AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 How many times I’ll have to say it? I’m not a pervert! || me amor ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

     Duncan Charles ;;
avatar
» BOO, THEGHOSTCODEMASTER
» Messages : 277
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 42
» Situation : veuf, qu'elle infirmière soignera mon coeur blessé?
» Emploi : anciennement soldat et agent des services secrets britanniques, actuellement itinérant
» Pouvoir : ... call me spiderman
MessageSujet: How many times I’ll have to say it? I’m not a pervert! || me amor ♥   Jeu 5 Mai - 0:01

How many times I’ll have to say it? I’m not a pervert!



Après un Kiki, un Koko, un sauvetage de gamin dans un arbre et un bébé, place aux choses sérieuses è.é
Encore une fois – ce qui voulait dire quelques unes depuis qu’il était à Tokyo – Charlie s’était infiltré sur le campus de l’université pour jouer les squatteurs de cours. Si dans le passé on lui avait dit qu’un jour il viendrait de lui-même dans une classe de génétique pour assisté à un cours où il n’était même pas inscrit, probable qu’il ne l’aurait jamais cru. Lui et le concept de rester assis et attentif pendant des heures… non ça n’allait définitivement pas ensemble. Et pourtant… C’était bien lui qui venait de passer la porte de l’amphithéâtre et de jeter un regard à la volée pour savoir où il irait s’asseoir.

Techniquement, Akira aurait dû l’accompagner pour jouer les traducteurs, mais le problème avec les techniques de ce genre, c’est qu’elles nécessitent que l’autre partie soit trouvable =.= Et, évidemment le Kiki s’était envolé! Pas littéralement envolé, on tient à le préciser, mais bref, tout ça pour dire que Kiki devait être là et qu’il ne l’était pas. On ne pouvait jamais compter sur lui è.é

S’assoyant finalement quelque part, le brun sentait le non-étudiant à plein nez. Non pas qu’il puait, détrompez-vous, mais il était clair qu’il faisait tâche avec son simple petit enregistreur et l’absence du bouquin obligatoire pour le cours x_x
Alors s’il n’était pas étudiant et qu’il ne se forçait même pas pour en avoir l’air, que faisait-il dans la pièce aux milles tortures qui fut la pire tortionnaire durant tout son primaire et son lycée? Pour apprendre, quoi d’autre è.é

Pour l’histoire longue, nous dirons simplement que le professeur chargé de ce cours était la raison première à la présence de Charlie au pays du soleil levant. Sa théorie sur l’évolution de la race humaine était peut-être la clé. La réponse à cette maudite question. Pourquoi il était ce qu’il était. Pourquoi s’était-il retrouver doté de ce don particulier qui avait été à la fois une bénédiction, dans certaines circonstances, mais surtout sa malédiction? Car, certes, sans cette faculté, probable que Charlie serait mort depuis longtemps, mais sans elle, sa femme et son fils seraient encore de ce monde.

Bref, c’était la soif de connaissance à ce sujet qui avait poussé Charlie à venir à Tokyo pour se rapprocher un peu plus de ce professeur et ses théories. Il n’était pas encore entré en contact avec lui, mais il avait déjà assisté à quelques cours. Évidemment, la barrière de la langue posait quelque peu problème – ce pourquoi il aurait bien aimé que le Kiki soit présent – mais l’écossais s’en arrangerait. Ce n’était pas comme si c’était la première fois qu’il y avait un obstacle sur son chemin!

Rongeant distraitement l’ongle de son pouce pour passer le temps en attendant que le cours veuille bien commencer, Charlie n’était pas forcément d’humeur aujourd’hui, bien qu’il se fût obligé à venir quand même. Il devait en savoir plus, mais son esprit était ailleurs, posé sur d’autres questions. Questions auxquelles il ne chercha même plus à répondre lorsqu’une demoiselle vint s’asseoir à côté de lui.
Délaissant son ongle de pouce à ronger, l’écossais détailla sans gêne la brune plutôt mignonne de ses yeux bleus. Environ un mètre cinquante, un visage enfantin, c’était presque à se demander si elle ne s’était pas trompée d’établissement. Elle passait franchement pour une lycéenne. Une lycéenne avec de jolies formes, il fallait bien l’admettre…

God Charlie! Elle avait pratiquement l’âge d’être ta fille, c’est répugnant è.é
Hey, on ne l’a pas imaginée en petite tenue, alors du calme è.é
Vraiment?
… bon peut-être un peu, mais pas suffisamment pour s’indigner è.é
Ça te va pas du tout d’être en manque mon grand =.=
Nous sommes au courant figurez-vous è.é C’est la gente féminine qui ne l’est pas é.è

__________________________________


« That's what we talking about! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Miharu Erina ;;
avatar
» COOKIE, FONDADMINTOMIQUE
» Messages : 38
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 27
» Situation : Célibataire
» Emploi : Etudiante en médecine
» Pouvoir : Compression du continuum espace-temps

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Re: How many times I’ll have to say it? I’m not a pervert! || me amor ♥   Jeu 5 Mai - 7:15

    Balançant son sac sur son épaule, Erina avait lancé un rapide coup d'oeil à la pendule de l'amphithéâtre dans lequel elle se trouvait. Elle avait cinq minutes pour se rendre à son cours, et c'était de loin le plus passionnant selon elle. Elle n'avait pas pris médecine pour se spécialiser dans la génétique, mais avec tout ce qui s'était passé ces derniers temps, la matière avait trouvé un tout nouveau intérêt. Sans compter que le prof qui l'enseignait était de loin son préféré parmi ceux qu'elle avait cette année. Celui qui passait pour un fou était loin d'en être un en réalité. Il avait dans le mille. Et comprendre le pourquoi du comment quand vous devenez un sujet potentiel d'étude pour son cours, c'était plus que nécessaire. Se frayant un chemin dans l'allée tandis que les autres étudiants étaient encore en train de ranger leurs affaires, peu pressés de se rendre dans leur cours suivant, elle s'était excusée à plusieurs reprises. Oui, il pouvait bien la regarder comme un habitant d'une autre planète pour être la seule à se précipiter pour ne pas arriver en retard à son cours. Mais elle n'avait jamais été comme les autres de toute manière, encore plus aujourd'hui.
    Parvenant finalement à quitter sa rangée, elle avait monté les escaliers quatre à quatre pour quitter l'amphi. Une chance, les deux n'étaient pas trop éloignés. Manquer un seul cours d'Ishikawa Sensei était absolument hors de question.
    Son cahier toujours à la main, elle l'avait rangé dans son sac tout en gardant le même rythme. Evidemment, quand on ne regarde pas devant soi, on a tendance à être un danger ambulant. Mais les autres pouvaient bien le faire pour deux non ?
    Visiblement non, quand elle était arrivée devant les portes de l'amphi, elle avait fait tomber une fois sa trousse, heurter trois personnes et avait du ramassé une fois son livre de génétique qu'elle avait voulu sortir en avance. C'est donc à force d'excuses qu'elle avait finit par arriver à destination.

