi, c'était comme sa soeur, comme s'il allait la mater.
    Euh....
    La ferme.
    Quoiqu'il en soit, pour éviter qu'elle pousse le cri du siècle, il avait fait irruption, posant une main sur sa bouche afin de lui donner le temps de le reconnaître. Quand une telle lueur était passée dans le regard de la demoiselle, il l'avait relâché. Oui, c'était sans aucun doute le moment de se justifier, mais tout ce qu'il avait trouvé à dire en guise de salut, dans un chuchotement, c'était un:

    - Suprise <3.

    Idiot. Elle va te fusiller sur place pour disparaître sans donner aucunes nouvelles et décider de revenir deux ans plus tard dans sa cabine d'essayage, l'air de rien.
    ... raison pour laquelle, il n'avait pas oublié d'ajouter:

    - T'es encore plus belle que dans mes souvenirs.

    La flatterie mes amis est capable de vous sauver un homme.

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heroes.forumgratuit.org

     Amamiya Kaede ;;
avatar
» Messages : 88
» Date d'inscription : 28/04/2011
» Situation : Je me la joue princesse solitaire en haut de sa tour blanche. Reste à voir si un prince charmant ou une courageuse chevalière en armure viendra me délivrer.
» Emploi : Institutrice en école primaire. J'adore les gosses, et eux sont fascinés par mes yeux bleus. Tout le monde est content.
» Pouvoir : Je vois les auras des gens ; j'arrive à voir leurs humeurs par des couleurs autour de leurs têtes. Très joli à voir, mais totalement inutile en cas de danger. Sauf pour savoir quand il ne faut pas emmerder son ou sa chéri(e).

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Re: Guess what ? I'm not dead !   Lun 2 Mai - 18:06

Samedi, samedi, quel délicieux jour que le samedi... Une journée où elle ne voyait pas ses élèves, certes, mais une journée où elle pouvait glander autant qu'elle voulait, où elle pouvait traîner en chaussons et pyjama pas du tout sexy et, surtout, où dormir jusqu'à midi si elle en avait envie. Elle aimait le samedi.
Sauf que ce samedi-là dérogeait à la règle de « mode grosse larve enclenché » à laquelle elle obéissait depuis trois ans déjà.
En fait, notre merveilleuse institutrice était toute habillée, soit en pull large rouge et en jupe noire, les lunettes de travers, la joue collée à un paquet de copies et un stylo encore présent dans la main. Les magnifiques cernes noirs sous ses yeux attestaient de son manque de sommeil, et sa position prouvait qu'elle avait encore corrigé des copies jusqu'à trois, quatre heures du matin. Ce fut son portable qui la tira d'un sommeil pourtant paisible, en sonnant comme un dératé, de cette magnifique sonnerie aiguë et criarde qu'elle avait eu la mauvaise idée de mettre. Elle sursauta, envoya valser une tasse de café par terre, ses lunettes restèrent scotchées à la table et elle, toute ébouriffée, cherchait désespérément la source du bruit.

« Kessiya ? C'est l'heure ? Suis en retard ?... Portable de merde... »

La jeune femme n'eut pas le temps de répondre que déjà, son correspondant raccrochait. Vérifiant ses appels en absence, elle vit que la personne qui lui avait servi de réveil était sa petite sœur, Sayuko. Bah, elle rappellerait. Kaede s'étira longuement, faisant craquer son cou et la plupart de ses articulations, puis se leva en mode zombie pour aller prendre une bonne douche. Elle faillit bien se rendormir sous l'eau chaude, et ce fut finalement vêtue d'une simple serviette, ses cheveux bruns dégoulinant sur ses épaules, qu'elle se rendit cette fois dans sa cuisine. Café. Fort. Serré. Bien noir.
Elle avait besoin d'au moins ça pour se réveiller.
Jetant un coup d'œil à la pendule, elle se rendit compte qu'elle n'avait dormi que cinq heures. Pas étonnant qu'elle soit crevée comme ça. Surtout si on faisait le compte de ses heures de sommeil en retard sur la semaine. Un de ces jours, elle se ferait un week-end au lit, à rien faire d'autre que manger, boire et dormir. C'était une excellente idée. Enfin, pour le moment, il fallait surtout qu'elle trouve quelque chose à faire. Une fois réveillée, elle ne pouvait absolument plus se rendormir avant le soir, et vu le temps pourri qu'il faisait, elle risquait très peu de pointer son nez dehors. Sans compter que malgré la pluie, les rues de Tokyo étaient toujours bondées, et elle risquait de choper une migraine d'enfer avec toutes les auras qui y flottaient...