    Refermant son sac, elle avait descendu quelques marches sans décider de sa place du jour. Elle allait toujours s'installer dans la même rangée. Quand elle n'arrivait pas en retard, c'était même possible d'avoir la même place. Une habituée en somme.
    Les yeux baissés vers son sac, elle était donc rentrée dans sa rangée avant de se rendre compte qu'un obstacle plus grand qu'un asiatique avait élu domicile à sa place habituelle.
    Relevant les yeux par curiosité, c'est en le dévisageant qu'elle s'était assise près de lui. Inutile de l'enjamber pour aller dans le fond, elle serait très bien ici.
    Plus grand que la moyenne parce qu'il n'était visiblement pas japonais, plus âgé que la moyenne parce que... ?
    Les premières constations avaient du s'arrêter au moment où il avait semblé capter sa présence. Détournant les yeux pour la fixer sur la tablette, elle y avait posé son livre avant de laisser glisser son sac au sol.
    Pas poli de dévisager les autres, en particulier quand ils étaient plus âgés.
    Tâchant donc d'oublier l'intrus qui avait piqué sa place si précieuse, elle avait fouillé dans son sac pour poser son cahier sur la table. Un cahier décorait à la fille bien évidemment, des autocollants, des dessins gribouillés en cours, un cahier qui ne faisait certes pas très sérieux. Sortant ensuite des stylos de plusieurs couleurs qu'elle avait aligné près de ce dernier, elle avait poussé un soupir de satisfaction une fois les préparatifs achevés.

    Après avoir ouvert son livre dans le but de le bouquiner en attendant le début du cours, elle avait sortit un téléphone sur lequel on pouvait voir pendre pas mal de décos. Oui, cette fille était une caricature à elle toute seule, et alors è.é ? ça ne voulait pas dire qu'elle était niaise.
    Tapotant rapidement sur le clavier de l'appareil, elle avait finit par s'arrêter brusquement. Visiblement hésitante, elle avait relevé la tête pour tourner de nouveau les yeux vers son voisin. Quand on sent un regard, c'est un réflexe inévitable pour vérifier qu'on se trompe ou non.
    Penchant sa bouche sur le côté dans une moue songeuse, son sourcil s'était ensuite levé. Sans détourner les yeux, elle l'avait fixé à son tour. Les yeux clairs, plutôt pas mal dans le genre trentenaire, et visiblement pas étudiant à en juger par les affaires qu'il avait décidé d'apporter, affaires qui retenaient à présent son attention.
    Si c'était pas un étudiant... c'était... Ah !

    - Vous êtes l'intervenant ?

    Bonjour ?
    ça va, se détailler pouvait être considéré comme une forme de salut.
    Mais à en juger par sa tête, il n'avait pas l'air de parler correctement le japonais. C'était bien sa veine, elle qui avait un accent en anglais et avait parfois du mal à trouver ses mots.
    Poussant un soupir, elle avait réfléchit quelques secondes avant de retenter sa chance en anglais:

    - Intervenant ?

    ...
    Quoi ?
    Ok, elle avait révisé pour retrouver Taser Man, mais mieux valait en dire peu à un homme de sciences quand on avait peur de faire des fautes. Raison pour laquelle elle s'était limitée à un simple mot avant que la réalité ne la frappe.
    Minute, si c'était l'intervenant, il n'était pas sensé parler japonais un minimum ? Levant un sourcil dans un air soupçonneux, elle avait détourné les yeux vers l'estrade pour voir si un spécialiste qui avait l'air plus japonais ou au moins de le parler s'y trouvait déjà.
    Visiblement non.
    C'était lui ?
    Alors pourquoi il s'était installé à sa place au lieu de prendre la sienne auprès du prof'.
    Et s'il n'était pas intervenant, il avait décidé de goûter les joies des études à son âge ?
    ...
    Un pervers qui aimait venir mater à la fac ?
    Le lycée, c'était pas un meilleur terrain ?
    Plus difficile de s'incruster au lycée.
    Reportant son attention sur lui, elle avait secoué la tête comme si elle désapprouvait complètement son attitude. Oui, c'était supposer sans savoir, mais on faisait avec les moyens du bord.

    - Attention, si vous êtes un pervers, je vous fais une prise de catch et vous me devrez obéissance.

    ...
    Quoi ?
    Elle l'avait dit en japonais ! Pas de soucis les amis !
    Premièrement, avec ses centimètres, peu de chance de le rétamer.
    Deuxièmement, le mot hentai est connu par certains incultes de la langue et il peut faire ses suppositions.
    Troisièmement, pas la peine d'agiter un stylo rose en dessous son nez.

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Duncan Charles ;;
avatar
» BOO, THEGHOSTCODEMASTER
» Messages : 277
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 42
» Situation : veuf, qu'elle infirmière soignera mon coeur blessé?
» Emploi : anciennement soldat et agent des services secrets britanniques, actuellement itinérant
» Pouvoir : ... call me spiderman
MessageSujet: Re: How many times I’ll have to say it? I’m not a pervert! || me amor ♥   Jeu 5 Mai - 13:33

Ok, cette fille s’était définitivement tromper d’endroit. Même le lycée ça semblait un peu vieux pour elle. On aurait dit là l’équipement scolaire de sa nièce lorsqu’elle avait dix ans! Mais d’un autre côté, elle n’avait clairement pas le corps d’une gamine de dix ans…
Charlie… Charlie arrête de mater… Charlie quand une fille te cause le moins que tu puisses faire c’est arrêter de mater ouvertement è.é

Comprenant avec un certain décalage que ce que la brunette disait lui était destiné, Charlie releva ses yeux bleus sur son visage, arquant un sourcil. Son expression ne manqua pas de faire soupirer la japonaise qui lui glissa un mot en anglais. L’intervenant? L’intervenant de quoi? Mah, s’il ne savait même pas de quoi elle parlait, c’est que ça ne pouvait pas être lui.

▬ I don’t think so.

Détachant nonchalamment son regard de la demoiselle pour le balader ailleurs, nous avouons que ses yeux ont glissés sur quelques autres filles avant de se fixer sur du vide. Charlie commençait à être impatient. Que ce cours commence et qu’il finisse. Comme ça, il pourrait filer son enregistrement à Akira et avoir sa traduction. Que voulez-vous, le brun n’était pas d’humeur aujourd’hui, ça pouvait arriver! Et ça allait empirer…

Sentant le regard de sa voisine se poser à nouveau sur lui, Charlie tourna la tête vers elle, pas le moins intimidé du monde. Ça serait bien la fin de tout si l’écossais se sentait intimidé par une écolière x_x
Et contrairement à ce qu’elle pouvait penser, Charlie en savait quand même un peu sur le japonais. Il était en ville depuis six mois et il était doté d’une très bonne capacité d’adaptation. En plus de ça, Akira l’aidait à parfaire ses connaissances de cette langue depuis qu’ils s’étaient rencontrés. Donc oui, il avait compris l’histoire de pervers et de prise de catch. Chose qui le fit d’ailleurs sourire d’un petit air à la fois amusé et charmé. Elle pensait pouvoir le mettre sous son joug d’une prise de catch? Haha, mignon <3

▬ Haha, pour ça faudra pouvoir me mettre à terre sweet heart.

C’est mal de te la jouer contre une pauvre fille. Comment pouvait-elle savoir qu’elle s’attaquait à un soldat? Tu es si injuste, briseur d’illusions va x_x
Hey, c’est mieux qu’elle connaisse la vérité tout de suite, on lui rend service comme ça <3

▬ Et je doute fort que t’y arrive.

Tu sais Charlie… te permette de la mater encore une fois juste pour le principe de jouer les provocateur, ça le fait pas. Elle te traite déjà de pervers, inutile de lui donner une raison de plus de vouloir le faire =.=
Moooo, mais c’est rien de bien méchant, calmez-vous è.é

▬ Mais si ça te dit d’essayer, on peut toujours se faire une petite séance de corps à corps, ça ne me dérange pas du tout <3

Doit-on te rappeler qu’elle a pratiquement l’âge de ta nièce? Même que ta nièce est probablement un peu plus vieille que ça aujourd’hui x_x
Ça ne nous empêche pas de pouvoir jouer au gros lourdaud peu charmant.
Si ça te plait de pas être aimé x_x
On n’est pas ici pour être aimé, mais pour comprendre les mystères de l’évolution humaine è.é
God et ton cerveau ne surchauffe pas =O
… Ce n’est pas beau de se moquer =.=

__________________________________


« That's what we talking about! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Miharu Erina ;;
avatar
» COOKIE, FONDADMINTOMIQUE
» Messages : 38
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 27
» Situation : Célibataire
» Emploi : Etudiante en médecine
» Pouvoir : Compression du continuum espace-temps

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Re: How many times I’ll have to say it? I’m not a pervert! || me amor ♥   Ven 6 Mai - 8:08

    Toujours une moue songeuse sur le visage, Erina avait semblé faire ses propres suppositions intérieurement. S’il n’était pas installé près de l’estrade mais parmi les étudiants, s’il n’avait rien pour noter et même pas de bouquin pour suivre, ce type venait pour une autre raison. Il avait le complexe de l’homme qui prend de l’âge ? Il voulait se persuader qu’il pouvait toujours plaire en venant draguer de jeunes étudiantes ? Ou c’était juste un pervers peu perturbé par les différences d’âge et qui préférait au contraire l’innocence de la jeunesse ? A moins qu’il nous fasse un syndrome du Peter Pan et se voit beaucoup plus jeune que ce qu’il était.
    Un mixte de tout ? Alors ce type était sacrément perturbé.
    Un stylo serré dans sa main, Erina avait soutenu son regard bien qu’il soit du genre à vous mettre mal à l’aise. Elle ne perdrait pas face à son aîné è.é. Les pervers, on devait les mater, et pas courber la tête devant eux. Elle serait une redoutable combattante et….
    Oui, elle était venue à la base pour suivre le cours et pas pour donner une leçon de vie à un… pas américain en tout cas si elle se basait sur son accent. Au moins, elle n’était pas la seule à en avoir un.
    Remarquant bien que l’intrus semblait chercher d’autres proies dans l’assemblé, le côté héroïsme devait il l’emporter sur le côté étudiante ?
    Tu sais pourtant ce qu’on te répète jeune Erina ? Arrête de tout le temps vouloir te fourrer dans les ennuis. Après, comment invoquer la poisse quand c’est toi qui cherche ? Laisse ce type être un pervers et oublies le. A la limite, il serait même plus simple de changer de place plutôt que de passer le cours ici.
    Elle n’avait pourtant fait aucun mouvement quand elle avait finit par répondre dans un air moralisateur et avec le même accent dans la langue de Shakespeare :

    - Vous devriez avoir honte !

    L’accent était toujours là, certes, mais elle n’avait pas fait de fautes au moins. C’est que ça payait un peu les révisions pour les besoins d’une mission héroïque.
    Bref, elle était retournée ensuite à sa langue natale sans se douter que l’homme la comprenait au moins un peu. Raison de son air étonné quand il lui avait répondu. Ok, la prochaine fois elle y réfléchirait à deux fois avant de le provoquer ouvertement en japonais.
    Ou bien… rien ne changerait.
    Après le petit air étonné, et la seconde d’air gêné, Erina était retournée en mode défi. Ok, il parlait japonais, et alors ? Ok, il était plus costaud, et alors ?
    Et alors ? Va falloir batailler pour parvenir à le mettre à terre ma petite ! Surtout qu’il ressemble pas à un gros lard qui passe ses journées devant la télévision.
    Ce qui ne l’avait pourtant pas empêché de se tourner carrément vers lui

    - Tu veux parier ? Je te mets au défi hentai des salles de cours !

    Hentai des salles de cours ?
    Ben quoi ? Elle n’allait tout de même pas entamer une phase présentation vu les débuts qu’avaient pris la rencontre ! Elle aurait eu l’air ridicule ! Alors autant lui donner un surnom. Et ici, nous nous rappelerons d’un certain pervers du métro que nous aurions du châtier il fut un temps. L’occasion de prendre sa revanche était trop belle. D’autant plus qu’il n’avait pas l’excuse des secousses !

    - A la fin du cours, j’te fais mordre la poussière grand père !

    Depuis quand elle avait commencé à lui parler si familièrement ?
    Depuis qu’il avait décidé de la provoquer.
    Non, ce n’était pas elle qui avait commencé ! Et oui nous comptions bien le chercher sur son âge avec chacun de nos comptes muahahaha.
    Pointant son stylo vers lui, à nouveau, probablement pour officialiser le futur combat, elle l’avait cependant laissé tomber quelques secondes plus tard dans une expression choquée.
    Ouais, on doit avouer que la réplique perverse avait eu raison de sa conversation. Restant bloquée quelques secondes de plus, elle avait finit par se pencher pour ramasser son stylo en prenant soin de ne pas toucher l’homme avant de se redresser pour focaliser son attention sur le prof qui venait de faire son entrée.
    Elle avait tenu quoi ? Cinq minutes à écouter, son stylo tapotant d’une manière agaçant sur son cachier, avant de se retourner brusquement vers son voisin de table pour chuchoter :

    - Vous devriez pas être ici. C’est mal ! Il existe des soins pour les personnes dans votre genre maintenant. Vous pouvez vous faire soigner et devenir un adulte respectable !