Kaede employa donc sa matinée à récurer de fond en comble sa petite maison, depuis le dépoussiérage des plafonds au décrassage du sol de la cave. Elle termina cette affaire vers treize heures, toujours emballée dans sa serviette de bain puisqu'elle n'avait pas pris la peine d'enfiler quoi que ce soit d'autre. Pas toujours pratique, mais plus agréable. Elle fila ensuite pour s'habiller d'un jean un peu trop large et d'un sweat à capuche particulièrement moulant. Bah, elle pouvait se le permettre, elle était mince comme du fil de fer, pas étonnant qu'on la surnomme Allumette. D'ailleurs ça devait être une tradition familiale, Sayuko était tout aussi mince qu'elle, si ce n'était plus. Mais passons. Elle fourra son portable, son portefeuille et ses clefs dans sa sacoche, attrapa un petit parapluie et sortit de chez elle une fois ses Dr. Martens enfilées. Finalement, le temps s'accordait plutôt bien à son humeur maussade...

Akira avait beau avoir disparu depuis plus d'un an maintenant, l'institutrice continuait de se demander où il était. Et surtout, s'il était encore en vie. Elle savait qu'elle avait un peu trop tendance à jouer les grandes sœurs, voire les mamans surprotectrices, mais elle tenait vraiment à lui. Et voilà un an qu'elle n'avait plus de nouvelles. Elle l'avait appelé, lui avait laissé des dizaines de messages, avant d'abandonner au bout de sept mois. Mais elle pensait encore à lui. Plus que nécessaire, sans doute, mais elle était inquiète. Le visage à moitié caché par la capuche de son sweat, le manche de son parapluie appuyé contre son épaule, elle passa sans la voir à côté d'une Kogaru qui semblait chercher désespérément quelque chose. Finalement, Kaede s'arrêta devant une boutique de vêtements dans laquelle elle s'engagea sur un coup de tête. Elle avait une soudaine envie de claquer du fric, de se faire plaisir, pour oublier un peu ses idées noires. Elle fit une réelle razzia dans les rayons avant de finalement s'enfermer dans une cabine d'essayage avec sa pile de fringues. Elle retira son sweat et le débardeur qu'elle portait en dessous, se retourna pour les mettre à part...
Une main vint se coller à ses lèvres, la faisant sursauter de peur. Elle retint le réflexe de morsure qui lui vint tout naturellement et, surtout, écarquilla les yeux en reconnaissant son vis à vis. « Surprise. » Mais, mais... Le regard bleu clair de Kaede s'assombrit peu à peu pour finalement virer au bleu outremer, signe que la tempête n'était pas loin. « T'es encore plus belle que dans mes souvenirs. »
Akira, Akira... Tu devrais te rappeler que la flatterie ne marche pas sur Kaede.
Le bras de la jeune femme se plaqua en travers de la gorge de l'ex-disparu pour le plaquer rudement contre l'une des parois de la cabine, tandis que son regard s'assombrissait de plus en plus. Elle retint toutefois ses éclats de voix. Et de toute façon, elle savait qu'une voix basse et menaçante était toujours plus efficace.
Même quand t'es en soutif ?
Même quand t'es en soutif. Même si le soutif en question enlève un peu de crédibilité.

« Alors toi... Si tu ne me dis pas tout de suite où tu étais pendant un an, je te jure que je t'arrache les testicules pour te les faire avaler par les narines. »

C'que t'es vulgaire !
Il avait qu'à pas disparaître comme ça !
Ouais, c'est ça, tu vas encore dire que c'est l'inquiétude qui remonte...
Tout à fait è.é !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Okamoto Akira ;;
avatar
» COOKIE, FONDADMINTOMIQUE
» Messages : 396
» Date d'inscription : 21/04/2011
» Age : 32
» Situation : Célibataire
» Emploi : Eponge en cavale
» Pouvoir : Copie des pouvoirs

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Re: Guess what ? I'm not dead !   Mer 4 Mai - 17:15