    Et re le langage respectueux maintenant ?
    Comprenant que la phrase était peut être trop compliquée pour un non japonais, elle avait semblé réfléchir quelques secondes avant de s’expliquer en anglais :

    - You, bad person. Very very bad ! You have to stop ! You go to… hum… asylum ?

    Le terme exact c’était pas Clinique spécialisée ?
    Asile ferait l’affaire !

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Duncan Charles ;;
avatar
» BOO, THEGHOSTCODEMASTER
» Messages : 277
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 42
» Situation : veuf, qu'elle infirmière soignera mon coeur blessé?
» Emploi : anciennement soldat et agent des services secrets britanniques, actuellement itinérant
» Pouvoir : ... call me spiderman
MessageSujet: Re: How many times I’ll have to say it? I’m not a pervert! || me amor ♥   Ven 6 Mai - 12:49

Bon, il fallait donner à cette fille d’avoir du chien, c’était tout de même ça et Charlie avait toujours apprécié les gens avec du caractère. C’était toujours plus intéressant et stimulant d’interagir avec ces gens là. Surtout que, soyons franc, sans compté le petit côté plus ou moins asocial que l’écossais s’était développé durant les dernières années, il y avait, avant ça, sa carrière qui faisant en sorte que peu de gens osaient se frotter à lui. Et lorsque ces rares personnes se le permettaient, Charlie s’en donnait à cœur joie.

Comme maintenant où il matait la gente féminine de l’amphithéâtre uniquement pour provoquer la lycéenne héroïque qui avait élu domicile à côté de lui.

▬ Honte de quoi? Le corps humain est une œuvre d’art. Il se doit d’être admiré!

Évidemment pourquoi se taire lorsqu’on peut dire des conneries =.= Certes, ceci n’était pas l’expression juste, mais pour les besoins de la cause nous avons dû opérer quelques modifications.
Vilaines conneries qui poussaient la pauvre japonaise pleine de bonnes intentions à bout. Elle ne voulait que protéger ses sœurs asiatiques de la menace écossaise après tout! Le seul problème avait été que dans ces longs jours assez routiniers et ennuyants, cette demoiselle était apparue comme une délicieuse distraction. Bon, ça n’allait probablement pas durer. Elle finirait par se casser un ongle et aller pleurer dans les bras de sa mère, mais au moins ça aura l’avantage d’être amusant le temps que ça durera.

▬ Pari tenu honey.

Charlie, tu vas quand même pas réellement te battre avec cette fille, si?
Bien sûr que non! Il allait la maîtriser et l’immobiliser tout au plus, mais il n’allait rien faire d’autre, évidemment. Sa présence dans cette ville avait un objectif précis et ce n’était pas de se retrouver en prison pour avoir battu une folle-dingue de gamine x_x

▬ On verra en temps voulu la mioche è.é

Ouais, elle le traitait ouvertement de grand-père, alors il avait le droit de surenchérir en la traitant de gamine pré pubère.

Ou en lui arrachant son damné stylo. Alors que le professeur commençait son exposé du jour, il n’y avait que le bruit de ce fichu truc qui parvenait aux oreilles de Charlie. Pratiquement vingt ans loin des salles de classes, n’avaient strictement rien changé à l’affaire. L’écossais était incapable de se concentrer sur le discours de la personne qu’il se devait d’écouter. Il fallait constamment que son attention soit attirée par des petites choses minables comme ce stylo tapotant sur le cahier.
Finalement le son agaçant fini par cesser, mais uniquement pour mieux permettre à la brune de lui chuchoter tout un charabia qu’il n’avait suivit qu’à moitié. Ok, des phrases clairement dites et prononcées, il y arrivait, mais là ce n’était vraiment que du chinois x_x
Chose dont la demoiselle dû se rendre compte puisqu’elle reformula, très sommairement, son propos en anglais. Encore une fois, Charlie arqua un sourcil. Soit elle manquait de vocabulaire pour illustrer correctement ce qu’elle voulait dire, soit il lui manquait une case. Voir peut-être même les deux, il fallait être préparé à toutes les hypothèses.

▬ A lot of bad people are bad just because they want attention. So maybe I just need someone to take care of me.

Alors là, t’es vraiment evil. En plus qu’on ne soit même pas certain qu’elle ait tout compris ce que tu venais de lui dire, il fallait que tu l’ais dit en faisant exprès de mettre l’emphase sur cet accent à damné les dieux!
Hey, à la guerre comme à la guerre è.é

▬ And you’re such a hero… You should sacrifice yourself for the sake of the others girls of this class.

Elle n’est pas un peu jeune pour un rentre dedans aussi peu subtil?
Étant donné que nous ne sommes pas sérieux et que nous disons cela uniquement pour la faire enrager davantage, non!
Ouais bha fait gaffe, elle pourrait avoir une illumination et décider d’appeler la police!

__________________________________


« That's what we talking about! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Miharu Erina ;;
avatar
» COOKIE, FONDADMINTOMIQUE
» Messages : 38
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 27
» Situation : Célibataire
» Emploi : Etudiante en médecine
» Pouvoir : Compression du continuum espace-temps

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Re: How many times I’ll have to say it? I’m not a pervert! || me amor ♥   Sam 7 Mai - 12:15

    Hum. Encore un de ces pervers qui pensaient pouvoir s'en sortir en sortant l'excuse de l'Art è.é. Le grand classique. Invoquer une âme d'artiste plutôt que d'admettre directement une maladie nommée perversité. Levant un sourcil, visiblement peu convaincue par l'excuse qu'il venait de lui sortir, elle avait finit par pousser un soupir. Il fallait rester calme et réfléchie. Le fusiller sur place n'était pas une excellente idée, d'autant plus qu'il y avait des témoins. Serrant son stylo fluo dans la main tout autant que les dents, elle avait regretté, un bien court instant, ne pas être une personne qui réfléchissait plus qu'elle n'agissait. Au moins, elle aurait pu suivre le cours sans se mettre dans l'idée de provoquer un type à l'accent venu d'ailleurs.
    Maintenant, plus elle le cherchait, plus il l'agaçait, plus il l'agaçait, plus elle avait envie de le chercher. Il en faudrait peu pour qu'elle parte encore dans une idée complètement idiote.
    D'un autre côté, pourquoi se contenir quand on savait déjà qu'on allait céder à la tentation de lui donner une bonne leçon telle une véritable héroïne ?
    ... pas faux. A moins que ce ne soit que pour l'excuse, "j'ai essayé, mais il a trop cherché". Excuse qui ne marchait pas à tous les coups mais qui diminuaient au moins la leçon de morale quand on avait de quoi dresser un portrait de l'adversaire qui imposait une notion de revanche au nom de la gente féminine.
    Secouant la tête, elle avait finit par répondre, convaincue d'être celle qui avait raison et qui se plaçait donc en position dominante... vu que les héros gagnent toujours, c'est bien connue.

    - Pas quand c'est de la pédophilie. Il existe des lois contre ça.

    T'es consciente que les filles de cette amphi sont probablement toutes majeures, toi y compris ?
    Ouais, mais de peu è.é.
    Si on remontait dans les faits, elle était sûre qu'il avait déjà fauté avec plus jeune. Si ça se trouve, c'était peut être un dangereux criminel recherché par la police. Et en ce moment, elle lui parlait sans rien faire ? Oui, elle devrait avoir honte de ne pas l'avoir déjà assommé avec son stylo hello kitty avant d'appeler la police.
    ...
    Quoi ? Un stylo hello kitty est une arme redoutable, il ne faut pas croire.
    C'était pas plutôt un aimant à pervers pédophile d'avoir des trucs pour gamines ?
    ... laissez lui le temps de la réfléxion !

    - Je suis pas une mioche è.é.

    Par rapport à lui si ?

    - Pourquoi ceux qui ont besoin d'anti-rides voient toujours les autres comme des mioches.

    Muahahaha.
    Il l'avait énervé, elle avait bien le droit d'oublier un peu le respect des aînés et tout ça ? Elle ne faisait que son devoir de bonne citoyenne et de protectrice de la gente féminine qui se trouvait dans cette amphi'.
    Cependant, ça ne l'avait pas empêché de se raviser ensuite pour lui parler sur un ton plus doux et compatissant. Après tout, peut être que certains pervers de ce monde étaient capable d'entendre raison.
    En revanche, ce qu'elle n'entendait pas à présent, c'était le cours. Elle avait d'ailleurs définitivement renoncé à le suivre, refermant son cahier et son livre de génétique. Aaaah gomen Ishikawa Sensei, oh grand homme de ce monde, elle piquerait l'enregistreur du pervers pour se rattraper.

    Bref, l'homme lui avait répondu en anglais à deux reprises, et à en juger par l'expression qu'affichait Erina, elle était manifestement en train de décomposer les phrases dans sa tête pour en comprendre correctement le sens.
    Pas si facile que ça, encore moins quand l'homme en question a un accent. Ok, de Cookie à Casper, nous admettons que l'accent, on votait définitivement pour.
    Elle avait visiblement finit par comprendre. Quelques secondes plus tard, elle affichait un air choqué qui s'était rapidement transformé en air mécontent. Rapidement, elle s'était mise à fourrer ses affaires dans son sac. Quoi ? Elle prenait la fuite face au pervers des amphis, anciennement pervers du métro ? A en juger par son attitude, on aurait pu penser que oui. Après tout, elle venait bien de se lever pour quitter la salle.
    Et pourtant, voyant que Monsieur Pervers ne semblait pas se lever, elle avait bien fait demi-tour pour l'entraîner en le tirant par le bras en dehors de l'amphi.
    Le viol d'écossais c'est mal ?
    Elle n'allait pas le violer bande d'ignares. Ok... il aurait été bon de préciser qu'elle ne l'entraînait pas pour sauver les autres filles d'un pervers impitoyable. Mais elle y penserait la prochaine fois et quand son niveau en anglais ce serait un brin amélioré. L'entraînant donc dehors, elle l'avait finalement lâché une fois à l'air libre.... Si, pas la peine de demander, elle s'était bien mise en position de combat. En fait, c'était ça ou appeler les flics pour leur raconter qu'un type avec un accent fort venait mater plutôt que d'étudier... mais vu qu'elle n'était pas certaine de la légalité ou non de la chose, autant passer directement à la violence. Hein ? Ridicule une naine qui menace un occidental ?
    Tout dépend de la naine !

    - T'es sûr que tu veux faire ça ? Une fois à terre, il sera trop tard pour faire marche arrière. Me very strong... like Hulk !

    ...
    Tout était dans les menaces.

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Duncan Charles ;;
avatar
» BOO, THEGHOSTCODEMASTER
» Messages : 277
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 42
» Situation : veuf, qu'elle infirmière soignera mon coeur blessé?
» Emploi : anciennement soldat et agent des services secrets britanniques, actuellement itinérant
» Pouvoir : ... call me spiderman
MessageSujet: Re: How many times I’ll have to say it? I’m not a pervert! || me amor ♥   Sam 7 Mai - 13:37

Bon, les choses devenaient de plus en plus juvéniles par ici. Non pas que pour ce qui était de la demoiselle la chose nous surprenait étant donné qu’elle devait avoir quelque chose comme quoi… quinze ans? Ou pas loin. Non ce qui nous surprenait était plutôt… … … Hum non, après mûres réflexions, ça ne nous étonnait pas non plus que Charlie embarque dans son jeu de gamin =.= Et là-dessus nous dirons simplement qu’il suffisait de l’avoir vu avec son neveux à un réveillon de noël il fut un temps… Se la jouer remake de Star War avec des cannes de noël pour savoir qui a réellement droit à un bisou de la part de la magnifique mère noël (aka Hannah), n’était pas la chose la plus mature que Charlie avait pu faire contre un gamin de onze ans >.> Et pour ceux que le résultat de cette dure bataille intéresserait, nous répondrons juste que Charlie maintient encore aujourd’hui que le gamin avait triché è.é

Bref, tout ceci pour dire que Charlie avait traité la mioche de mioche et que celle-ci revenait à la charge avec la crème antiride. Mais qu’est-ce qu’ils avaient tous ces putains de japonais avec ça? è.é D’abord, il n’avait aucune ride è.é Aucun cheveu blanc, niet qui disait qu’il se faisait vieux, pigé! è.é

▬ Tu sais ce qu’il te dit le vieillard? è.é

… Dieu merci, Charlie n’avait pas poursuivi sur sa lancée, ô combien mature, pour se concentrer sur le début du cours. Concentration qui ne dura que trois secondes top chrono. Cette gamine était officiellement une gamine è.é Ouais parce qu’avant ça, nous le disions uniquement pour le bien d’être chieur envers l’autre partie. Maintenant, c’est vraiment vrai è.é
Mais le fait qu’elle soit officiellement mioche dans le cœur de notre écossais préféré ne changerait rien au fait qu’il pouvait être un crétin de dragueur déplacé. Il s’était bien dit que ses remarques pleines de double sens seraient encore plus mal perçues que son matage public de tout à l’heure.

… Peut-être même un peu trop. Lorsqu’il l’avait vu se lever et rassembler ses affaires, Charlie s’était dit « mission accomplie! » Elle allait changer de place ou quitter l’amphithéâtre, d’une manière ou d’une autre, notre homme aurait ce qu’il désirait depuis qu’elle s’était assise là, la sainte paix!
Cependant, ce cher Charlie s’était réjoui trop vite d’une victoire qui n’était qu’une basse feinte opérée par l’ennemi. Tandis qu’il ramenait tranquillement son regard bleuté sur le professeur, il s’était senti tiré par le bras. Ne souhaitant pas nécessairement causer une scène devant tous ces gens, l’écossais s’était laissé entrainer dehors sans trop de résistance. Il avait pris soin de laisser son enregistreur sur la table, il lui suffirait de revenir une fois le cours terminé pour le reprendre.