    Danger Akira.
    A voir le regard de la belle Kaede s'assombrir, tu ferais mieux de prendre la fuite. Oui, même si les conséquences seront pires quand elle te retrouvera. Tu pourras au moins vivre quelques années heureuses, peut être même jusqu'à un âge avancé de ta vie si t'as de la chance. Mais mourir avant même de fêter tes 25 ans le mois prochain, c'était dur.
    Quoiqu'il en soit, à voir ce fameux regard, Akira avait compris qu'il allait avoir le droit, en guise de retrouvailles, à la fameuse morale by Kaede. Remarque, maintenant ou plus tard, c'était pareil. La demoiselle savait commencer par le plus dur visiblement.
    Poussant un soupir comme un mauvais gamin qui n'obéit pas, il avait levé les mains en l'air quand la maîtresse l'avait plaqué contre la paroi pour le menacer.
    Hum, normalement, elle était sensée lui sauter au cou en lui disant qu'il lui avait manqué. Quelque chose dans ce goût là.
    Oui, mais dans les cas normaux, la personne ne disparaissait pas de la circulation pendant presque deux ans. Alors tu te tais Akira, et tu assumes la colère de ton amie. A la limite, t'expliquer, ce serait aussi pas mal.

    Ok... alors il lui sortait quoi ?
    Excuse moi Kae-chan mais j'ai été retenu par une organisation ultra-secrète qui m'a fait subir des tests comme si j'étais un petit homme vert. Mon père bosse pour eux, mais ce n'est pas mon père et je me prends pour un super héros ? Hum... par quel bout commencer ? C'est clair que dans l'ordre chronologique c'était pas mal. Mais dans tous les cas, il passerait pour un fou ou elle prendrait la fuite. Quelque chose dans le genre à peu de chose près.
    Alors vous voulez connaître la meilleure solution selon lui ?
    Mentir bien évidemment !
    Et croyez-nous, dans sa jeunesse, davantage aujourd'hui, Akira avait appris à le faire. Le mensonge était parfois plus facile à entendre que la vérité de toute manière.
    Raison pour laquelle, sans se soucier de sa colère ou non, il avait pris la main qui serrait son cou dans la sienne pour s'en moquer complètement. Quoi ? Il était normal de la serrer contre lui après tout ce temps. Ils étaient plutôt proches de toute manière et ce n'était pas le mécontentement de la belle qui l'empêcherait de faire comme à l'habitude version deux ans plus tard.
    Restant dans cette position plusieurs secondes, il n'avait prononcé qu'un:

    - Toi aussi tu m'as manqué.

    ... en guise d'explication.
    Certes, ça n'avait aucun rapport, mais elle ferait avec pour le moment non ? Peut être pas.
    La relâchant avant de se prendre un coup, sait-on jamais, il avait fourré ses mains dans les poches de son sweat avant de mieux la regarder. Elle n'avait pas trop changé. Kaede avait toujours attiré les regards. Parce qu'elle avait un physique différent certes, mais qu'elle le portait joliment, il fallait le reconnaître. Elle avait l'air d'aller plutôt bien, même s'il lui trouvait une petite mine fatiguée.
    Mais s'il voulait survivre, pas le temps de la détailler. La maîtresse avait posé une question, et le garnement se devait d'y répondre.

    - T'as le don pour les bonnes retrouvailles toi.

    Toujours aucunes explications là dedans.
    ça va, ça va. C'était en chemin.

    - J'étais à l'étranger.

    Et ?
    Tu te doutes bien que Kaede en attend sans doute plus.
    ça va, ça va. Entrer dans les détails c'est trop mentir. De toute manière, quelle excuse potable il pouvait inventer pour ne lui avoir donné aucunes nouvelles. A part un peu truc un peu glauque genre la mort de quelqu'un ou un truc dans ce goût là.
    Ce serait sa seule solution si elle insistait. Il pouvait toujours lui balancer qu'il était à Vegas pour se marier et qu'il avait connu une relation complètement déjantée pendant tout ce temps. Relation qui s'était terminée la semaine dernière et le voilà revenu au bercail.
    Oui, en gros, quelque chose de complètement crétin.

    - A Vegas.

    Parce qu'il comptait vraiment lui balancer cette excuse ?
    Mais non imbécile =.=.
    Bref... toujours pas assez ?

    - Quoi ? Tu m'as seulement demandé où j'étais. Et toi, t'as fais quoi pendant tout ce temps à part pleurer mon absence.

    Quelle délicate façon de changer de sujet !

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heroes.forumgratuit.org

     Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: Guess what ? I'm not dead !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Guess what ? I'm not dead !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes ::  :: Commerces & Co :: Boutiques-