Et voilà comment tout c’était produit. Comment Charlie se retrouvait maintenant face à une naine asiatique qui sortait ses positions de kung-fu, prête à lui « démolir » la tronche pour avoir osé caressé de son regard clair les jolies formes de quelques toutes aussi jolies demoiselles. Aucune justice dans ce bas monde pour les hommes, c’est nous qui vous le dit =.=

Qu’elle soit forte ou pas, qu’elle sache réellement se défendre ou pas, ça ne changeait pas grand-chose pour Charlie. S’il avait été entrainé pour faire face à des malabars qui faisaient deux fois son poids et sa force musculaire, il pouvait très bien prendre le dessus sur cette naine un peu trop sûre d’elle. Quoi que soit ses connaissances de self-défense, ça ne pouvait pas rivaliser avec le gabarie de Charlie, il fallait être réaliste.
Du moins lui était réaliste. Parce qu’elle, de son côté, ne semblait même pas se poser de question sur le sujet.

Commençant donc par afficher la moue « t’es vraiment sûre que tu veux faire ça? » à la remarque de la nipponne, Charlie s’était finalement résigner en haussant les épaules. Après tout, cette expérience allait peut-être lui rendre service à la naine. Elle y penserait ensuite à deux fois avant de se frotter à un type qui fait une bonne trentaine de centimètres de plus qu’elle.

Attendant donc patiemment que la miss se donne la peine de lancer une attaque, l’écossais barra un coup dès que le geste fut porté, serrant le poignet suffisamment fort pour l’immobiliser, mais pas assez pour faire mal à la demoiselle. Il avait quand même un minimum de classe, il n’allait pas la tabasser pour lui donner une leçon! Répétant la même chose avec l’autre poignet et un pivot plus tard, voilà. Naine japonaise folle-dingue prise au piège dans les bras de Charlie, son dos coincé contre son torse.

Inutile de sourire avec cet air suffisant mon grand… nous savions tous qu’elle n’avait aucune chance =.=
Toute victoire mérite de sourire <3

▬ Règle numéro un, on ne s’attaque pas de front à un type plus grand et plus fort que soit sweet heart.

Aussi bien aller sur un champ de tire avec une cible de peinte sur le torse =.= Oui, en clair, c’était du suicide!

__________________________________


« That's what we talking about! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Miharu Erina ;;
avatar
» COOKIE, FONDADMINTOMIQUE
» Messages : 38
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 27
» Situation : Célibataire
» Emploi : Etudiante en médecine
» Pouvoir : Compression du continuum espace-temps

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Re: How many times I’ll have to say it? I’m not a pervert! || me amor ♥   Dim 8 Mai - 13:48

    Dites, ils n'allaient tout de même pas se mettre à se tirer les cheveux comme deux maternelles. On était certain que au moins l'un des deux avait passé l'âge de se chamailler. Réagissez en adulte. Erina pouvait changer de place, Charlie pouvait faire quelques efforts sur son comportement, et on évitait la casse. Parfois, ça ne coûtait pas grand chose de se comporter en adulte et ça évitait même une nouvelle guerre de cour de récréation.
    Mais quand on semblait si bien lancé dans la stupidité, c'était visiblement plus facile à dire qu'à faire. Si Erina n'avait pas désiré savoir ce que le vieillard lui disait, elle avait cependant souhaité régler les choses une bonne fois pour toute d'une manière qu'on ne lui conseillait pas.
    Sans rire ? L'entraîner dehors pour lui faire mordre la poussière ? Rien que le côté "différences physiques évidentes" aurait du l'en dissuader. Quoique, elle aurait été capable de nous répondre qu'un héros ne reculait devant rien, pas même devant un étranger venu des terres des géants.
    Sans se dégonfler une seule seconde, elle l'avait donc entraîné en dehors de l'amphithéâtre, puis dehors avant de finalement le relâcher pour se mettre en position de combat. Arrêter les jeux de ce genre ? Pas de sa faute si c'était les meilleurs jeux qu'Akane et elle avaient sur leur console.
    Bref, tout ça pour dire qu'on vous laissez imaginer avec soin une naine qui se met en position de combat comme dans un Street Fighter. Oui, sans peine, on comprend mieux pourquoi un Charlie n'a pas l'air du tout intimidé face à cette situation. Fais gaffe microbe, parce que ce Casper là, il peut te mettre encore plus facilement au dessus d'une poubelle. Question de gabarit.

    - Je ne veux pas te blesser, mais tu me laisses pas le choix.

    On sait qu'elle l'a déjà prévenu une fois et qu'une fois de plus ne sert pas à grand chose. On sait aussi qu'une bonne trentaine de centimètres les séparent. Mais, visiblement pour Erina, ce n'était pas le plus important.

    - Je ne préviendrai pas les secours, je tiens à te le dire.

    Ou peut être que là, maintenant que le géant était debout et ne semblait pas intimidé le moins du monde, peut être qu'elle s'était au moins, un peu, rendue compte de cette différence de taille. Oui, quelque part, peut être est-ce qu'elle tentait de l'intimider pour ne pas avoir à en venir aux mains.
    Seulement voilà, quand quelqu'un t'intimide en levant autant la tête vers toi comme si t'étais le Mont Everest, ça fait pas très peur. Bon de lui préciser pour la prochaine fois.
    Poussant un soupir, jugeant visiblement que le pervers ne lèverait pas le drapeau blanc, elle avait donné le premier coup qui avait stoppé avec une facilité... déconcertante ? Non, attendue. Fronçant les sourcils dans un air contrarié de gamine qui n'obtient pas le résultat attendu, elle avait donné le second coup sans réfléchir. Finalement, il aurait toujours été bon de garder un bras de libre juste au cas où. Levant un air indigné vers son adversaire, elle avait ouvert la bouche, probablement pour lui reprocher de gagner, quand il avait porté le coup final qui avait fait qu'elle s'était retrouvée coincer. Ok... c'était définitivement ridicule. Un combat éclair et une victoire écrasante de l'adversaire qu'elle venait sans doute d'accorder d'un soupir. Soupir qui ne l'avait pas empêché la seconde suivante, alors qu'il venait de lui énoncer la première règle:

    - C'est exactement ce que je voulais faire !

    ...
    Quoi ?
    ... tu voulais te retrouver coincée contre lui ?
    ... techniquement... non ! Mais ça fait moins redoutable de l'admettre.
    Pour le moment, ça fait juste un peu pervers de souhaiter se retrouver contre lui, mais passons puisqu'elle ne semblait pas avoir percutée, ou préférait du moins tenter de le faire passer par dessus elle. On sait, va lui falloir plus de force que ça si elle espère lui faire ce coup là. En fait, à la voir reprendre son souffle entre chaque tentative... on avait plus l'impression de mater une comédie plutôt qu'un film de combat:

    - Attends hein ? Deux secondes, j'y suis presque....

    Oui, elle venait vraiment de lui demander d'attendre sagement qu'elle parvienne à le mettre au sol. Et non elle ne trouvait pas ça étrange. Tout comme elle ne trouvait pas étrange de lui sortir l'instant d'après:

    - Tu pourrais au moins m'aider un peu ! Tu sais... help ! Boom ?

    ... lui demander de faire exprès de perdre. Du jamais vu, et pourtant, elle comptait bien là dessus à voir la moue de Chat Potté qu'elle venait de lever vers lui dans un implorant:

    - Please ?

    Quoi ? Manifestement, la technique violente ne marchait pas.
    Ok, ok, il n'était sans doute pas branché par le fait de faire exprès de perdre parce qu'un Chat Potté ambulant venait de lui demander. Mais charmer d'une bouille venait toujours après la violence, c'était une tradition.

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Duncan Charles ;;
avatar
» BOO, THEGHOSTCODEMASTER
» Messages : 277
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 42
» Situation : veuf, qu'elle infirmière soignera mon coeur blessé?
» Emploi : anciennement soldat et agent des services secrets britanniques, actuellement itinérant
» Pouvoir : ... call me spiderman
MessageSujet: Re: How many times I’ll have to say it? I’m not a pervert! || me amor ♥   Mar 10 Mai - 0:10

Cette fille lui paraissait de plus en plus bizarre, on ne pouvait pas se le cacher. Elle le provoquait en duel pour ensuite lui dire qu’elle ne voulait pas le blesser, mais qu’elle n’avait pas le choix. Déjà, on avait toujours le choix è.é Mais ce qui l’a rendait aussi étrange, c’était surtout de penser qu’elle pouvait réellement le blesser. C’était mignon <3 Dans tout le mignon que ce truc tordu pouvait bien avoir… x_x

▬ Je devrais m’en sortir vivant.

Ça, on veut bien le croire. Cependant, nous serons optimistes. Elle avait du cran, il fallait le lui reconnaitre. Charlie aurait pensé qu’après l’avoir vu déplié de tout son long, elle aurait changé d’avis, mais tel ne fut pas le cas.
Et trois gestes plus tard, elle était coincée. Triste. Peut-être que Charlie aurait mieux fait de la choper en cinq, question que l’orgueil ait une chance de survie… Nha, l’écossais n’état pas fort sur la pitié. Nous restons sur notre première idée. Elle nous remercierait plus tard. C’était lui rendre service que de lui montrer la réalité en face.

Vraisemblablement, du moins à la réplique, l’orgueil avait survécu. Certes, il n’était pas fort, mais il n’était pas mort! S’en était presque ridicule, nous sommes d’accord là-dessus, mais le ridicule ne tuait pas non plus.

▬ Ah?

Ouais ah, comme dans : alors t’attends quoi pour poursuivre ton super plan? Une question à laquelle nous n’avions pas la réponse et elle non plus on dirait bien. Charlie pouvait se sentir légèrement tiraillé à droite à gauche en haut en bas, mais rien de suffisant pour faire le boulot. Pauvre fille, ça nous en fait presque de la peine é.è

▬ Ok… prends ton temps.

=.=
Bha quoi? Qu’est-ce qu’on pouvait dire d’autre franchement?
RIEN! Dans un cas comme ça, au pire tu la fermes, à croire que c’est si difficile que ça de garder le silence!
Bha en fait si, ce n’est pas aussi facile que ça en a l’air è.é

Ouep quand un imbécile rencontre un autre idiot, il ne faut plus se surprendre de les voir en mode fightons ridiculement à la fac devant des gens qui nous regarde étrangement x_x Quoi que Charlie devrait peut-être s’en soucie un peu. Si quelqu’un se décidait vraiment à appeler la police, c’est lui qui allait aller en prison pour sur, alors que tout était de la faute de la mioche è.é

Et qu’en était-il de la demande d’aide?

▬ Tu charries là x___x

Dieu merci, le grand brun avait encore un peu de bon sens!

▬ Fais un effort, je suis un gros méchant pas beau dans une ruelle pas belle et je fais pas de cadeau, tu dois te débrouiller toute seule!

… Hum à quel moment exactement c’est devenu un cours d’auto-défense? Parce que nous sommes à peu près sûrs de ne pas avoir fait de pause pipi durant cet épisode et on aimerait bien comprendre x_x

▬ Tu sais, le truc que je donnais toujours à ma nièce, c’est les couilles. Aucun homme ne résiste et en cas de danger, faut pas hésiter à employer les manières sales.

Sage conseil maître Yoda, mais dit donc, tu ne porterais pas une coquille par hasard?
Non, why?
Parce qu’avant de sortir ça, nous on serait allé en mettre une x_x

__________________________________


« That's what we talking about! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Miharu Erina ;;
avatar
» COOKIE, FONDADMINTOMIQUE
» Messages : 38
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 27
» Situation : Célibataire
» Emploi : Etudiante en médecine
» Pouvoir : Compression du continuum espace-temps

Book
» Agenda
:
MessageSujet: Re: How many times I’ll have to say it? I’m not a pervert! || me amor ♥   Mer 18 Mai - 12:56

    La prochaine fois, peut être, elle penserait à prendre en compte les normes du bon sens. Comme, par exemple, la différence de taille et de carrure, ou encore le fait qu'elle avait toujours besoin de demander à une autre personne de lui attraper la bouteille de lait dans les rayons surélevés au supermarché. Oui, ce genre de choses pouvaient être utiles, quand on ne les oubliait pas évidemment. ça nous permettait, entre autres, de ne pas terminer dans ce genre de position ou encore d'écouter un écossais quand il vous dit qu'il pense pouvoir s'en sortir vivant. Evidemment, elle avait très largement négligé les cours de musculation au cours de ces... disons vingt dernières années. Mais promis, la prochaine fois qu'elle décidait de s'en prendre à son voisin d'amphi et qu'il mesurait cette taille, elle ferait quelques cours de renforcement musculaire avant de se lancer dans un combat beaucoup trop court à son goût.
    Cachant toutefois le côté imprévu pour rester confiante dans la possibilité de le mettre au sol, elle avait tenté de se montrer positive à voix haute comme à voix basse. Ok, elle était dans une mauvaise position... mais c'était peut être la bonne pour mettre quelqu'un à terre. Le nombre de fois qu'elle avait vu faire ça dans les films, ça ne devait pas être aussi compliqué que certains pouvaient le dire. Raison pour laquelle elle en avait rajouté une couche au lieu de confesser la triste réalité qui était qu'elle venait de perdre en quelques secondes à peine:

    - Oui, c'est une stratégie connue des guerriers Maui.

    Des guerriers Maui ?
    ça va, ça va. Dans ce genre de cas, on sortait, en règle générale, ce qui nous passait par la tête et peu importe que ce soit crédible ou non.
    Et puis, ça sonnait vachement menaçant non ?
    Hum... quand on arrive pas à décoller son adversaire du sol et qu'on semble pourtant y mettre toutes ses forces... pas vraiment. Mais c'était beau de voir une jeunesse qui ne baissait pas facilement les bras. Tirant de toutes ses forces pour tenter de le faire passer par dessus ses épaules, elle n'était pas parvenue à de grands résultats. Et quand on semble se fatiguer à l'effort, difficile de prétendre que ce n'est une nouvelle stratégie Maui pour tromper l'ennemi. Faire croire qu'on est sans force pour frapper au moment où il s'y attendra le moins ?
    Hum... pourquoi pas. Encore faut il pouvoir arriver à quelque chose par surprise également.

    - ça vient, ça vient...

    En l'occurence... non. Et dire ça sur un ton essoufflé prouve encore plus que la chute n'est pas prête de venir.
    Enfin, semblant se résigner, la demoiselle avait adopté une toute nouvelle stratégie pour tourner la tête vers son adversaire dans un air de poupée innocente. Oui, ce genre de technique était basse, mais on pouvait bien tout tenter contre un pervers des amphi non ?
    Quand on l'a menacé et qu'on se dit capable de le mettre au sol... autant tenter de tenir ses promesses.
    Hey ho, elle avait déjà tenté cette partie là, et le résultat n'avait pas franchement été brillant comme vous aviez pu le constater.

    - Je sais, mais normalement t'es pas sensé être si dur au début. Faut te mettre un peu à mon niveau pour m'encourager et me donner l'envie de progresser.

    Eeeeh ?
    Oui, nous aussi on se demandait à quel moment c'était devenu un cours. Et quand ça sonnait depuis le début et qu'on était là pendant tout ce temps, on y croyait pas trop.
    Dans nos oreilles, la provoc' n'avait pas trop sonné comme une demande d'enseignement... mais passons.
    Hochant fermement la tête face aux conseils suivant, il était inutile de mentionner la suite. Si ?
    Très bien, mais souvenons nous toujours que celui qui avait demandé à souffrir était l'unique responsable de la chute.
    Après avoir hoché la tête une dernière fois comme si le pervers était réellement devenu son professeur d'auto défense, elle avait finalement balancer son pied en arrière pour employer la manière sale comme pervers-sama l'avait si bien définie.
    Douloureux ? Trop fort ? Cours trop prix au sérieux ? La suite appartenait au revenant, mais pour la chute d'ici, ce qu'Erina avait trouvé à dire ressemblait fortement à une sadique qui ne semblait pas avoir conscience de son potentielle.

    - C'était bien ?

    Ok... peu de chance qu'on apprécie quand on était un homme.

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Duncan Charles ;;
avatar
» BOO, THEGHOSTCODEMASTER
» Messages : 277
» Date d'inscription : 22/04/2011
» Age : 42
» Situation : veuf, qu'elle infirmière soignera mon coeur blessé?
» Emploi : anciennement soldat et agent des services secrets britanniques, actuellement itinérant
» Pouvoir : ... call me spiderman
MessageSujet: Re: How many times I’ll have to say it? I’m not a pervert! || me amor ♥   Dim 29 Mai - 14:15

▬ Je viens de le dire, les méchants font pas de cadeau.

Tu sais Charlie, rouler les yeux dans leur orbite n’arrangera rien au problème de confiance de la petite…
Pas grave, elle ne peut pas le voir!
Un point.

Cependant, bien que la tension entre eux venait de s’envoler en raison que la bataille venait de se transformer en cours d’autodéfense, il ne fallait pas croire que Charlie était sans ressource dans le grand domaine qui consistait à empirer les choses! Parce que, comme nous l’avions évoquer au post précédent, indiquer que le meilleur moyen était de frapper dur et fort là où ça fait le plus mal pour un homme n’était pas une chose à faire lorsqu’on ne porte pas de coquille pour absorber le choc x_x
Un détail qui revint visiblement à Charlie lorsque ses yeux s’écarquillèrent, que le souffle lui manqua et que ses jambes cédèrent sous son poids. À genou, les mains sur son entre-jambe, ses yeux devenaient rouges et s’emplissaient de larmes tandis qu’il avait les narines grandes ouvertes à la recherche d’air pour survivre.

Si elle venait de lui couper sa capacité à se reproduire, rien ne sera épargné! Nous irons jusqu’au tribunal international pour demander réparation. Émasculer un tel homme, lui retirer la possibilité de répandre ses gènes… ce n’est rien de moins qu’un crime contre l’humanité c’est nous qui vous le dit è.é

Et la question qui enfonce et tourne le couteau dans la plaie… Si c’était bien? Étant donné que notre homme aurait besoin d’une bonne heure pour s’en remettre, nous sommes en mesure d’affirmer que oui, c’était bien, même excellent!

▬ Parfait… Tu vois, comme ça t’as tout le temps de foutre le camp…

Évidemment le tout était dit assez bas, d’une voix rauque au souffle court. Nous ne sommes pas certain, mais nous sommes presque sûr d’avoir vu rouler l’une de ses couilles un peu plus loin x____x

▬ Dis donc… y’aurait pas moyen d’avoir de la glace?

Mais surtout un six tonnes de dignité… pour emporter. Que pensait-il déjà? Ah oui, qu’il n’y avait aucune chance que cette gamine ne l’aplatisse! Eh bha, mission non accomplie, monsieur le super ex agent des services secrets britanniques. Heureusement que tu n’as plus aucun contact avec tes collègues de l’époque hein… autrement ils se seraient foutus de ta gueule pendant tout le reste du mois.
Hey! Elle ne serait arrivée à rien sans notre intervention è.é Nous sommes le maitre. Nous sommes celui qui a tout fait!
Raison de plus pour se moquer, c’est comme si tu venais de t’auto émasculer x_x
La ferme è.é
Ah et en passant, on dit ça pour t’aider… Surtout, ne raconte rien de ce qui vient de se passer à Akira x_x Parce qu’avec lui tu n’en entendras pas parler pendant un mois, mais pendant six minimum!
Ouais bha un conseil… la prochaine fois que vous voulez aider… fermez là è.é
Hey, on t’avait prévenu! On t’avait dit de mettre une coquille.
Bha oui, après è.é
Suffisait d’être intelligent tout seul et de simplement ne pas lui offre ta masculinité sur un plateau d’or è.é
D’habitude, les femmes sont gentilles quand on offre notre masculinité é.è
… Now tu sais qu’avec les mioches écolières, c’est pas le cas.

__________________________________


« That's what we talking about! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

     Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: How many times I’ll have to say it? I’m not a pervert! || me amor ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

How many times I’ll have to say it? I’m not a pervert! || me amor ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes ::  :: Schools-